Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur








Actualités municipales









Site des Communes voisines




Les petits plus



La Vendée Va’a, course de pirogues polynésiennes, est une épreuve sportive de haut niveau. Durant 3 jours, une trentaine d’équipages s’affrontent sur un parcours en haute mer au départ des Sables d’Olonne.
Nouveauté 2019 : pour la 10ème édition de l’évènement, les organisateurs de la Vendée Va’a proposent en exclusivité mondiale, un parcours de 45 kms sur 3 étapes pour les équipes féminines.


La Vendée Va’a : la liste des équipes engagées
Le succès de la Vendée Va’a attire de plus en plus de rameurs. Chaque année, l’organisation constate avec plaisir une augmentation du nombre d’inscrits et cette année, c’est 26 équipages venus de France et de l’étranger, qui prendront le départ de cette 10ème édition.

Une édition placée sous le signe de la femme

Les équipes féminines viennent en force pour relever ce nouveau défi en exclusivité mondiale, 3 étapes de 15 km, soit 45 km de rame, 20 de plus que l’épreuve Polynésienne de référence.

Sept équipes ont décidé de relever le défi, 5 de Métropole, 1 du Brésil et 1 du Royaume Uni.

MEDOC VAHINE

Née d’un groupe de rameuses du Médoc, l’équipe a su se souder et se dépasser pour accomplir de belles performances : 1ère place à la Fort Boyard Challenge, 1ère au Championnat de France féminin, 2ème à la Vahiné Race, l’équipe remporte également le titre de championne de France longue distance.

TE MAHANA CKCL

8 rameuses du Canoé Kayak Côte de Lumière, le club des Sables d’Olonne, dont la plupart se connaissent et s'entraînent ensemble depuis des années, plus une rameuse tahitienne confirmée, voici l'équipe "Te Mahana", le soleil en polynésien.

CN LA MEDUSE

Venues de la Seyne-sur-Mer (83), elles ont été vice-championnes de France en V6 dames en 2018 et pour certaines, championnes de France en V6 mixte. Plusieurs rameuses ont déjà participé à la Vendée va’a en 2015 en équipage féminin multiclub dans des conditions de mer très difficiles.

MANU’URA 13

Emportées par la dynamique et le soutien de l’équipe masculine, les rameuses marseillaises de Manu Ura 13 ont également souhaité participer à la 10ème édition Vendée Va'a.

WATERMEN CLUB DE STE MARINE

Le club créé en 2016 est situé au pôle nautique de Sainte Marine (Finistère) et regroupe 25 rameurs et rameuses de différents clubs.

AMAZONAS CANOA BAHIA TEAM (BRESIL)

Les rameuses sont des femmes guerrières, de personnalités différentes, mais avec un seul objectif « pratiquer le va’a».

ROYAL OUTRIGGER CANOE CLUB LADIES (ROYAUME-UNI)

Leur souhait, faire plus de courses à travers l’Europe et continuer à inspirer d’autres femmes à pratiquer le va’a.


La Vendée Va'a, une référence mondiale

Depuis 2012, la course compte parmi ses concurrents des équipes venues tout droit de Polynésie, terre du va’a. Cette édition ne dérogera pas à la règle avec la présence de 2 équipes masculines.

HINARAUREA, équipe masculine Polynésienne, vient du Club de HINARAUREA RAIATEA qui prend son nom d’une des légendes racontant que HINARAUREA la belle surfeuse des vagues était mariée au dieu vivant de la lumière et des ténèbres.

ATN VAA sera présent pour honorer le drapeau tahitien et la compagnie aérienne Air Tahiti Nui, partenaire de la Vendée Va’a, avec une équipe expérimentée.

Liste des équipes engagées en 2019 :

Equipes féminines 2019

1F MEDOC VAA VAHINE
2F TE MAHANA CKCL
3F CN LA MEDUSE
4F MANU URA 13 VAHINE
5F WATERMEN CLUB DE STE MARINE
6F AMAZONAS CANOA BAHIA TEAM (BRESIL)
7F ROYAL OUTRIGGER CANOE CLUB LADIES (ROYAUME-UNI)

