Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur







RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile




France


Las Vegas du Bois - Reportage M6 - Festival de... par Festival-de-Poupet




International








L'actu des associations de Vendée



Le premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault, annoncé mercredi par le secrétaire général de l’Elysée, Pierre-René Lemas, comprend 34 membres, dont 17 femmes, ce qui correspond à la parité promise par le président François Hollande.


Découvrez ici le nouveau gouvernement
La liste des ministres du gouvernement Ayrault

Premier ministre : Jean-Marc Ayrault.
Ministres

Affaires étrangères : Laurent Fabius ;
Education nationale : Vincent Peillon ;
Justice : Christiane Taubira ;
Economie, Finances, Commerce extérieur : Pierre Moscovici ;
Affaires sociales et Santé : Marisol Touraine ;
Egalité territoriale et Logement : Cécile Duflot ;
Intérieur : Manuel Valls ;
Ecologie, Développement durable, Energie : Nicole Bricq ;
Redressement productif : Arnaud Montebourg ;
Travail, Emploi, Dialogue social : Michel Sapin ;
Défense : Jean-Yves Le Drian ;
Culture et Communication : Aurélie Filippetti ;
Enseignement supérieur et Recherche : Geneviève Fioraso ;
Droits des femmes, porte-parole du gouvernement : Najat Vallaud-Belkacem ;
Agriculture et Agroalimentaire : Stéphane Le Foll ;
Réforme de l’Etat, Décentralisation, Fonction publique : Marylise Lebranchu ;
Outre-mers : Victorin Lurel ;
Sports, Jeunesse, Education populaire, Vie associative : Valérie Fourneyron.

Ministres délégués


Budget : Jérôme Cahuzac ;
Réussite éducative : George Pau-Langevin ;
Relations avec le Parlement : Alain Vidalies ;
Justice : Delphine Batho ;
Ville : François Lamy ;
Affaires européennes : Bernard Cazeneuve ;
Personnes âgées et Dépendance : Michèle Delaunay ;
Artisanat, Commerce, Tourisme : Sylvia Pinel ;
Economie sociale et solidaire : Benoît Hamon ;
Famille : Dominique Bertinotti ;
Personnes handicapées : Marie-Arlette Carlotti ;
Développement : Pascal Canfin ;
Français de l’étranger et Francophonie : Yamina Benguigui ;
Transports et Economie maritime : Frédéric Cuvillier ;
PME, Innovation, Economie numérique : Fleur Pellerin ;
Anciens combattants : Kader Arif.
Rédigé par La Roche Info le Jeudi 17 Mai 2012 à 15:00 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

François Hollande remporte la présidentielle avec 51,67 % des voix, contre 48,33 % à Nicolas Sarkozy « Je porte toute la responsabilité de cette défaite », a affirmé Nicolas Sarkozy à 20h30 lors d'une intervention à la Mutualité à Paris.


Le septième président de la Ve République est socialiste. Trente et un an après François Mitterrand, François Hollande a remporté ce dimanche 6 mai 2012 le second tour de l'élection présidentielle. Le score semble sans appel, même si légèrement inférieur à celui que lui présidaient les instituts de sondage en fin de semaine.François Hollande a obtenu 51,67 % des voix, soit un score très proche de celui de son modèle Mitterrand en 1981 (51,7 %), contre 48,33 % à Nicolas Sarkozy. La participation électorale à peu près égale à celle du premier tour, à environ 81 %. « Nous sommes conscients de l'énormité de la tâche »Depuis un an, tous les sondages sans exception le donnaient perdant. Il n'a pas réussi à les faire mentir, victime de la crise économique, de l'anti-sarkozysme puissant qui régnait dans le pays, et d'une campagne électorale qui avait suscité des tensions au sein de sa famille politique.Après s'être entretenu au téléphone avec François Hollande, il lui a souhaité « bonne chance au milieu des épreuves. Ce sera difficile mais je souhaite de tout coeur qu'il réussisse ». Nicolas Sarkozy a demandé aux Français « de respecter le nouveau président. J'ai beaucoup souffert que l'institution que je représentais ne le soit pas ».
Rédigé par La Roche Info le Lundi 7 Mai 2012 à 08:39 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

