Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur








Actualités municipales









Site des Communes voisines




Les petits plus



Eric TABARLY (1964), Alain J. GERBAULT (1923) ou encore Bernard MOITESSIER (1966) ont été honorés par le Cruising Club of America. Hier soir, Jean-Pierre Dick a eu l’immense privilège de recevoir le « Rod Stephens Trophy 2013 »* par le CCA dans le cadre somptueux du Yacht Club de New York. Ce trophée « récompense Jean-Pierre Dick pour son extraordinaire exploit lors du Vendée Globe 2012, lors duquel, il a navigué 2643 milles (4254 km) sans sa quille, en décrochant avec brio la 4ème place de la course ». Cette récompense internationale honore les qualités exceptionnelles de marin du gentleman skipper !


Jean Pierre Dick récompensé pour son acte de « bon sens marin » sur le Vendée Globe
Un prix décerné par le vice amiral du Cruising Club of America, James G. Binch

James G. Binch « Je suis très heureux de remettre ce prix très spécial à Jean-Pierre. Le Rod Stephens Trophy est un trophée assez particulier. Il ne prend en compte ni la nationalité du skipper, ni l’appartenance à une catégorie de bateau ou à un type de course. Il récompense un « acte de bon sens marin », accompli sur tous les océans. C’est donc avec honneur que le Cruising Club of America récompense Jean-Pierre Dick pour son extraordinaire exploit lors du Vendée Globe 2012, lors duquel il a navigué 2643 milles (4254 km) sans sa quille, en décrochant avec brio la 4ème place de la course. »

L’émotion de Jean Pierre Dick

JP « Tout d’abord, un grand merci. Cela signifie beaucoup pour moi et je suis très ému ce soir de recevoir le Rod Stephens Trophy. Mon histoire s’est construite autour de l’univers de la course au large et cela a été une grande satisfaction de réussir à finir cette course, malgré les avaries rencontrées. En mer, la ténacité est un atout majeur pour vaincre les difficultés. »

La course de l’impossible

JP « La magie de cette course est qu’il est possible de s’arrêter en cours de route et d’obtenir malgré tout une bonne place ! Cela me rappelle un exploit de Bruno Troublé (ndlr : skipper français et organisateur de la Louis Vuitton’s Cup) qui gagna une course en mettant l’ancre toute une nuit, car le mistral était trop puissant. Quand j’étais au mouillage en Espagne, la première chose que j’ai faite fut de téléphoner à Bruno et d’essayer de faire comme lui ! »

*A propos du Rod Stephens Trophy
Roderick "Rod" Stephens, Jr. (1909–1995) était l’un des navigateurs américains les plus connu et respecté. Il était président de Sparkman & Stephens, une entreprise d’architecture navale fondée en 1929. Le « Rod Stephens Trophy », délivré en son honneur, récompense un acte de « bon sens marin » qui contribue significativement à la sécurité du bateau ou d’un ou plusieurs individus en mer.

Plus d’info sur le Cruising Club of America : https://cruisingclub.org/
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Jeudi 22 Mai 2014 à 16:52 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

« Si l’on m’avait raconté le scénario de mon troisième Vendée Globe, je ne l’aurais pas cru ». Le nouveau livre de Jean-Pierre Dick, édité aux éditions Gallimard, débute par ces mots. Le skipper niçois a vécu un incroyable Vendée Globe 2012-2013. Pendant plus de 80 jours, il a vécu toutes les émotions, « un concentré de vie » : leader de la course, record des 24h, perte de sa voile magique, ascensions au mât, 5000 km parcourus sans sa quille… Le journal de bord en images commenté par le skipper niçois sortira le 9 décembre prochain en librairie.


Nouveau livre de Jean-Pierre Dick : "Mon incroyable Vendée Globe"
Extraits du livre

« Si l’on m’avait raconté le scénario de mon troisième Vendée Globe, je ne l’aurais pas cru. Pourtant, c’est là toute la magie de cette course en solitaire, sans escale et sans assistance. Seul face à soi-même. Ces 3 mois sont un concentré de vie.

2 décembre 2012 dans l’Atlantique Sud : Après avoir rattrapé Françoise Gabart et Armel le Cleac'h en tête de la course, la perte de ma «voile magique» m’oblige à de multiples réparations qui me retardent beaucoup. Je décide de taire cette avarie. Après un mois de mer, je sais que ce ne sera plus la même course. Les quelques milles de retard se transforment inexorablement en centaine de milles. Mais je m’accroche à mon objectif de podium.

22 janvier 2013 dans l’Atlantique Nord : Sauf incident à 6 jours de l’arrivée, au Sud des Açores les dés semblent jetés. Après un duel d’anthologie, François Gabart file vers la victoire, talonné par Armel Le Cléac'h. De mon côté, après avoir surmonté tous les obstacles, je vais garder ma troisième place en passant sous la barre des mythiques
80 jours.

