Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur







France





33èmes Rencontres Trans Musicales - Teaser par lestrans

International



Les services de Rennes Info


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile


Fil Info Bretagne


Foires et brocantes en Ile et Vilaine


Découvrez la playlist Rennes Info avec Nolwenn Leroy

Agence Bretagne de presse

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile

L’Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique a la tristesse de vous annoncer le décès de Patrick Malrieu, co-fondateur de Dastum, dont il a été le président pendant 23 ans, et ancien président du Conseil Culturel de Bretagne, de 2003 à 2009.

Depuis 2011, Patrick Malrieu présidait l’Institut Culturel de Bretagne dont l’Agence Culturelle Bretonne de Loire-Atlantique est adhérente. Il a été un fidèle compagnon de route de notre association, il nous manquera ainsi qu’à la culture bretonne qu’il a contribué à valoriser et faire connaître.

Ses obsèques auront lieu ce samedi 12 janvier, à 14h30, à l’église de Landévennec (29). L'office sera suivi d'une rencontre à la salle municipale à 16h00.

Nous adressons nos sincères condoléances à sa famille.

Pour le Conseil d’Administration de l’Agence Culturelle Bretonne,
Sylvie Boisnard, Présidente.
Rédigé par Rennes Info le Samedi 12 Janvier 2019 à 07:35 | Commentaires (0) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest
Ce soir « Des Racines & des Ailes » vous emmène En Bretagne, de la baie de Morlaix au cap Fréhel.
Dans le nord de la Bretagne, riche d'innombrables monuments classés, nous vous invitons à découvrir les caps d’Erquy et Fréhel et son joyau le fort La Latte, la spectaculaire côte de Granit rose et l’île de Bréhat, au paradis des oiseaux.
Rédigé par Rennes Info le Mercredi 17 Juin 2015 à 20:24 | Commentaires (0) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest


Ce vendredi, le célèbre galicien Carlos Nuñez se produira au Théâtre national de Bretagne pour deux concerts exceptionnels puisque le musicien celtique sera accompagné de l’Orchestre Symphonique de Bretagne.