Ce soir c’est le grand débat ou plutôt un débat classique
On n’apprendra pas grand-chose de nouveau du programme de François Hollande. Il est connu de tous depuis un moment déjà. Il l’a encore précisé ce matin à la radio. Celui du président sortant, on le connaît aussi, ce sera le même que depuis cinq (dix) ans Les deux programmes sont donc connus. Le débat de ce soir sera unique et il sera long. Deux heures trente. Et pour nous autres, le peuple, l'occasion de voir en vrai la différence entre les deux hommes qui se présentent à nous pour devenir président de la République.
Le débat : comment ça marche ?
C'est quand ? Rendez-vous à 21 heures ce mercredi soir sur TF1, France 2, La Chaîne Parlementaire, BFM TV et i> Télé.
C'est avec qui ? Le débat, arbitré par Laurence Ferrari et David Pujadas, oppose les deux candidats qualifiés au second tour : Nicolas Sarkozy et François Hollande.
Rédigé par La Roche Info le Mercredi 2 Mai 2012 à 17:12 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

Nicolas Sarkozy dévoile sa profession de foi pour le second tour de la présidentielle sur son site de campagne, lafranceforte.fr. Elle doit être envoyée par courrier à tous les électeurs, en même temps que celle du candidat socialiste.Si la «lettre au peuple français», dévoilée le 5 avril, comportait 34 pages, le nouveau document en compte quatre. En une, l'affiche du candidat UMP avec son slogan «la France forte», le nom de «Nicolas Sarkozy» au-dessus duquel figure une date, «dimanche 6 mai». Dans cette lettre, le président sortant emploie l'une des formules qui aura marqué sa campagne : «Dimanche 6 mai, vous avez un choix historique à faire, qui engage votre avenir et le destin de la France.» Un choix entre son projet et celui de François Hollande. «Aujourd'hui, vous devez comparer mon projet à celui du Parti socialiste. Vous devez vous demander ce que sera la France dans cinq ans, selon celui des deux candidats qui sera élu président de la République», écrit Nicolas Sarkozy. Son projet et celui de son rival socialiste sont «radicalement opposés», affirme-t-il, avant de décliner ses principales propositions et de comparer ses valeurs à celles qu'il attribue au PS. «Je fais le choix du travail, du mérite, de la responsabilité et de l'autorité, et non le choix de l'assistanat, de la dette, de l'égalitarisme et du multiculturalisme». «Contrairement au candidat socialiste, je suis opposé à une société de l'assistanat», «je diviserai l'immigration par deux», «je protégerai la famille», «l'école doit être un espace d'exigence et de respect», écrit-il.Il réaffirme que «la Turquie n'a pas vocation à entrer dans l'Union européenne». «Je serai inflexible sur le respect de l'identité de la France», déclare-t-il également. «Contrairement au candidat socialiste, je suis opposé au droit de vote des étrangers qui ne résoudrait aucun des problèmes de l'intégration et serait la porte ouverte au communautarisme», ajoute-t-il.
Rédigé par La Roche Info le Vendredi 27 Avril 2012 à 18:19 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

Présidentielle : les résultats définitifs du premier tour
Le ministère de l'Intérieur vient de dévoiler les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle. Hollande enregistre 28,63% des voix, Nicolas Sarkozy 27,18%.
Près de 45 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes ce 22 avril. Ca y est, les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle sont disponibles. Ils ont été révélés ce matin sur le site du ministère de l'Intérieur.
François Hollande : 28,63%; Nicolas Sarkozy : 27,18%; Marine Le Pen : 17,90%; Jean-Luc Mélenchon : 11,11%; François Bayrou : 9,13%; Eva Joly : 2,31%
Nicolas Dupont-Aignan : 17,79%; Philippe Poutou : 1,15%; Nathalie Arthaud : 0,56%; Jacques Cheminade : 0,25%
Tous les résultats cliquez ici
Rédigé par La Roche Info le Lundi 23 Avril 2012 à 11:30 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

En France la loi interdit aux médias de communiquer les résultats des élections présidentielles avant 20h, heure de la fermeture du dernier bureau de vote. Une loi qui n’est plus vraiment d’actualité à l’international quand on sait qu’un internaute peut simplement se rendre sur des sites d’informations suisses (RTS) ou belges (RTBF) pour trouver les premières estimations dès 17h.