Mais voilà, ce même jour va changer le destin de mon 3e Vendée Globe. Virbac-Paprec 3 perd sa quille... C’est cette aventure en images que je vous propose de vivre de l’intérieur. Entrez dans la magie du Vendée Globe


Offrez-vous un joli cadeau pour Noël !
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Jeudi 21 Novembre 2013 à 17:10 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Venez partager les meilleurs moments...


Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Lundi 13 Mai 2013 à 15:25 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

C’est certainement la remise de prix rassemblant le plus de public pour un évènement sportif. Ce samedi 11 mai, sur la grande plage des Sables d’Olonne envahie par la foule, François Gabart a reçu des mains de Bruno Retailleau son trophée de vainqueur du Vendée Globe. Tous les autres skippers étaient également présents pour recevoir un dernier hommage.


Trophées et spectacles sous les étoiles
La soirée de ce samedi était dédiée aux skippers, mais aussi au public venu en masse pour les acclamer. Les 100 000 personnes présentes autour de l’imposant podium installé sur la grande plage des Sables d’Olonne ont assisté à la remise des prix, retransmise sur un écran géant. Outre François Gabart et son imposant trophée, tous les skippers du millésime 2012-2013 se sont succédé sur scène pour recevoir leurs récompenses. Les abandons d’abord, Bernard Stamm (hors course) ensuite, puis les onze classés, les uns après les autres. Pour finir en triomphe avec le podium, Alex Thomson, Armel Le Cléac’h (à qui la foule a chanté « Joyeux anniversaire » en chœur) et François Gabart, accueillis sous des feux d’artifice. En plus de leurs trophées, Jean-Pierre Dick et Tanguy de Lamotte ont reçu respectivement les palmes de la combativité et de l’émotion, décernées par Sodebo et les internautes.
Pendant près de deux heures, les spectateurs ont admiré un spectacle à couper le souffle, à la gloire des marins. Jeux de lumière, musique, clips... Deux films ont également été diffusés, l’un regroupant les plus belles images de la course depuis sa création et l’autre relatant les moments forts de cette septième édition. Comme pour déjà se replonger dans cet événement d’anthologie. François Gabart : J’ai encore du mal à réaliser... J’ai vu tellement de monde depuis trois mois, y compris ce soir. Ce que je réalise c’est que j’ai réalisé mon rêve et que j’ai aussi fait rêver les gens. D’autant que je ne pensais pas aller aussi loin, on s’est tous surpris avec MACIF. Et de surprise en surprise, on obtient une belle victoire. Je ne sais pas pourquoi, mais il fallait que je fasse ce Vendée Globe, j’en avais besoin. Et maintenant que c’est fait, j’en suis très heureux. J’espère revenir un jour.
Le public a découvert en exclusivité les premières images du film « En Solitaire » de Christophe Offenstein, en présence de François Cluzet – interprète du personnage principal et parrain de ce Vendée Globe 2012-2013. En attendant l’édition de 2016, les passionnés ont ainsi eu un aperçu de ce long-métrage grand public mettant en scène l’incroyable destin d’un marin à l’occasion de sa première participation à l’ «Everest des Mers ».
Un feu d’artifice géant d’une dizaine de minutes a clôturé la soirée, générant une salve d’applaudissements pour acclamer les skippers une dernière fois.

Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Dimanche 12 Mai 2013 à 10:26 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

La Ville des Sables d’Olonne a souhaité créer des repères permettant de rappeler aux Sablais et aux visiteurs que Les Sables d’Olonne, c’est la ville du Vendée Globe. Pour ce faire, la municipalité a choisi de « stariser » les vainqueurs de la course en leur offrant, comme à Hollywood, leur propre « Walk of Fame » ! Un parcours jalonné de leurs empreintes sur le nouveau remblai leur rend hommage.


Vainqueur du Vendée Globe 2012-2013, François Gabart a inauguré la plaque des ses empreintes de mains, aujourd'hui 11 mai 2013 sur le remblai des Sables d'Olonne. A la manière du "Walk of Fame" d'Hollywood, ses empreintes font suite à celle de Titouan Lamazou, Alain Gauthier, Christophe Auguin, Michel Desjoyeux et Vincent Rioux.

