Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur








Actualités municipales









Site des Communes voisines




Les petits plus



Yannick Moreau candidat dans la 3° circonscription de Vendée.


« Je ne me présente contre personne »
Louis Guédon n'est pas pour moi un adversaire. Mon seul adversaire, c'est la gauche. Simplement, comme beaucoup de Vendéens, nous sommes surpris qu'à 76 ans et après 30 ans de vie politique méritante, le député sortant sollicite un cinquième mandat de 5 ans, avec l'investiture du parti présidentiel. Sans aucune animosité et dans le respect des personnes, nous avons donc choisi de proposer une alternative à droite lors du 1er tour des élections législatives le 10 juin prochain. Dans une circonscription durablement ancrée à droite (donc sans faire courir de risque à notre camp), Marietta et moi sommes candidats pour offrir un choix aux électeurs en incarnant "le dynamisme du renouvellement".

« Avec Marietta Trichet, nous formons une équipe fortement complémentaire »
Des profils différents… Yannick Moreau (m) est maire d’une ville littorale de 14 000 habitants, Olonne sur Mer. Il a 36 ans, est marié et père de deux enfants. Chargé de mission pendant 11 ans au conseil général de la Vendée auprès de Philippe de Villiers, il a conduit de nombreux projets publics pour et en partenariat avec les communes de la côte vendéenne (désenclavement routier, contrat environnement littoraux, renouvellement de la flotte de la Régie avec l’Ile d’Yeu, travaux portuaires, contrats environnement rural, etc.). Il est depuis juin 2010 le représentant de la Vendée littorale sur les bancs de l’opposition du conseil régional des Pays de la Loire. Marietta Trichet (f) est maire d’une commune rétro-littorale de plus de 3000 habitants, Coex. Elle a 58 ans, est mariée, mère de 2 enfants, et l’heureuse mamy de 5 petits-enfants. Après une carrière professionnelle dans la logistique, elle devient maire de Coex en 1995, puis présidente de la communauté de communes Atlantia en 2001 (seule femme présidente de communauté de communes de Vendée), puis conseillère régionale en 2004, puis conseillère générale du canton de Saint Gilles Croix-de-Vie en 2008 (troisième canton le plus peuplé de Vendée).… mais une même passion de l'action concrète au service de nos concitoyens Ce qui nous fait nous lever le matin, ce ne sont pas les idéologies ou les calculs politiciens mais la volonté de servir, d’agir efficacement pour faire bouger nos communes, nos cantons, notre petit bout de Vendée ; pour anticiper et accompagner le développement de nos entreprises, le dynamisme de nos associations, l’attractivité de notre territoire.
Nous aimons la Vendée. Nous aimons les Vendéens, leur contact quotidien, et nous nous battons tous les jours pour leur préparer un avenir meilleur.

« Avec Marietta, nous voulons tourner la Vendée littorale vers l'avenir »

Nous le ferons en nous fixant 3 priorités fondamentales qui seront les 3 axes du programme que nous développerons au cours des 4 prochains mois.
Les priorités de Yannick Moreau: première priorité : l’emploi ! Nous agirons sur tous les leviers qui participent à la création des emplois de demain Aider et soutenir ceux qui en ont besoin (accès au logement, soutien aux familles, soins aux aînés, etc.). Préserver notre qualité de vie (sécurité et vitalité de nos communes, protection durable de notre environnement)

« Nous sommes prêts ! »

Dans les 4 mois qui viennent, nous irons à la rencontre des Vendéens des 6 cantons de la 3ème circonscription pour les écouter, les accompagner, les convaincre d’engager l’avenir sur notre équipe les 10 et 17 juin prochains. Notre pays a besoin de sang neuf pour l’aider à relever les défis auxquels il est confronté. Nous n’avons pas de baguette magique mais nous mettrons notre enthousiasme, notre expérience, notre énergie au service de notre pays, au service de la Vendée littorale qui nous est chère. Vous pouvez d’ores et déjà nous retrouver sur facebook, sur twitter, ou sur notre site web de campagne www.yannickmoreau.fr
Rédigé par Les Sables Info le Jeudi 9 Février 2012 à 09:30 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Jean Lassalle ne vient  plus en Vendée ce jeudi 2 février comme annoncé
Jean Lassalle a finalement renoncé à son déplacement en Vendée le jeudi 2 février 2012, en raison "d'impératifs de dernière minute liés à sa fonction d'élu". Vous le retrouverez le mercredi 8 février, à 17h30 à Paris pour la dédicace de son dernier livre, "Le retour du citoyen", à la librairie du Chapitre (229, boulevard St Germain).
Tags : Politique
Rédigé par Les Sables Info le Mardi 31 Janvier 2012 à 16:56 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

"Il est scandaleux et inadmissible que les membres des cabinets ministériels s’excluent des efforts de rigueur qu’ils imposent aux Français. Je constate que cette dernière année dans le gouvernement actuel de F. Fillon, les rémunérations les plus élevées ont augmenté de +10% à +50%. Quant aux rémunérations à la Présidence de la République, elles ont augmenté, en moyenne, de +10,7% ces dernières années" explique René Dosière.