Et ces médias européens et internationaux non assujettis aux lois françaises ont décidé de ne pas s’en priver cette année encore, bien au contraire. La plupart d’entre eux vont mettre les bouchées doubles pour assurer émissions TV spéciales et sites internet 100% disponibles malgré des affluences records attendues.La Commission nationale de contrôle de la campagne électorale (CNCCEP) rappelle que l’amende pour divulgation des résultats peut monter jusqu’à 75 000 euros.Mais en 2012, ce dimanche 22 avril (1er tour) ainsi que le 6 mai (2è tour), les plus grosses fuites pourraient venir non pas des médias ou des blogs, mais bien des millions de comptes de réseaux sociaux comme Twitter (5 millions de français ont un compte) ou Facebook (24 millions d’inscrits en France)… autrement dit, la loi française pourrait avoir bien du mal à contenir tout ce bruit généré par le citoyen, transformé en relais média le temps d’une journée.Si vous voulez voir les résultats du premier et du deuxième tour, classés par région/département et commune, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement français.
Rédigé par La Roche Info le Dimanche 22 Avril 2012 à 09:39 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

François Hollande: « Je suis le candidat de la cohérence, de la constance, de la confiance »
François Gérard Georges Hollande est né le 12 août 1954 à Rouen.
Georges Hollande, le père de François Hollande, est médecin ORL et sa mère Nicole Tribert est assistante sociale. La famille habitait à Bois-Guillaume, une ville huppée de Rouen.

François Hollande fait ses études primaires à Rouen, plus précisément au Pensionnat Jean-Baptiste-de-la-Salle.
Il continue au Lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine avant d’intégrer la Faculté de droit de Paris de laquelle il ressort avec une licence.
En 1974, il intègre HEC et poursuit son cursus à l’Institut d’études politiques de Paris et à l’Ecole nationale d’administration, d’où il ressort 8e de la promotion Voltaire (la même que Ségolène Royal).


Vie familiale

François Hollande est actuellement en couple avec la journaliste Valérie Trierweiler. Il a vécu auparavant une union libre de longue durée avec Ségolène Royal, rencontrée à l’ENA lors d’une soirée estudiantine. L’on raconte que le couple s’est pacsé, mais Ségolène Royal a démenti cette information. Ils ont en tout cas eu quatre enfants en commun à savoir Thomas, Clémence, Julien et Flora. Une partie de leurs biens immobiliers sont par ailleurs mise en commun dans la Société civile immobilière.
Il s'est séparé de Ségolène Royal en 2007, le couple annocant officiellement leur rupture durant les législatives de 2007.


Emploi non politique


François Hollande est magistrat de la Cour des comptes. Cette compétence lui permet d’exercer le métier d’avocat. De 1988 à 1991, il a été professeur d’économie en 3e année à l’Institut d’études politiques de Paris.


Passions / Activités


François Hollande a déjà écrit plusieurs ouvrages, seul ou en collaboration avec d’autres auteurs. Il a notamment publié « La gauche bouge » en 1985. Il a utilisé le pseudonyme de Jean-François Trans lors de la publication de ce livre, édité chez Jean-Claude Lattès. François Hollande a également écrit « Devoirs de vérité » et « Droit d’inventaire ». Par ailleurs, il a coécrit « L’Heure des choix. Pour une économique politique » avec Pierre Moscovici en 1991. Il a également écrit le préface de « Pourquoi pas le socialisme » de Gerald Cohen en 2010.


Parcours politique


François Hollande débute sa carrière politique pendant ses études universitaires notamment en présidant la section de l’UNEF de l’Institut d’études politiques de Paris et le comité de soutien à François Mitterrand (en 1974) à HEC. Il intègre le Parti Socialiste en 1979 et devient conseiller économique de François Mitterrand dans le cadre de sa campagne électorale. L’élection de Mitterrand en 1981 permet à François Hollande d’accéder à l’Elysée en tant que chargée de mission (dans le domaine économique) du nouveau président.

