Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur








Actualités municipales









Site des Communes voisines




Les petits plus



A 24 heures du départ de la Transat Jacques Vabre, qui sera donné lundi à 14h15, Marc Guillemot et Pascal Bidégorry sont sereins. Bien sûr, tout est prêt pour mettre le cap sur le Brésil et affronter les 5 400 milles qui les attendent. Du point de vue des conditions, comme lors des deux dernières, ce sera tout sauf confortable…


Transat Jacques Vabre : Du vent, de la mer et du sport au menu pour Safran
Toute la flotte est restée à quai ce dimanche dans le bassin Paul Vatine. Les grains violents qui balaient déjà le village de la Transat Jacques Vabre confirment que la décision de reporter le départ d’une journée était sage et logique. Safran tire donc tranquillement sur ses amarres ce dimanche, pour 24 heures encore. Il quittera le port demain matin à 9h36 pour atteindre la zone de départ sous les falaises du cap de la Hève. Coup de canon à 14h15.

Tout est plus que prêt à bord évidemment et les deux marins sont d’un calme olympien. Pascal Bidégorry et Marc Guillemot sont rompus à l’exercice de l’avant-course : une veille de départ de transat, il s’agit surtout de bien se reposer et d’étudier les dernières évolutions météo.

La météo ? Marc Guillemot prévient : « Il ne faut surtout pas croire que les deux premiers jours de course seront tranquilles ! Le report du départ nous permet d'éviter les rafales prévues dans la nuit de dimanche à lundi… mais ce qui nous attend reste bien corsé, il y aura du vent, de la mer et du sport ! »

Au près dans une mer mauvaise

Le skipper de Safran développe : « Sur le départ stricto sensu, le vent sera d’une dizaine de nœuds. Nous serons au près… et nous le serons peut-être jusqu’à l’Espagne, voire Lisbonne. Le vent va très vite s’intensifier à l’approche d’une nouvelle perturbation. Très rapidement nous serons dans 25 puis 30, voire 35 nœuds de secteur ouest. La gestion ne sera pas simple dès le passage du Cotentin car nous partons avec un coefficient de marée de 100, le courant sera donc fort, parfois supérieur à 5 nœuds. » L’état de la mer ? « Au vu de ce qu’il se passe sur l’Atlantique depuis trois semaines avec ces trains de dépression, nous ne nous attendons pas à trouver une mer plate à Ouessant, ni dans le golfe de Gascogne ! »

L'enjeu des deux premiers jours de course semble relativement clair pour Marc : « Il faudra aller vite, ne rien casser, être attentif aux éventuels petits bords à tirer pour suivre les oscillations du vent… et surtout tenter de privilégier le sommeil ! Savoir dormir à ce moment là est indispensable parce qu’il faudra être lucide pour ne pas perdre de temps lors de la première transition, quand le nouveau vent viendra du nord-ouest et sera donc portant. Il faudra réagir au bon moment pour s’adapter au changement de vent et donc à la nouvelle configuration de voiles. » Préserver les hommes et la machine est une sage précaution mais c’est surtout un vecteur de performance quand on part pour une compétition transatlantique longue, qui devrait durer environ 19 jours.

Pendant ces trois semaines, l'analyse météo (routage interdit) sera une des grandes préoccupations des deux marins de Safran. « Je récupère les données et nous les analysons à deux, avec Pascal. Nous décidons ensuite de déclencher un bord… ou pas. Sur le début de course, il faudra probablement en tirer quelques-uns, ne serait-ce que pour respecter les zones de séparation du trafic des Casquets et de Ouessant. Et puis, on sait bien qu’il y a toujours des choses à jouer, même quand les modèles météo préconisent d’aller tout droit. Il y a toujours de petits coups stratégiques à jouer ! », explique Marc.

Rédigé par Les Sables d'Olonne Info le Dimanche 3 Novembre 2013 à 20:06 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables d'Olonne Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr















Politique



La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP

France

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


pub