René Dosière : "L'argent de l'Etat, un député mène l'enquête"
René Dosière, député de la 1re circonscription de l'Aisne, a sortit son dernier livre intitulé "L'argent de l'Etat, un député mène l'enquête" édition du Seuil. Dans ce livre, le député lève le rideau sur les dépenses élyséennes. Selon une conférence de presse de René Dosière datant du 31 janvier 2012, avec « L’argent de l’Etat, un député mène l’enquête » ce sont cinq années d’investigation parlementaires sur l’Elysée et Matignon qui sont exposées. Au total 425 questions écrites, précises, ciblées, dont 330 ont obtenu une réponse soit un taux de 78%. Selon le député, un ministre coûte, par an, "17 millions d'euros tout compris". Réduire le nombre des ministres à 15 permettrait une économie de l’ordre du milliard d’euros sur la durée du quinquennat. En 1959 les effectifs des cabinets du gouvernement de Michel Debré comportaient 262 membres. Aujourd’hui ceux du gouvernement Fillon s’élèvent à 511. Un effectif qui ne cesse d’augmenter au fil du temps. Chaque ministre dépense en moyenne, 363 522 euros par an en déplacements aériens, et 267 315 euros de frais de représentation, enfin chaque cabinet dispose de 12 voitures de fonction (dont 2 pour le ministre) et de 8 chauffeurs. Concernant le logement, pour l'année 2010, 14 ministres disposaient d’un logement de fonction, 5 autres louaient un logement privé et 20 occupaient leur logement personnel. En principe les ministres payent, personnellement, la taxe d’habitation mais le doute subsiste…Les rémunérations des conseillers des ministres s'élèvent à 11 235 euros nets mensuels pour la moyenne des trois rémunérations les plus élevées (elles vont de 15 117 au ministère du budget à 8183 au ministère chargé des relations avec le Parlement). Pour les secrétariats d’Etat, les chiffres sont de 9970 euros (moyenne), 11 221 euros au secrétariat d’Etat aux Anciens combattants à 6695 euros au secrétariat d’Etat aux affaires européennes.
"Les dépenses du chef de l’Etat sont excessives et doivent être réduites sans l’empêcher d’agir et d’aller. les déplacements aériens de Nicolas Sarkozy sont beaucoup plus nombreux (+49%). Le Président passe 24 heures par semaine en vol, le nombre de véhicules est passé de 55 (sous Chirac) à 121, le montant des sondages a explosé (500 000 euros sous Chirac) et 2,2 millions sous Sarkozy, les dotations présidentielles (dans l’ancien périmètre) ont augmenté de 9% en 2007 par rapport à 2006, les forces de sécurité mobilisées à l’occasion des déplacements présidentiels de N. Sarkozy (coût 450 000 euros par déplacement) sont sans commune avec la période Chirac"
dénonce René Dosière.
Pour en savoir plus, cliquez ici.
Tags : Politique
Rédigé par Les Sables Info le Mardi 31 Janvier 2012 à 12:19 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

"Je suis Socialiste, la gauche je ne l'ai pas reçue en héritage. Aujourd'hui, c'est moi qui porte l'obligation de gagner. Je serais le président de la fin des privilèges".


Lors du meeting au Bourget ce dimanche, François Hollande a réuni 10 000 personnes. On a pu remarquer le slogan de sa campagne inscrit sur le pupitre : "LE CHANGEMENT C'EST MAINTENANT". Le candidat Socialiste s'est montré rassurant, sincère et proche des gens. Il l'a affirmé en disant : "j'aime les gens quand les autres sont fascinés par l'argent". Selon lui, l'enjeu de cette campagne c'est la France ; il veut mettre toute la puissance de l'Etat au service des citoyens. On a pu apprendre qu'il avait grandi en Normandie dans une famille plutôt conservatrice. Cette famille lui a donné la liberté de choisir par son éducation. Il remercie son père qui l'a aidé a affirmer ses convictions malgré des idées contraires aux siennes. Puis sa mère dotée d'une âme généreuse, lui a transmis, selon lui, ce qu'il y a de plus beau : l'ambition d'être utile.
Rassembler, réconcilier et unir font la force de cette campagne, il a voulu laisser un message d'espérance aux français. Mais a-t-il réussi ? Certains diront que son discours ressemble a celui du Président Nicolas Sarkozy en 2007.
François Hollande a annoncé quelques projets inscrits dans le programme de sa campagne à la Présidentielle 2012. En voici quelques extraits :
"- Je veux redonner confiance aux français.
- J'inscrirai la loi de 1905, celle qui sépare les églises de l'Etat dans la Constitution.
- Que les jeunes vivent mieux en 2017 qu' en 2012. (Ne trouvez-vous pas que cela reste flou ?)
- Je veux faire de l'éducation, grande cause nationale.
- La retraite à 60 ans pour ceux qui ont travaillé tôt.
- Doubler le plafond du Livret A pour financer le logement social. (A qui cela profitera-t-il le plus, aux pauvres ou aux riches ?)
- Je réduirai de 30% les indemnités du Président et celles des membres du gouvernement.
- Je lutterai contre tous les trafics, contre toutes les mafias.
- Traiter dignement les étrangers en situation régulière.
- Notre mission en Afghanistan est terminée.
- Proposition d'un nouveau traiter franco-allemand en janvier 2013..."
Vous êtes invités à poursuivre son discours dans la 2ème partie en cliquant ici