Il a déjà eu le plaisir de jouer entouré d’un orchestre classique, notamment le Sinfonica de Galicia, mais c’est la première fois que le galicien Carlos Nuñez joue avec un orchestre Symphonique français. Il a naturellement choisi celui de Rennes pour revisiter le patrimoine musical celtique avec des musiciens classiques. La formation bretonne est coutumière de ce type de mélange de culture.
Au vu des répétitions, les instruments symphoniques semblent parfaitement s’adapter aux cornemuses galiciennes, ou c’est peut être les flutes et la gaïta qui s’adaptent à l’OSB (Orchestre Symphonique de Bretagne).
Rédigé par Rennes Info le Vendredi 19 Décembre 2014 à 09:29 | Commentaires (0) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest
Salon du livre en Bretagne du 21 juin 2013 au 23 juin 2013
Pour la 5e année consécutive, le Salon du Livre en Bretagne ouvre ses portes à Vannes du 22 au 24 juin dans les Jardins des Remparts. - Journée scolaire : Vendredi 22 juin 9h30 à 18h00. Les scolaires pourront participer à des rencontres privilégiées avec des auteurs. Sur inscription, les écoles rencontreront des auteurs autour de discussions et d’ateliers de 45 minutes avant de découvrir le salon. - le Samedi 23 et dimanche 24 juin de 10h à 19h dans les jardins des Remparts. Ce salon est l’occasion, pour le public, de rencontrer des auteurs passionnés et passionnants, de découvrir des univers spécifiques (romans, biographies, polars, littérature jeunesse, BD, mangas) et de partager un programme de conférences/ débats, cafés littéraires, rencontres avec la mer… dense et attractif. Comme chaque année, plus de 150 auteurs d’horizons, de styles et de genres différents seront présents durant ce week-end littéraire. Des prix littéraires, les Triskell seront également remis durant ce week-end. Exclusif ! Cette année le Salon du Livre en Bretagne accueil un invité d’honneur : Charles Aznavour. Artiste complet (musique – écriture), de renommée internationale, il rencontrera le public, à Vannes, pour son ouvrage « D’une porte l’autre », paru aux Editions Don Quichotte. Danseur, compositeur, interprète, acteur, écrivain : Charles Aznavour a exploré bon nombre de chemins artistiques avec toujours beaucoup de succès ! En termes d’écriture, quatre ouvrages, écrits par lui-même, ont déjà été publiés, le dernier étant « D’une porte l’autre ». En plus de ces quatre livres, une quinzaine d’autres ont été publiés sur sa vie, son oeuvre. Agé de 88 ans cette année, cet artiste franco-arménien est aujourd’hui l’artiste français le plus connu à travers le monde! Entrée libre
Rédigé par Rennes Info le Lundi 10 Juin 2013 à 23:59 | Commentaires (0) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest
Ce week-end a lieu la quatrième édition du festival Rue des livres à Rennes
Chaque année il regroupe des auteurs de tous horizons (polar, généraliste, SFFF, jeunesse…) et propose des animations, expositions, conférences… et des tables rondes, centrées cette année sur la jeunesse. Le parrain de cette année n’est autre que Yann Quéffelec, le thème choisi est “La jeunesse dans la ville”.Le festival se veut familial et convivial, il est également gratuit pour tous les visiteurs. L’ambiance y est plutôt agréable, pour y avoir été deux fois, l’endroit sympathique. N”hésitez pas à aller y faire un tour si vous êtes dans la région.Festival Rue des livres : 12-13 mars, 10h-19h, Site Guy Ropartz - 14, rue Guy Ropartz -35700 Rennes. Renseignement sur le site du Festival : www.festival-ruedeslivres.org ou 02 99 38 28 25.
Pratique:
Les tables rondes. Samedi : 15 h, « Les frontières de la littérature jeunesse/adultes » ; 16 h, « Regard sur le Prix Ados » ; 17 h, « Être jeune et écrire/écrire sur les jeunes ». Dimanche, 14 h, « Culture adolescente, culture urbaine » ; 15 h, « Tous les chemins de lecture » ; 16 h, « Itinéraires dans la ville » ; 17 h, « Points de vue sur la ville ».
Le festival « Rue des Livres » organise une interview exclusive de Yann Queffélec, le samedi 12 mars à 17h, en direct sur le stand de la librairie Le Failler.

Rédigé par Rennes Info le Samedi 12 Mars 2011 à 09:18 | Commentaires (2) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest
La Bretagne lance et imprime sa marque
La Bretagne possède désormais sa propre « marque de territoire ». Avec son logo, sa typographie, ses valeurs, ses couleurs… A la disposition de tous les acteurs, publics ou privés, ce nouvel outil de communication vise à rajeunir et dynamiser l’image de la Bretagne hors de ses frontières.

Réunis à la Cantine numérique, le Conseil régional de Bretagne et ses partenaires ont dévoilé à la presse, jeudi 27 janvier, la marque de territoire retenue pour la Bretagne.

Il s’agit d’abord d’un nouveau logo, une évocation stylisée du drapeau breton avec trois bandes horizontales pour le "E". Il s’agit aussi d’une « boîte à outils », pleine de consignes graphiques, chromatiques et lexicales pour faire parler la Bretagne à l’unisson. Entreprises, collectivités, laboratoires ou associations sont invités à y puiser leur inspiration pour mieux communiquer, en accord avec l’image plus actuelle, plus moderne que la Bretagne souhaite donner d’elle-même.

Concrètement, ce code de marque propose des mots-clés, des conseils de typographie et de prise de vue. Il établit une gamme de couleurs aux références précises. Il rappelle les valeurs qui peuvent fonder une identité valorisante du territoire : « la force positive, les liens à l’œuvre, le noir et blanc, l’humour et le décalage, une touche de magie et de poésie… ».

Au-delà de ce code de marque, libre d’utilisation, les acteurs publics ou privés de Bretagne pourront apposer le logo sur leurs supports de communication. A condition de faire acte de candidature auprès d’un Comité de marque pour obtenir une licence d’exploitation.

La griffe de l’attractivité
Récemment, plusieurs grandes métropoles ont adopté leur propre marque de territoire, notamment Amsterdam, Lyon ou Berlin. C’est la première fois qu’une région française reprend l’initiative à son compte pour valoriser son image et accroître son attractivité.

