Connectez-vous S'inscrire

Sébastien Josse reprend la tête

Chamboulement sur le Vendée Globe ! Sébastien Josse a repris les commandes de la course au détriment de Loïck Peyron, solide leader pendant plus de 14 jours d'affilée. Et Jean-Pierre Dick recule de deux places en 5e position. La météo joue les trouble-fêtes dans le groupe de tête.



Sébastien Josse reprend la tête



La météorologie est une science passionnante pour les marins. Mais plus ils l'étudient, plus ils réalisent combien elle est complexe. Et combien leurs connaissances sont infimes. Il faut être philosophe pour savoir qu'on ne sait rien, et surtout pour encaisser les coups du sort comme vient de le vivre Loïck Peyron (Gitana Eighty), grand leader de ce début de Vendée Globe, et détrôné à la faveur d'un grain. Pendant plusieurs heures, Peyron s'est battu sous des nuages sans vent. Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) aussi a subi les foudres d'Eole et perdu deux places au passage d'un front. Plus fort que Madame Soleil, Sylvain Mondon de Météo France l'avait prédit depuis plusieurs jours. Le groupe de tête devait buter dans l'anticyclone et entraîner un tassement de la flotte. Jeudi matin, il annonçait de grosses différences de caps et vitesses dans le groupe de tête au passage d'un front. Bingo ! Les neuf premiers se tiennent désormais en 57 milles. Quant à Marc Guillemot (Safran), leader du 2e groupe, il n'est plus qu'à 157 milles du premier, contre 300 milles une semaine plus tôt. Et ce grand chambardement météorologique ne fait que commencer. Les prochains jours s'annoncent terribles pour les nerfs des concurrents… mais passionnants pour le suspense de la course !

Josse à nouveau en tête

Premier du premier classement de la course le dimanche 9 novembre à 16h (à égalité avec Marc Guillemot), Sébastien Josse (BT) avait repris les commandes trois jours plus tard, le temps d'une journée. C'était le mercredi 12 novembre au large de Madère. Le lendemain matin, Loïck Peyron s'emparait de la première place pour ne plus la lâcher pendant deux semaines (à l'exception de trois classements éparses les 17 et 18 novembre menés par Jean Le Cam). Aujourd'hui, Sébastien Josse est passé entre les gouttes. Mais le dernier relevé de positions montre que sa vitesse aussi a ralenti. Seulement 8,2 nœuds en 1 heure contre 10 nœuds pour Roland Jourdain (Veolia Environnement), 6e, et 13,8 nœuds pour Marc Guillemot (Safran), en 9e position. L'anticyclone joue les passages à niveau et pour l'instant la barrière est baissée. Ça ralentit devant et ça revient par derrière. Pour preuve, la Britannique Dee Caffari (Aviva), 15e à 463 milles du nouveau leader, affiche la meilleure progression sur les dernières 24 heures. Une belle récompense pour celle qui, la veille, a dû affaler sa grand-voile pour changer une poulie cassée…

Classement du mercredi 26 novembre à 16h00 :
1- Sébastien Josse (BT) à 19770 milles de l'arrivée
2- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 15,3 milles du premier
3- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 20,3 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 26,7 milles
5- Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 30,2 milles

Premiers étrangers :
9- Mike Golding (Ecover) à 57,4 milles
11- Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) à 222,4 milles
12- Dominique Wavre (Temenos) à 234,4 milles

Jeudi 27 Novembre 2008 - 19:23
Jean-Claude Raveneau

Lu 322 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018