François Gabart, plus jeune vainqueur de l’épreuve et premier skipper à avoir fait descendre le temps de référence sous la barre des moins de 80 jours, a inauguré aujourd’hui à 17 heures la plaque de ses empreintes sur le remblai des Sables d’Olonne. Située au pied de la Pendule, c’est devant une foule déjà nombreuse en prémices à la remise des prix de l’édition 2012-2013 du Vendée Globe ce soir qu’il a dévoilé la plaque avec Mr Louis Guédon, Maire des Sables d’Olonne et Mr Bruno Retailleau, Président de la SAEM Vendée Globe et du Conseil Général de la Vendée.
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Dimanche 12 Mai 2013 à 09:49 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Samedi 10 novembre. Pour le départ de ce 7è Vendée Globe, il ne fait pas bon mettre le nez dehors... et pourtant, dans le petit matin, pluvieux, plus de 300 000 personnes sont venues applaudir les vingt concurrents qui s’apprêtent à s’élancer autour du monde, à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance. Une gigantesque haie d’honneur salue chaque sortie de ces marins porteurs de rêve et d’aventure. 13h02, le départ est donné par l’acteur François Cluzet, parrain de la course…

78 jours plus tard, le 27 janvier 2013, à 15h18, François Gabart franchit la ligne d’arrivée et entre en grand vainqueur dans le chenal des Sables d’Olonne, au terme d’un incroyable duel avec Armel Le Cleac’h.

Cette journée historique voit les arrivées successives de deux jeunes surdoués, premiers marins à boucler un tour du monde sur un monocoque en solitaire en moins de 80 jours…
Formidable Vendée Globe qui fait rêver les hommes et les pousse au plus profond d’eux même pour le conquérir.
Formidable course qui marie les performances les plus incroyables aux aventures les plus folles.

Depuis qu’il existe, à peine la moitié des concurrents a réussi à boucler la boucle. Cette fois, sur les 20 au départ, ils sont 11 à l’arrivée… Preuve s’il en est que revenir dans le chenal des Sables d’Olonne est aussi une victoire en soi…

Rediffusion : Vendredi 24 Mai et Mardi 4 juin 2013 à 8h50 dans Des Histoires et Des Vies sur France 3 Pays de la Loire, Bretagne, Haute et Basse Normandie, Paris-Ile-de-France et Centre
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Samedi 27 Avril 2013 à 11:07 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Dominique Wavre a franchi la ligne d’arrivée du Vendée Globe le 9 février, et il est donc de retour à terre depuis deux mois. L’occasion de revenir sur son parcours, d’en dresser le bilan et de parler de présent et d’avenir.


Dominique Wavre, bientôt le livre...
Dominique, la vie de terrien a du bon ?
Dominique Wavre : C’est clair, ça fait plaisir de retrouver tous les proches, et de sentir l’amitié des gens. C’est un retour à terre en douceur, qui me fait beaucoup de bien.

Quel regard portes-tu sur ton parcours au Vendée Globe, avec deux mois de recul ?
Dominique : Je suis très content du résultat final. Lorsque je vois le nombre d’avaries qu’il y a eu autour de moi, je me dis que j’ai vraiment bénéficié d’un voilier parfaitement préparé, qui m’a soutenu jusqu’au bout de la régate, sans problème majeur. Je me dis aussi que j’ai eu énormément de chance, étant donné que je me suis fracturé une vertèbre après quatre jours de course.

Quel rythme as-tu adopté depuis ton retour ?
Dominique : Je suis bien occupé, mais à un rythme qui me convient. Avec Michèle, nous travaillons à la remise en état du voilier, mais sans trop nous presser. J’ai aussi donné beaucoup de conférences, et je suis souvent en Suisse.

Le bateau n’est donc pas encore de retour à son plein potentiel ?
Dominique : Non, de loin pas. Nous travaillons sur sa remise en état, mais comme nous ne sommes pas en permanence à La Rochelle et qu’il n’y a pas toute une équipe de préparateurs qui travaille sur le bateau, la remise en état prend un certain temps.

Êtes-vous partis en vacances ?
Dominique : Non, nous n’avons pas vraiment fait de pause, nous avons un rythme très agréable mais ce ne sont pas des vacances. Nous ne savons plus vraiment comment on fait, d’ailleurs… Il y a beaucoup de sollicitations de médias, les conférences, et puis aussi des projets d’avenir à préparer. En mai, Michèle et moi sommes invités par la succursale de Mirabaud à Montréal pour y donner une conférence. Nous y avions déjà été en 2012, soit entre la Transat Jacques Vabre et le départ du Vendée Globe et y avions été si bien accueillis que nous en profiterons pour prendre quelques jours de vacances afin de visiter Montréal et ses alentours.

Justement, comment vois-tu l’avenir ?
Dominique : Nous avons bien envie, avec Michèle, de disputer la prochaine Barcelona World Race, et nous avons commencé à travailler sur un projet en vue de cette régate. Mais c’est encore tôt, et je suis toujours très prudent. Mais c’est vrai que c’est un beau projet, qui nous fait très envie.
Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Jeudi 11 Avril 2013 à 16:05 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

1 2 3 4 5 » ... 57














Politique



La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP

France

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


pub