Car il s’agit bien de se distinguer des autres, d’être visible grâce à une communication cohérente. « Avec cette marque, nous voulons exploiter nos atouts et corriger nos faiblesses, explique Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional. L’image de la Bretagne nécessite d’être diversifiée, rajeunie et dynamisée. Il faut faire connaître notre excellence dans tous les domaines, en particulier l’économie, les technologies et l’innovation ». Le logo fleurira un peu partout avant le printemps.

Toutes les infos sur www.marque-bretagne.fr

Rédigé par Rennes Info le Mercredi 2 Février 2011 à 11:59 | Commentaires (0) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

"Je suis fière, très modestement, de pouvoir accorder à cette langue et à cette culture la place qu'elle mérite"


Nolwenn Leroy caracole en tête des ventes depuis début janvier et rend "hommage" à sa région natale
Près de 200.000 exemplaires de "Bretonne", qui revisite le répertoire celte en mélangeant instrumentations modernes et traditionnelles, se sont vendus depuis le lancement, le 6 décembre, du quatrième opus de cette lauréate de la Star Ac (2002).
"Nolwenn est en train de faire ça, elle réveille avec son album tous les amoureux de la Bretagne", analyse-t-il.Elle, s'émerveille de "pouvoir chanter en breton sur des chaînes nationales".
De sa terre natale - elle a grandi dans le Finistère et les Côtes-d'Armor - qu'elle a quittée à l'âge de 10 ans pour suivre sa mère en Auvergne, la chanteuse dit garder "la nostalgie des odeurs, des moments passés à crapahuter dans les rochers, à ramasser des coquillages".

D'où sa volonté de créer "sa bande-son rêvée de la Bretagne", composée des airs connus qui ont accompagné son enfance, explique cette brune aux yeux bleus. Un photo d'elle en costume traditionnel, prise lorsqu'elle avait 3 ans, orne la couverture de l'album.

Enregistré à Londres avec Jon Kelly (le producteur de Kate Bush et Tori Amos), "Bretonne" regroupe 14 titres qu'elle voulait "faire redécouvrir aux Bretons et découvrir aux autres".

Elle y égrène des reprises de standards ("La Jument de Michao", le tube des Tri Yann; "Tri Martolod" popularisé par Alan Stivell ...), des titres plus récents ("Ma Bretagne quand elle pleut", de Jean-Michel Caradec) et un titre original écrit par le Brestois Christophe Miossec.

La chanteuse, qui interprète quatre chansons en breton et une en gaëlique, a pris des cours de breton avant l'enregistrement et entend les poursuivre une fois bouclée la promotion de l'album.

"Je ne suis pas dans une revendication politique", dit-elle, "mais dans l'hommage à ces chanteurs bretons et celtiques qui chantent la Bretagne depuis toujours". "Avec cet album, on rouvre la brèche", "on va redécouvrir ces chanteurs traditionnels et racheter tous ces albums des grands classiques bretons", s'enflamme-t-elle.

Côté chanteurs bretons "pur beurre", on se félicite. Alan Stivell l'a complimentée, selon Olivier Nusse. Les membres du groupe Tri Yann reconnaissent recevoir des appels de fans choqués que leurs tubes soient repris par Nolwenn mais sont "plutôt contents que les générations qui suivent nous reprennent", comme ils l'ont dit à l'AFP. Jean-Louis Jossic la trouve "sincère dans ce qu'elle fait". "La tradition appartient à tout le monde. Pourquoi elle n'aurait pas le droit de chanter la tradition? Où est le problème?", lance Jean-Paul Corbineau.

Nolwenn Leroy entend poursuivre sur cette voie. Elle envisage pour son prochain album d'"adapter en breton" des textes qu'elle a écrits. Elle voudrait "continuer à faire des albums pop mais en gardant les instruments traditionnels, dont la sonorité (lui) donne la chair de poule".
A lire aussi Agence de Presse de Bretagne

http://www.deezer.com/fr/#music/nolwenn-leroy/bretonne-707975
Rédigé par Rennes Info le Lundi 24 Janvier 2011 à 12:19 | Commentaires (1) Facebook Twitter LinkedIn Viadeo Pinterest

Recherche

1.1 Coupon  120x600 - 3

Partager ce site