La Corrèze est la région de prédilection de François Hollande depuis son entrée dans le monde de la politique français. Il y tente une première victoire aux législatives de 1981 en se présentant dans la circonscription d’Ussel, mais ne fait pas le poids contre Jacques Chirac qui obtient plus de 50% des voix dès le premier tour. Il retente sa chance aux municipales de 1983 et devient conseiller.
Les législatives de 1988, après la réélection de François Mitterrand, ont permis à François Hollande de se faire élire comme député de Tulle. Il perd ce titre en 1993 et le retrouve en 1997 avec 54% des votes en sa faveur.
1999 marque son élection comme député européen, mais il décline le poste et reste député français à Tulle.
Il en devient le Maire en 2001 avec 53% de l’électorat derrière lui. Toujours avec un résultat de 53%, il est réélu député en juin 2002 puis en 2007 (avec 60% des voix au second tour).
François Hollande obtient une triple victoire en 2008 en devenant Conseiller Général du Canton de Vigeois le 10 mars et Président de ce conseil 17 jours plus tard. Il est aussi réélu aux municipales de Tulle avec une écrasante victoire de 72% des voix face à Christian Pradayrol. En 2009, l’essentiel de ses actions politiques est axé sur son association Répondre à gauche. Il s’agit d’un groupe de travail basé sur trois principes (production, redistribution et éducation) en vu des présidentielles de 2012.

François Hollande est par ailleurs un membre stratégique du Parti Socialiste.
Devenu secrétaire national en 1994, il en devient le porte-parole (ainsi que celui de Lionel Jospin durant sa campagne présidentielle) en 1995. Il occupe le poste de Premier secrétaire de novembre 1997 à novembre 2008, en laissant la place à Martine Aubry par la suite. Son rôle au sein du parti est notamment marqué par la grande victoire du PS aux régionales de 2004 (avec 20 régions sur 22) et une avancée considérable lors des européennes avec 29% des votes. François Hollande se met aussi en faveur du oui concernant la Constitution Européenne cette année-là. Il prend ainsi position contre Laurent Fabius (numéro deux du PS) qui était « contre » depuis 2003.
Un référendum interne est organisé et les militants votent en faveur du oui à 59% des votes.
Rédigé par La Roche Info le Mercredi 18 Avril 2012 à 17:50 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

Si Nathalie Arthaud, François Hollande et Nicolas Sarkozy et se livreront une guerre des meetings à Paris, Marine Le Pen sera à Hénin-Beaumont et François Bayrou à Marseille.


Où seront les candidats ce dimanche 15 avril ?
Le Pen à Hénin-Beaumont
Pour contrer les différents meetings parisiens du même jour, Marine Le Pen sera dans son fief d’Hénin-Beaumont. Au programme de la réunion publique « interactive », « le Parlement des Invisibles », thématique de la journée de la candidate frontiste. A suivre en direct en cliquant ici

Hollande à Vincennes
Dimanche, François Hollande organise un grand rassemblement sur l’esplanade du Château de Vincennes. Le candidat socialiste s’exprimera après des concerts et une ouverture du meeting politique par Bertrand Delanoë, le maire de Paris.

Sarkozy à la Concorde
Nicolas Sarkozy devrait monter sur la scène de son meeting, place de la Concorde, vers 16 heures.A suivre en direct en cliquant ici

Arthaud au Zénith
En parallèle à Nicolas Sarkozy et François Hollande, Nathalie Arthaud tient en même temps un meeting parisien, à 15 heures. Un "meeting national" pour la candidate de Lutte ouvrière, qui pour l’occasion a réservé le Zénith de Paris.

Mélenchon à Pau
Au lendemain de son meeting du Prado, Jean-Luc Mélenchon sera présent à Pau pour un rassemblement du Front de gauche sur la place Royale à 14 heures.


Bayrou à Marseille
Après Jean-Luc Mélenchon samedi, c’est au tour de François Bayrou de s’inviter dans la cité phocéenne. Le candidat du Modem tient un meeting au Silo, ce dimanche, à 13h30.

