Connectez-vous S'inscrire

Transgascogne 2011: ils sont partis !



Transgascogne 2011: ils sont partis !
3 nœuds, mer calme, ciel gris... les conditions météo du départ de la Transgascogne étaient propices à la concentration. Les 51 Mini engagés sur l'épreuve talmondaise se sont élancés à 12h02, au ralenti... La brise s'est essouflée juste après le coup de canon pour revenir doucement mais sûrement par le Nord Ouest quelques minutes plus tard. Sébastien Rogues (Eole Génération - GDF Suez) a profité de ce court passage à vide pour s'échapper et prendre les commandes de la course. En bateau de série, c'est Jonas Gerckens (Liège Expo 2017) qui enroule la bouée de dégagement le premier.En file indienne, au près, sous un ciel gris et une petite bruine, les concurrents de la Transgascogne ont mis cap au nord, à la mi-journée, ce dimanche. Cap vers Belle île, point de passage obligatoire avant leur traversée du Golfe vers la Galice.

Cette nuit, à Belle île...
Les conditions météo de cette première étape ne vont pas laisser beaucoup de place à la stratégie. Après leur petit parcours en baie, les concurrents vont négocier un long bord de près vers Belle île. « Il y aura quelques recalages à faire mais pas de réelles options tactiques sur cette remontée », confirme le directeur de course Denis Hugues.Le vent de Nord-Ouest va en revanche prendre progressivement du coffre dans la journée de ce dimanche pour se stabiliser autour de 15-20 noeuds en soirée. Les premiers seront alors en approche de Belle île, qu'ils devraient enrouler la nuit prochaine.

Trouver le bon rythme, et vite

Cette première partie de course est primordiale. Il faut tout de suite se mettre dans le rythme. Donner le maximum pour être aux avants-postes avant la descente vers Ribadeo, tout en gardant de l'énergie sous le coude pour les passages délicats.

Ensuite, la traversée proprement dite du Golfe de Gascogne va se traduire par un autre long bord de vitesse. Les concurrents ouvriront un peu les voiles, les Minis accéléreront sensiblement et les skippers, le sourire retrouvé, vont alors s'ingénier à tirer le meilleur de leurs machines tout du long de ces 30 à 36 heures de trans-golfe.
Vitesse et endurance seront les maîtres mots de cette deuxième partie de parcours. Les têtes de série, en prototype comme en bateaux de série, ne devraient pas se lâcher d'une carène, voire se stimuler les uns les autres.Le peloton devra lui être attentif à un changement de météo prévu à partir de mardi : le vent risque de s'essouffler dans le Golfe de Gascogne...
Les premiers routages tablent sur une arrivée des premiers coureurs dès mardi à Ribadeo en Galice. La délégation espagnole, venue en force assister aux festivités talmondaises et au départ de la course ce dimanche est déjà en route pour peaufiner les derniers détails de la fête prévue pour accueillir les concurrents à Ribadeo.


Echos des pontons avant le départ

Renaud Mary (Run'O), 2nd du Prologue hier en bateau de série, confiant mais prudent : « on ne va pas beaucoup dormir jusqu'à Belle île ! Il va falloir tout donner pour être bien placé là haut... Ensuite, le choix des voiles sera primordial sur la descente, ce sera de la vitesse tout en restant attentif à l'évolution de la météo. Je vais essayer de faire aussi bien qu'au Prologue ! »
Thomas Normand (Financière de l'Echiquier), 6e du Prologue et l'un des favoris de l'épreuve en prototype : « C'est une météo qui est à l'image de ce que l'on a eu cette saison. Cela va à nouveau être une course de vitesse, mais ce qui compte c'est qu'il n'y ait pas de coup de vent annoncé et donc de risque de casse pour les bateaux. Ça va être une superbe répétition générale pour la Transat 6,50. On va tous naviguer au contact, ça risque d'aller vite ! »

Denis Hugues, directeur de course : « Il n'y aura pas beaucoup d'options tactiques, sauf peut-être sur le dernier tiers du parcours où les concurrents vont chercher à se placer pour arriver sur Ribadeo avec le meilleur angle possible par rapport au vent. Il devrait donc y avoir peu d'écart entre les 10 premiers proto et des les 5 - 6 premiers bateaux de série. Après ça il est possible que ça s'étale... »


Dimanche 24 Juillet 2011 - 17:48
Vendeeinfo

Lu 732 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018 | Vendée Globe 2020-2021