Equipes masculines et mixtes 2019

1 CN LA MEDUSE
2 TEAM CKCL équipe 1
3 MANU’URA 13 équipe 1
4 BELHARRA OLATU LAGUNAK
5 MEDOC VAA
6 VAULX EN VELIN équipe 1
7 CK BRESTOIS
8 COV VALBONNE
9 TEAM CKCL 3.0 équipe 3
10 ATN (TAHITI)
11 BRANCALEONE INTERNATIONAL TEAM (ITALIE)
12 VAA 21 FREJUS
13 TOULON VAA
14 BAIE DE SOMME
15 TEAM NACK VAA
16 MANU’URA 13 équipe 2
17 VAULX EN VELIN équipe 2
18 TEAM SP 85 VA’A CKCL équipe 2
19 AS HINARAUREA (TAHITI)


Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Samedi 20 Avril 2019 à 09:11 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Jean-Luc Van Den Heede a passé la ligne d'arrivée hier aux Sables d'Olonne après 211 jours 23 heures, 12 minutes et 19 secondes.
« Je suis content d’en avoir fini… » Pas une once de regret dans les mots de Jean-Luc Van Den Heede sur le fait de quitter son bateau et retrouver le plancher des vaches. Car ce Golden Globe Race a été un long voyage en solitude. Pour son sixième tour du monde, le navigateur sablais a démontré que la course au large en solitaire est aussi une affaire de mental.

A 73 ans, Jean-Luc Van Den Heede a le sens du panache. C’est sous spi qu’il s’est présenté sur la ligne d’arrivée où l’attendaient ses proches, de même que l’équipe d’organisation, le Maire des Sables et Président de l'Agglomération Yannick Moreau, ainsi que Sir Robin Knox-Johnston le vainqueur du premier Globe Challenge, 50 ans plus tôt.
De son tour du monde, VDH gardera un sentiment double : « Je n’ai jamais eu de sentiment d’ennui. En naviguant à l’ancienne, on a beaucoup de choses à faire, des journées très chargées. Il faut s’occuper de la navigation, de la météo, tout en sachant que l’on subit les éléments. Nos bateaux n’ont pas la vitesse suffisante pour aller contourner les dépressions les plus dangereuses, il faut être patient, bien vérifier constamment le matériel. En revanche, le déroulement de cette course s’est révélé vraiment étrange : nous étions six concurrents sur des Rustler 36 et j’avais donc imaginé une véritable régate monotype à venir. Au final, ça ne s’est pas vraiment passé comme je l’imaginais. Avec Mark et Philippe (Péché), on s’est bien battu jusqu’à entrer dans l’Atlantique Sud. Mark a choisi une option radicale qui l’a éloigné de la route… Ensuite Philippe a été contraint à l’abandon. Ce qui fait que j’ai traversé l’Indien puis le Pacifique totalement seul. »
Il y eut ensuite la remontée de l’Atlantique sur un bateau au gréement fragilisé par un chavirage en plein Pacifique. Une épreuve plus mentale que physique : « Je savais que je n’avais pas le droit de trop tirer sur le bateau sous peine de démâtage. » Malgré ce handicap et un dernier coup de vent dans le golfe de Gascogne, le marin est paru étonnamment frais et dispo à l’heure d’aborder le ponton du Vendée Globe.

Un accueil d'exception

Pour sa quatrième remontée du chenal des Sables d’Olonne, VDH a retrouvé la foule des grands jours, preuve de l’attachement des Sablais à l’exploit sportif, mais aussi à la personnalité d’un marin hors norme. Malgré la pluie et le mauvais temps, ils étaient plusieurs milliers à se presser sur les quais pour accompagner le marin jusqu’à son ponton à Port Olona. Il a pu retrouver sur les quais Sir Robin Knox-Johnston qui dès son arrivée est monté à bord pour une longue accolade qui valait mieux que de longs discours.
C’est enfin lors de la conférence de presse que Jean-Luc Van Den Heede a pu apprendre de la bouche de Yannick Moreau, Maire des Sables d’Olonne et Président de l'Agglomération, que d’ici quelques jours, il allait être nommé citoyen d’honneur de la Ville. Une belle reconnaissance pour celui qui a fait du port vendéen sa patrie d’adoption depuis plus de vingt ans.
Place maintenant au repos pour le navigateur qui va pouvoir retrouver un peu d’intimité auprès de ses proches. D’ici quarante-huit heures, le port des Sables d’Olonne se mobilisera de nouveau pour accueillir Marck Slats, le dauphin de Jean-Luc. Nul doute, que de nouveau la fête sera belle…
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Mercredi 30 Janvier 2019 à 09:39 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Golden Globe Race  :  VDH est attendu mardi 29 janvier en matinée et  Mark Slats  mercredi 30
Décidément, rien ne sera épargné aux leaders de la Golden Globe Race. Jean-Luc Van Den Heede, à l’orée du golfe de Gascogne, a dû subir de longues heures de calme blanc dans la journée de vendredi avant de devoir affronter pour ses derniers milles une tempête particulièrement musclée. Son arrivée est maintenant prévue pour mardi en matinée.