Cheminade innove
Jacques Cheminade, candidat de Solidarité et Progrès, tient ce dimanche un meeting sous forme de "conférence participative sur internet", à 17 heures, pour présenter "aux Français l’ensemble de son projet et l’importance de son combat".
Rédigé par La Roche Info le Dimanche 15 Avril 2012 à 15:56 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

L’agence pour le recouvrement des pensions alimentaires proposée par Nicolas Sarkozy : un enjeu pour les droits des femmes… mais aussi pour les finances publiques
A l’occasion de la Journée des Femmes, Nicolas Sarkozy a proposé jeudi sur RMC la création d'une agence chargée du recouvrement des pensions alimentaires.
La sénatrice (UMP) Joëlle Garriaud-Maylam, vice-présidente de la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances du Sénat, se réjouit que cette création, qu’elle avait demandée dans sa proposition de loi du 4 juillet 2011 devienne ainsi une priorité.

La création de cette agence simplifierait et raccourcirait la procédure permettant aux parents (dont près de 2,5 millions de familles monoparentales) de percevoir leur pension alimentaire. Ce guichet unique centraliserait toutes les demandes et les orienterait en interne vers le service approprié. Il autoriserait une gestion informatisée des dossiers, garante d’une meilleure efficacité et d’une plus grande rapidité pour le recouvrement de créances en France mais aussi à l’étranger.

Ce serait aussi une source d’économies pour l’Etat. Actuellement, en cas de défaillance du débiteur de plus de deux mois, la Caisse d’allocations familiales peut accorder une « allocation de soutien familial » à titre d’avance, tout en mettant en place une action contre le parent mauvais payeur. Ce système lourd entraîne des délais pénalisants pour les parents et pèse sur les finances publiques : seul 20 à 30% du montant des allocations avancées dans ce cadre sont recouvrées, soit un manque à gagner de 3 milliards d’euros par an. Par comparaison, les Etats-Unis ont un taux de recouvrement de 56% et la Norvège de 95%.

Enfin, elle permettrait à la France de se mettre en conformité avec ses engagements internationaux : en 2011, l’Union européenne a signé la Convention du 23 novembre 2007 sur le recouvrement international des aliments destinés aux enfants et à d’autres membres de la famille, que les Etats se sont engagés à mettre en œuvre avant la fin 2013.

Pour plus d'informations : http://www.joellegarriaud.com/2011/07/depot-d%E2%80%99une-proposition-de-loi-sur-le-recouvrement-des-creances-alimentaires/


Rédigé par La Roche Info le Samedi 10 Mars 2012 à 17:40 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

Le Président du Conseil Général de la Vendée Bruno RETAILLEAU rejoint l'UMP : un choix fort, utile et porteur d'espoirs.


Le Président du Conseil Général de la Vendée Bruno RETAILLEAU rejoint l'UMP : un choix fort, utile et porteur d'espoirs
La Délégation UMP La Roche-sur-Yon Agglomération se réjouit très vivement de l'officialisation ce matin de l'adhésion de Bruno RETAILLEAU à l'UMP.
"C'est un signe fort et très positif que vient d'adresser Bruno RETAILLEAU à tous les Vendéens. Dans une période politique aussi cruciale, il faut faire des choix. Celui du Président du Conseil Général de la Vendée est courageux et responsable. Nous espérons que les Vendéennes et les Vendéens, de toutes les horizons sociaux et professionnels, et en particulier les élus locaux, suivront cette démarche de rassemblement" déclare Gonzague de CHANTERAC, Délégué UMP La Roche-sur-Yon.

"Les compétences reconnues de Bruno RETAILLEAU en matière de numérique seront précieuses à la direction nationale de l'UMP. Son fort ancrage local permettra, avec les Députés UMP du département, de faire mieux entendre la voix des Vendéens, et plus largement un autre réalité, celle de la Ruralité, si importante en France" ajoute-t-il.

"L'adhésion de Bruno RETAILLEAU à l'UMP marque un tournant politique majeur pour notre Département, et vient renforcer la dynamique de reconquête de la ville de La Roche-sur-Yon entreprise par l'UMP depuis 2011" conclut Gonzague de CHANTERAC, Délégué UMP La Roche-sur-Yon.
Rédigé par La Roche Info le Jeudi 1 Mars 2012 à 15:14 | Commentaires (0) Facebook Twitter Viadeo Pinterest
Contact La Roche Info : Larocheinfo@gmx.com

1 2