Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur








Actualités municipales









Site des Communes voisines




Les petits plus




Engagé dans la course au large depuis 2009, le Team Groupe Picoty est l'un des grands animateurs de la Class40. Le distributeur d'énergies sera au départ de la Transat Jacques Vabre avec le plein d'énergies nouvelles : un nouveau duo défendra de nouvelles couleurs entre Le Havre et Itajai au Brésil. Les Rochelais Jean-Christophe Caso et Aymeric Chappellier font figure de sérieux challengers parmi les 26 duos engagés sur ces 5 450 milles (10 000 km) de course qui s'annonce à couteaux tirés !


Photo : Bertrand Duquenne
Photo : Bertrand Duquenne
Jean-Christophe Caso, préparateur puis co-skipper du Team Groupe Picoty, est désormais à la barre du Class40 de la Picoline. Il est associé à Aymeric Chappellier, un coureur élevé à l'école de l'olympisme et minïste pendant trois saisons avec, notamment, une victoire sur Les Sables les Açores Les Sables à son actif.
Ce duo 100% rochelais n'en est pas à sa première course au large, loin de là, mais cette nouvelle association, le nouveau parcours de la Transat Jacques Vabre, le plateau particulièrement relevé de cette édition 2013, le passage du Mini au Class40 pour Aymeric apportent leurs lots de nouveautés.

Qu'est-ce qui est nouveau pour vous, sur cette Transat Jacques Vabre ?
Jean-Christophe Caso, skipper Groupe Picoty : « La durée du parcours ! Même si la Solidaire du chocolat était longue aussi (5000 milles entre Saint-Nazaire - Progresso, au Mexique, ndlr), une fois que l'on était en mer des Caraïbes, c'était fini, il n'y avait plus de jeu. Là, c'est beaucoup plus séquencé et il va se passer des choses jusqu'à l'arrivée ! »
Aymeric Chappellier, co-skipper Groupe Picoty : « la grande nouveauté pour moi c'est la gestion de la météo. Ça ouvre un grand champ de possibilités en terme de stratégie, d'autant qu'à partir des zones subtropicales, les données météo sont souvent peu fiables.

Je travaille en ce moment à la sélection de fichiers sources et à la mise en place d'un petit logiciel qui nous permettra de les récupérer rapidement : il y a une intéressante carte à jouer à ce niveau-là.
»

Nouveau duo...
Jean-Christophe Caso : « Nous n'avons jamais passé plus de 8 jours en mer ensemble mais cela ne pose aucun problème. Chacun apporte son expérience et ses compétences. Nous sommes complémentaires, ça fonctionne très bien ! »
Aymeric Chappellier : « Naviguer en double est aussi nouveau pour moi, mais avec Jean-Christophe, ça se passe parfaitement bien. Et puis, de toute façon, en course, on ne fait que se croiser ! »

Un plateau sportif sensiblement renouvelé en Class40
Jean-Christophe Caso : « Il y aura 26 bateaux au départ : ancienne, moyenne et très nouvelle génération ! Avec des coureurs très expérimentés tels que Brian Thompson, Pietro D'Ali, Sébastien Audigane. La compétition va être super intéressante : les places vont être chères. Un résultat dans les dix sera déjà une belle performance ! Sur le papier, nous sommes des challengers : il y a un beau défi à relever. »
Aymeric Chappellier : « 2 - 3 bateaux sont un peu plus rapides que les autres, mais certains manquent peut-être de fiabilisation, d'autant que le parcours va beaucoup solliciter le matériel. Sur les 26 partants, 15 Class40 sont proches en vitesse : le jeu reste très ouvert. »

Pour le reste, les Picoty's boys connaissent la musique
Au-delà de ces nouveautés particulièrement stimulantes, ces deux marins maîtrisent leur sujet sur de nombreux points : leur bateau bien sûr, Jean-Christophe avait en partie supervisé sa construction (le Class40 Picoty est le N°1 des Pogo40 S2) il l'a ensuite préparé puis optimisé. Il navigue à bord depuis trois ans. « Nous avons bien progressé en vitesse depuis ce début de saison, nous sommes sereins de ce côté-là », précise Jean-Christophe.
Les différentes zones de course de cette longue transat : la Manche, l'Atlantique Nord, l'anticyclone des Açores, les Alizés, le Pot au Noir puis les côtes brésiliennes... Jean-Christophe et Aymeric ont déjà eu à négocier ces phénomènes météo. Ils en connaissent les pièges et ont étudié les différents scénarios stratégiques possibles.

Ils ne sont peut-être pas les plus expérimentés de la flotte, ils n'ont pas le Class40 dernier cri, mais Jean-Christophe et Aymeric ont de sérieux atouts dans les poches de leurs cirés et un plein d'énergies nouvelles qui devraient leur permettre de réaliser un joli parcours vers le Brésil !

Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Lundi 7 Octobre 2013 à 16:23 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr















Politique



La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP

France

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


pub