On a pu craindre le pire. Vendredi en début d’après-midi, Jean-Luc Van Den Heede était pointé à un petit nœud de vitesse, et ce, plusieurs heures durant. Compte-tenu de son gréement fragilisé, on pouvait imaginer une avarie majeure jusqu’à ce que l’information finisse par tomber : le navigateur sablais était tombé dans un trou de vent, une petite bulle anticyclonique qui le laissait voiles battantes au large de la péninsule ibérique. Paradoxe ultime d’être scotché, alors que se profile une dépression particulièrement virulente qui promet de rendre les derniers milles de course très inconfortables.
Heureusement, VDH en a vu d’autres. Mais, dans la journée de dimanche, il va devoir composer avec des vents moyens supérieurs à 40 nœuds, des rafales à plus de 50 nœuds et surtout une mer formée et des creux de plus de huit mètres. Jean-Luc Van Den Heede est déjà en train d’anticiper le mauvais temps à venir en infléchissant sa route vers le nord, de manière à pouvoir affronter les vents de nord-ouest annoncés aux allures portantes.

Sir Robin

Entre calmes et tempête, les dernières estimations de la direction de course donnent, ce samedi midi, une arrivée estimée aux alentours de 10 heures mardi 29 janvier. D’autant que le vent devrait mollir à nouveau brusquement derrière le passage de la dépression.
Marck Slats ne devrait pas être affecté, quant à lui, par le passage de cette dépression. Le navigateur néerlandais devrait bénéficier d’une route beaucoup plus tranquille pour ses derniers milles vers le port vendéen où il est attendu dans la journée du mercredi 30.
Aux Sables d’Olonne, on se mobilise pour que la fête soit belle. D’ores et déjà, les Sablais s’organisent pour garnir les quais qui bordent le chenal d’entrée et proposer un accueil digne de ce nom à celui qui, par trois fois déjà, a pu remonter le chemin d’honneur qui mène au ponton du Vendée Globe (lors de ses deux Vendée Globe terminés sur le podium, ainsi qu’à l’issue de son record du Tour du Monde d’est en ouest contre les vents dominants).
Au ponton, il se murmure que la légende du Golden Globe Challenge, Sir Robin Knox-Johnston en personne, sera là pour accueillir celui qui, 50 ans plus tard, a su relever le flambeau de cet exploit hors normes. Une passation de pouvoir, mais aussi la reconnaissance du lien qui rattache ces marins faits d’un drôle de bois.
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Lundi 28 Janvier 2019 à 07:55 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Une éclipse totale et une Lune rouge visibles lundi matin
La pleine Lune sera dans l'ombre de la Terre lundi, de 4h34 à 7h51, heure française. L'éclipse sera totale pendant une heure à partir de 5h41. La Lune ne sera pas invisible: elle sera rouge.


Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Dimanche 20 Janvier 2019 à 20:23 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

La Golden Globe Race s’apprête à rendre son verdict, le premier concurrent attendu vers la fin du mois de janvier, une issue encore incertaine


Les Sables d'Olonne – Vendée (France), un centre mondial pour la voile en solitaire Crédit Photo Les Sables d'Olonne
Les Sables d'Olonne – Vendée (France), un centre mondial pour la voile en solitaire Crédit Photo Les Sables d'Olonne
Partis le 1erjuillet des Sables d’Olonne, les premiers solitaires de la Golden Globe Race devraient embouquer le chenal des Sables d'Olonne aux alentours du 27 janvier, près de sept mois après avoir entamé cette aventure hors norme. Aux Sables d'Olonne, la ville et l'agglomération se mobilisent pour les accueillir comme il se doit.

