Connectez-vous S'inscrire


La ville d'Olonne-sur-Mer partenaire de l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication de la façade Atlantique

Entre Olonne et l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication de la façade Atlantique, il s’agit d’une histoire de plus de 30 ans qui aboutit aujourd’hui à l’installation de cette nouvelle unité.



Olonne, partenaire de l’EID au service de la protection de la population…

Grâce à ces nouveaux locaux, l’action de l’EID au service de la protection de la population (I) dans le respect de l’environnement (II) pourra se faire avec une plus grande proximité à Olonne (III).

En participant à hauteur de 11 512 € par an à l’action de l’EID
(soit environ 1/4 du budget nécessaire pour financer les opérations de démoustication sur la zone des Olonnes), la Ville d’Olonne sur Mer assume sa part de l’effort nécessaire pour assurer la protection des Olonnais contre certaines épidémies (A) et favoriser l’activité touristique (B).

La protection des Olonnais contre les épidémies
Les moustiques sont des vecteurs de maladies bien connues. Il n’y a qu’à se pencher dans l’histoire récente d’Olonne pour découvrir qu’au début du XXe siècle, on constatait sur notre territoire, des cas de paludisme.
L’actualité, et plus particulièrement les deux premiers cas de dengue diagnostiqués en métropole ces derniers jours, nous rappelle le danger que peuvent représenter certaines espèces de moustique et la nécessité que nous avons de les réguler.
Si la dengue n’est pas encore arrivée dans notre région, des virus comme le redoutable « West Nile » ou la myxomatose peuvent être inoculés à l’homme par des espèces de moustiques que nous connaissons localement.
En tant que responsable de la salubrité et de la santé publique à Olonne, il est du devoir de la Ville de veiller à la protection des Olonnais contre ces risques potentiels en épaulant l’EID dans ses actions.

Favoriser l’activité touristique
Les actions ayant pour objectif la lutte contre une trop grande prolifération des moustiques revêtent également un intérêt économique pour Olonne.Une invasion de moustiques signifierait inévitablement une fuite des touristes et représenterait une catastrophe pour Olonne, dont le tourisme est la première activité économique.




Dans le respect de l’environnement…

La Ville d’Olonne sur Mer a placé le développement durable au cœur de son action. L’établissement prochain d’un Plan Vert (pour améliorer la prise en compte de l’environnement dans la gestion de ses espaces verts), l’utilisation exclusive de papier recyclé, l’achat d’un véhicule électrique, la pose d’économiseurs d’eau dans les bâtiments publics, la pose de panneaux photovoltaïques ou encore la construction d’une chaufferie bois sont autant d’exemples (non exhaustifs) des nombreuses actions engagées par la municipalité dans ce domaine.

La Ville attache par conséquent une grande importance à ce que ceux qui interviennent sur son territoire agissent dans le même respect de l’environnement et de la biodiversité.

Avec l’EID, Olonne sait qu’elle peut compter sur une équipe aux méthodes d’actions douces qui ne menacent pas notre patrimoine naturel remarquable grâce à :

A - Des actions ciblées et préventives

En agissant sur des zones précises, l’EID s’attache à prendre en compte la sensibilité écologique des sites naturels et limite les surfaces traitées et donc les quantités de produits nécessaires.

Ces actions ciblées sont préventives, c’est-à-dire menées dans les zones de résidence des larves et ont donc une très grande efficacité, plus importante que des actions qui seraient engagées contre des moustiques adultes.

B - Des protocoles d’intervention qui utilisent un larvicide respectueux de l’environnement

Pour ces interventions, l’EID utilise exclusivement un biocide d’origine biologique, à base d’une substance active (la Bti), reconnue pour sa sélectivité et son innocuité sur les organismes non ciblés.

Les caractéristiques de ce produit en font le bio-insecticide privilégié en matière de protection de l’environnement, préconisé par l’Organisation Mondiale de la Santé et labellisé « Nature et Progrès ».

Avec une proximité accrue pour Olonne

Avec l’installation d’une unité à Olonne, dans les locaux de 135 m² loués par la Ville (loyer mensuel de 700 €), l’EID marque son intérêt pour Olonne.
Cette implantation sera bénéfique car elle assure :
- Une grande rapidité d’intervention,
- Une meilleure réactivité face aux sollicitations de la Ville et des particuliers,
- La prise en compte de l’importance dans l’action de démoustication de l’EID du secteur des Olonnes qui recouvre 1 800 hectares de marais parmi lesquels ont peut citer les marais des Loirs, de la Cochetière, de la Gachère, de la Grenouillère ou encore le marais aux Pères qui se trouve sur la commune d’Olonne et qui font l’objet d’intervention chaque année (en 2010, 262 hectares de marais et 17 km de fossés ont déjà été traités).


Mardi 5 Octobre 2010
Vendeeinfo
Lu 514 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes



Vie pratique

bourses jouets