Connectez-vous S'inscrire

Michel Desjoyeaux (Foncia) a retrouvé l'ambiance marmite des Cinquantièmes

Avec les portes à franchir pour éviter les zones de glace, les 15 concurrents encore en course étaient remontés dans les Quarantièmes rugissants. Michel Desjoyeaux, en tête depuis 17 jours, vient de replonger au cœur des tempêtes des Cinquantièmes afin de franchir le Cap Horn lundi prochain.



Michel Desjoyeaux (Foncia) a retrouvé l'ambiance marmite des Cinquantièmes
Dans un message de la nuit, Sam Davies (Roxy), toujours rayonnante et désormais pointée en sixième position, se plaignait qu'il n'y ait plus de vent sur sa zone. 2000 milles devant la joyeuse Anglaise, Michel Desjoyeaux (Foncia) a retrouvé l'ambiance marmite des Cinquantièmes avec vent fort et mer croisée. Sa vitesse au pointage de 5h s'en ressentait puisque - fait suffisamment rarissime pour le souligner - il était le moins rapide des cinq premiers avec un "petit" 11,6 nœuds de moyenne contre 16 nœuds pour ses poursuivants. Les écarts pourraient donc se réduire légèrement dans les prochaines heures. A moins de 1100 milles d'un Cap Horn aussi dangereux que libérateur, les trois premiers zigzaguaient vent arrière en direction du légendaire cap. Armel Le Cléac'h (Brit Air) et Vincent Riou (PRB), toujours aussi inséparables, ont franchi la dernière porte de sécurité en milieu de nuit et ont abattu à leur tour vers ce dernier des trois grands caps du Vendée Globe. Avec le ralentissement de Michel Desjoyeaux, le passage au Cap Horn est plutôt prévu lundi matin après 56 ou 57 jours de mer. Soit le même timing que Jean Le Cam en 2004, mais avec un parcours plus long de 1160 milles.

L'odyssée continue
Pour Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2), Sébastien Josse (BT), Derek Hatfield (Algimouss Spirit of Canada) et Unaï Basurko (Pakea Bizkaia), les quatre marins ayant abandonné et toujours en mer, l'aventure n'est toujours pas finie. Le Basque Unaï, aujourd'hui à la latitude de Gibraltar, remonte toujours vers le Portugal. Le Canadien Derek espère atteindre Hobart dimanche. Pour les deux Français, la route est encore longue pour rejoindre la Nouvelle-Zélande. Sébastien, à 600 milles d'Auckland, pourrait y arriver mardi. Quant à Jean-Pierre, il lui reste encore 2000 milles à parcourir avec un seul safran, soit une bonne douzaine de jours de mer.

Classement à 5h00 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 8152 milles de l'arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 69 milles du leader
3- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 336 milles
4- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 599 milles
5- Vincent Riou (PRB) à 616 milles

Vendredi 2 Janvier 2009 - 09:37
Vendeeinfo

Lu 349 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018