Qui, de Jean-Luc Van Den Heede ou de Mark Slats franchira en vainqueur la ligne d’arrivée devant la bouée Nouch Sud, terme de tous les tours du monde en solitaire devant le port vendéen ? En tête, l’inoxydable VDH tient toujours la corde malgré un gréement fragilisé qui l’oblige à ménager sa monture et des conditions météo qui tendent à favoriser un retour de Mark Slats. Néanmoins, l’écart entre les deux solitaires est encore de 300 milles, soit environ deux jours de navigation.

Déjouer les pièges météo

Pour autant, la route est encore semée de chausse-trappes jusqu’à l’arrivée. Aux prises avec un alizé plutôt faiblard, les deux leaders devront ensuite contourner l’anticyclone des Açores avant de rejoindre les régimes dépressionnaires qui balaient le plus souvent le golfe de Gascogne à cette saison. Après sept mois de mer, les hommes comme les bateaux sont fatigués et la moindre erreur peut peser dans le résultat final. Comme le dit le dicton : « Tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie… »

Un engouement croissant

Aux Sables d’Olonne, on s’apprête à recevoir dignement les premiers concurrents qui en finiront avec sept mois de solitude où ils ont dû apprendre à ne compter que sur eux-mêmes, à réparer avec les moyens du bord, à retrouver le sens originel des premières navigations autour du monde, quand il fallait composer avec les éléments et savoir lire la météo dans le ciel.

Pour le public sablais, une victoire de Jean-Luc Van Den Heede serait un juste retour des choses, eu égard à son investissement pour que la course puisse partir du port vendéen. L’ancien professeur de mathématiques est en effet devenu ici, au fil des ans, une figure emblématique. Au-delà du caractère inédit de l’épreuve, sa participation a pesé dans l’engouement d’un public venu de plus en plus nombreux participer à l’événement. Il n’est pas besoin de savoir lire dans une boule de cristal pour prédire que la remontée du chenal des Sables d’Olonne sera à la hauteur de l’arrivée de certains concurrents du Vendée Globe. Entre les deux courses, il existe une filiation évidente. Nul doute que le public saura le démontrer en réservant l’accueil qu’ils méritent aux deux premiers de la Golden Globe Race.

Déclaration de Yannick Moreau, Président Les Sables d’Olonne Agglomération et Maire des Sables d’Olonne :

« C’est un authentique exploit qu’une poignée de skippers va réussir dans quelques jours : boucler la Golden Globe Race, ce tour du monde en solitaire sans assistance et sans technologie, dans les conditions identiques à la 1ère édition de 1968-1969. C’est un double exploit car le record de 312 jours détenu par Sir Robin Knox-Johnston sera également battu.
En juillet 2018, un grand hebdomadaire français titrait : Une Golden Globe autour du monde pour « ceux qui osent ». Jean Luc Van den Heede et Mark Slats ont osé tenter cette aventure humaine exceptionnelle et nous promettent un final remarquable. La remontée vers les Sables d’Olonne offre un véritable suspense au gré des conditions météo rencontrées par les deux concurrents. Qui de VDH ou de Mark Slats franchira, le premier, la ligne d’arrivée ? Nul ne peut le prédire aujourd’hui. Mais je suis convaincu que les Sablais leur réserveront un accueil chaleureux digne des arrivées du Vendée Globe».


Pour suivre les skippers au jour le jour : Livetracker - Golden Globe Race

Pour plus de détails: www.goldengloberace.com
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Samedi 12 Janvier 2019 à 07:17 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Mardi 27 Novembre 2018 à 16:44 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Expositions, animations, films et conférences pendant 3 jours avec de nombreux spécialistes du paysage. La 1ère édition du Festival de l’arbre en Vendée les 21, 22 et 23 novembre aura lieu aux Sables-d’Olonne les 21, 22 et 23 novembre Il s'agit de sensibiliser le public à la préservation des paysages. L’Association pour la Protection du Paysage de Vendée (APP Vendée) et Paysages de France organisent pour la 1ère année le Festival de l’arbre en Vendée les 21, 22 et 23 novembre aux Sables-d’Olonne au Cinéma Le Grand Palace. Au programme : expositions, animations, films et conférences avec la participation exceptionnelle de Alain Baraton, Jardinier en chef de Versailles, et de nombreux spécialistes et professionnels afin de sensibiliser le grand public à la préservation des paysages et de la nature.
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Mercredi 21 Novembre 2018 à 05:45 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

1 2 3 4 5 » ... 309















Politique



La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP

France

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


pub