Connectez-vous S'inscrire

Sébastien " Seb " Josse (BT) mène l'orchestre à la baguette

Emmenée par Sébastien Josse, la tête de flotte surfe au portant de part et d'autre de la latitude mythique des quarantièmes… Une entrée dans le Grand Sud version " light " selon les mots de Roland Jourdain, même si les concurrents connaissent actuellement leur premier passage de front avec 25 nœuds de vent d'ouest et une belle houle de 4 mètres. A 650 milles de la première porte de sécurité glaces, la valse des empannages et des positions bat son plein.



Sébastien " Seb " Josse (BT) mène l'orchestre à la baguette
Ça sent le sud, mais ce n'est pas la tempête
Pour l'instant, les quarantièmes sont plus gémissants que rugissants. C'est en tout cas ce que notait l'ensemble des concurrents à la vacation du jour. En cette troisième journée de navigation au portant, matériel matossé à l'arrière de leur monocoque, ils résumaient ainsi la situation : ça a l'odeur du sud, ça a un avant-goût de sud, mais ça reste encore très maniable. Pourtant, même si le ciel est encore clair et que la température extérieure atteint les 16 degrés, quelques signes ne trompent pas : les albatros, sentinelles du pays de l'ombre, ont fait leur apparition ; la houle s'est formée et le vent va fraîchir ce soir avec plus de 30 noeuds dans les rafales. La tête de course est en train de vivre le premier d'une longue série de fronts - la flotte en subira 10 à 20 jusqu'au cap Horn - qui va les pousser d'ici mercredi matin vers la première porte de sécurité glaces. Cette dernière, longue de 445 milles, située par 42e sud, dans le sud-ouest du cap de Bonne Espérance, est là pour éviter toute tentation de plonger trop sud au risque de rencontrer des glaces. Déjà, cinq icebergs ont été repérés par CLS Argos dont quelques mastodontes de 450 mètres dérivant autour du 47e sud, 350 milles sous la fameuse porte.

" Seb " le chef d'orchestre
Quel est celui qui la franchira le premier ? Pour l'heure, Sébastien " Seb " Josse (BT) mène l'orchestre à la baguette. Entre deux classements, il s'est même permis de reprendre 17 milles supplémentaires à son dauphin Loïck Peyron (Gitana Eighty)…un cadeau fort peu sympathique pour celui qui fête aujourd'hui ses 49 printemps. Les deux compères ont enchaîné quelques empannages pour aller chercher dans le sud un vent de 5 à 10 nœuds plus fort, quitte à s'éloigner un peu de la route. Au sein de ce groupe de tête où certains naviguent à vue (Vincent Riou, Roland Jourdain et Armel Le Cléac'h notamment), toute l'alternative est là : faire cap à l'est bâbord amures dans le sens de la marche, ou envoyer tribord pour aller chercher davantage de pression et gagner en vitesse. Ce dilemme concerne les 14 premiers bateaux, soit jusqu'à Samantha Davies (Roxy). Mais attention dans ce groupe à la fusée Foncia. Aujourd'hui, Michel Desjoyeaux est celui qui réalise les plus belles moyennes : 18 noeuds sur une heure et 16,6 nœuds sur 5 heures. Il vient donc logiquement de doubler Dominique Wavre (Temenos II), 4 nœuds plus lent.

Couper le fromage
459 milles derrière, Dee Caffari (Aviva) - sous antibiotique pour soigner une infection au genou- et plus loin Arnaud Boissières (Akena Verandas) flirtaient encore la nuit dernière avec les calmes des hautes pressions. Eux comme leurs poursuivants vont rapidement bénéficier du décalage de l'anticyclone de Sainte Hélène pour " couper le fromage " et gagner des milles sur les leaders. Quant à Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) qui doit réparer sa drisse de grand-voile, il a annoncé qu'il se détournait finalement vers le Brésil, après une tentative infructueuse à Trindade. Enfin, une des informations du jour est la nouvelle position de Jean Baptiste Dejeanty : " j'ai passé le balai à Derek Hatfield " se réjouissait-il ce matin. Le skipper de Maisonneuve, auteur de la course la plus rapide depuis son deuxième départ le 16 novembre dernier des Sables d'Olonne, laisse désormais au navigateur canadien le soin de fermer la marche.

Les 5 premiers au pointage de 16h00
1- Sébastien Josse (BT) à 18 908 milles de l'arrivée
2- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 43,2 milles du leader
3- Yann Eliès (Generali) à 60,7 milles
4- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 70,6 milles
5- Vincent Riou (PRB) à 73,1 milles

Premiers étrangers
8- Mike Golding (Ecover) à 94,7milles
11- Dominique Wavre (Temenos II) à 247,3 milles
13- Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) à 342,9 milles

Lundi 1 Décembre 2008 - 23:17
Jean-Claude Raveneau

Lu 407 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017