Pendant ce temps-là, Marine Le Pen était à Bordeaux et tenait un meeting lors de sa campagne présidentielle.
Cliquez ici pour visualiser la vidéo.
Tags : Politique
Rédigé par Les Sables Info le Lundi 23 Janvier 2012 à 09:02 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

Quinze candidats sont d'ores et déjà déclarés. Tous n'ont pas encore recueilli les 500 parrainages nécessaires. Voici la liste des candidats : Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), François Bayrou (MoDem), Christine Boutin (Parti chrétien-démocrate), Jean-Pierre Chevènement (MRC), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), François Hollande (PS), Eva Joly (Europe Ecologie-les Verts), Corinne Lepage (Cap21), Marine Le Pen (FN), Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), Hervé Morin (Nouveau centre), Frédéric Nihous (CPNT), Philippe Poutou (NPA), Nicolas Sarkozy (UMP) et Dominique de Villepin (République solidaire). Mais on retrouve aussi Patrick Lozès, Victor Izraël, Maxime Verner... Certains n'ont pas encore présenté leur programme.
Alors que les attentes des Français sont multiples : chômage, salaires, retraite, sécurité, éducation, crise économique... Pour faire simple, comment va-t-on arrondir nos fins de mois ? Nicolas Sarkozy a créé depuis 2007 une certaine incertitude, un doute chez diverses personnes avec un pays plus endetté que jamais, une augmentation du chômage, faillite...
Le Président compte s'appuyer sur la crise pour emporter la victoire. Tandis que François Hollande a cafouillé sur le sujet du quotient familial (il avait annoncé de le supprimer puis s'est rétracté en voulant désormais le moduler). Il mise sur la fiscalité, des impots justes. François Bayrou et Marine Le Pen peuvent provoquer la surprise, jusqu'à 15% des sondages pour François Bayrou et 15 et 20% pour Marine Le Pen. Elle a annoncé aux Français, en toute transparence, un programme complet, cohérent et fourni dixit Ouest-France. Hier, sur France 2 dans l'émission "Des paroles et des Actes", Jean-Luc Mélenchon a proposé pour résoudre la crise de prendre l'argent aux personnes fortunées et taxer les transactions financières. Il veut augmenter les tranches d'impots (de 5, elles passeraient à 14 tranches d'impots).
Selon un sondage CSA (Conseils-Sondages-Analyses) pour BFMTV annoncé à la radio ce vendredi 13 janvier, François Hollande est à 29%, Nicolas Sarkozy à 26%, Marine Le Pen 19%, François Bayrou 13%, Jean-Luc Mélenchon 7% et Eva Joly à 2% des intentions de vote. Hervé Morin pourrait se retirer en mars s'il reste à 1%. Les autres candidats sont crédités de 0,5 % ou moins. Mais c'est un pronostic de circonstance car tous les programmes n'ont pas été encore dévoilés.
L'agenda politique :
- vendredi 16 mars 18h00 : date limite pour le retour des formulaires de parrainage au Conseil constitutionnel.
- lundi 9 avril : ouverture de la campagne officielle.
- vendredi 13 avril : date limite de publication des listes de parrainages par le Conseil constitutionnel.
- vendredi 20 avril : fin de la campagne officielle à minuit. La publication des sondages est interdite.
- dimanche 22 avril : premier tour de l'élection Présidentielle.
- dimanche 6 mai : deuxième tour de l'élection Présidentielle.

Plus d'information sur les candidats dans LADEPECHE.fr, cliquez ici
Tags : Actualité
Rédigé par Les Sables Info le Vendredi 13 Janvier 2012 à 09:05 Facebook Twitter LinkedIn Google Viadeo Pinterest
Commentaires (0) Les Sables Info
Vous pouvez envoyer vos communiqués de presse par mail : Lesablesinfo@aol.fr

1 ... « 11 12 13 14














Politique



La Chaine Parlementaire (LCP), Live TNT par LCP

France

Syndication
RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


pub