Connectez-vous S'inscrire


Airbnb met en place l’enregistrement obligatoire dans 10 nouvelles villes françaises dont Les Sables d'Olonne



En Nouvelle-Aquitaine, à Soort-Hossegor, et dans plusieurs villes de la communauté d’agglomération du Pays-Basque : Guéthary, Bidart, Ciboure, Saint-Jean-de-Luz et Hendaye.
En Occitanie, à Sète.
En Normandie, à Deauville.
Dans le Grand-Est, à Colmar.
En Pays-de-la-Loire, aux Sables-d'Olonne.


Airbnb annonce la mise en place de l’enregistrement obligatoire dans dix nouvelles villes. Désormais, tous les hôtes proposant des logements entiers* devront obtenir et afficher un numéro d’enregistrement sur leur annonce pour continuer à proposer des séjours de courte durée. Cette action concrète marque une nouvelle étape des engagements pris par Airbnb auprès du Ministère du Logement, destinés à soutenir la réglementation de la location de courte durée et à favoriser les voyages responsables au cœur de la reprise économique en France.



Un numéro d’enregistrement affiché sur l’ensemble des annonces

Depuis le 27 avril**, les hôtes ne peuvent plus louer de logements entiers pour des séjours de courte durée* tant qu’ils n’ont pas affiché le numéro d’enregistrement sur leur annonce. Les hôtes peuvent l’obtenir en suivant quelques étapes simples et gratuites sur le site web des municipalités (lien vers les sites web des villes concernées).



Le portail des territoires, un outil efficace pour soutenir la mission de contrôle des villes

Airbnb fournit également à ces municipalités des ressources supplémentaires pour leur permettre de contrôler efficacement le respect des réglementations locales tout en continuant à bénéficier de l’impact économique positif généré par le tourisme. Les municipalités auront accès au portail des territoires, une ressource innovante développée par Airbnb, qui fournit aux collectivités locales des outils adaptés au contrôle du numéro d’enregistrement et des données statistiques afin de mieux appréhender les tendances de voyage au niveau local.



Chaque année, conformément à la loi, Airbnb partage avec les villes éligibles, à leur demande, un ensemble de données sur les locations meublées touristiques, qui leur permettent d’appréhender au mieux l’évolution de cette activité et leur facilite le contrôle du respect des réglementations locales. Airbnb soutient également les efforts du gouvernement pour construire une solution technique (API) qui permettra aux villes de comparer plus facilement les données que doivent partager les différentes plateformes de location de courte durée, et de s’assurer ainsi que tous les hôtes louant via des plateformes transactionnelles, respectent les réglementations locales. Cette solution est aujourd’hui en cours d'expérimentation à Bordeaux, La Rochelle, Nice, Strasbourg et Lyon.



« Airbnb veut être un partenaire des villes et s'assurer que le retour des voyages profite à tous. Grâce à ces actions concrètes d’Airbnb, les collectivités locales disposent désormais de ressources supplémentaires pour contrôler efficacement le respect des réglementations locales tout en continuant à bénéficier des revenus générés par le tourisme. C’est une bonne nouvelle aussi pour les hôtes qui bénéficient d’une plus grande clarté sur les règles et procédures applicables à la location saisonnière. Ils peuvent ainsi continuer à proposer sereinement leur logement pour compléter leurs revenus. En 2021, les hôtes ont gagné 3 800 euros*** en louant leur logement sur Airbnb, une ressource non négligeable en cette période de crise du pouvoir d’achat, », déclare Emmanuel Marill, Directeur Europe et France d’Airbnb.



A date, l’enregistrement obligatoire et le portail des territoires ont été déployés dans 30 villes, à l’image de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Bayonne, Biarritz et Anglet. Airbnb continuera leur mise en place dans d’autres villes au cours de cette année.



En savoir plus sur l’enregistrement :

L'enregistrement permet de faciliter les actions de contrôle des meublés de tourisme par les villes (vérification de la validité du numéro d'enregistrement, de la limite légale de location de 120 jours par an pour les résidences principales, vérification d’autorisation de changement d’usage pour la location de résidences secondaires etc.).



Ce processus est simple, immédiat et gratuit. Les hôtes sont invités à se rendre sur le site de leur mairie pour obtenir un numéro d’enregistrement (retrouvez ici les liens vers les sites internet des municipalités et sur le Hub réglementaire dédié toutes les informations relatives à la réglementation française).

*Comme l’a récemment rappelé le Ministère du Logement dans son guide de la réglementation des meublés de tourisme à destination des collectivités, l'obligation d'enregistrement ne s'applique que dans certaines communes et ne concerne que les logements entiers destinés à la location de courte durée. Elle ne s'applique pas aux autres types d'hébergement tels que les chambres privées, les chambres d'hôtes, les logements disponibles uniquement pour des séjours longs (365 jours ou plus) ou loués exclusivement dans le cadre d'un "bail mobilité".

**L’enregistrement obligatoire est déployé depuis le 20 avril à Soorts-Hossegor, Guétary et Sète.

*** Donnée interne à Airbnb, correspondant au revenu médian brut de l'hôte français en 2021 (tous les hôtes français inclus).

A propos d’Airbnb

Créée en 2007 lorsque deux hôtes hébergent trois voyageurs dans leur logement de San Francisco, la communauté Airbnb compte désormais 4 millions d’hôtes, qui ont accueilli plus d’un milliard de voyageurs dans plus de 220 pays et régions du monde. Grâce aux voyages avec Airbnb, les retombées économiques du tourisme bénéficient directement aux personnes et aux lieux qui le rendent possible. Airbnb a généré des milliards de dollars de revenus pour les hôtes, dont la plupart sont des particuliers louant les logements dans lesquels ils vivent. Parmi les hôtes qui déclarent leur sexe, plus de la moitié sont des femmes, et un hôte sur cinq qui occupe un emploi est soit enseignant, soit professionnel de la santé. Les voyages avec Airbnb ont également généré plus de 4 milliards de $ US de recettes fiscales à travers le monde. Airbnb a aussi contribué à promouvoir plus de 1 000 cadres réglementaires relatifs aux locations courte durée, notamment dans 80 % de nos 200 destinations les plus prisées. Fin 2020, afin d’accompagner notre expansion et notre diversification, nous avons lancé le Portail des territoires, qui offre aux gouvernements un guichet unique pour faciliter le partage des données et le respect des règles d’enregistrement locales. Nous continuons à innover et à créer des outils pour collaborer sur le long terme avec les gouvernements du monde entier et proposer des voyages qui enrichissent la vie locale.



Jeudi 28 Avril 2022
Vendeeinfo
Lu 289 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes | Elections municipales 2020 | Brétignolles-sur-Mer | Elections présidentielles de 2022 | Elections législatives 2022