Connectez-vous S'inscrire

L' œil "maraîchin" sur l'actualité de Jean Louis Renaudin



Mandarine et papillotes

L' œil "maraîchin" sur l'actualité de Jean Louis Renaudin
Suite à la tempête Joachim en Vendée - encore - mais il n’’y a que le déchaînement des éléments qui nous fasse réagir (notre addiction à la météo m’interpelle car, sur 60 millions de français, je ne vois pas tant de personnes afférées dans les champs ou sur la mer...) donc, suite à la tempête, je suis amené a relativiser et à me moquer de moi-même et de mes compatriotes pour qui le moindre “pépin” devient une catastrophe majeure.
La grève dans les aéroports pour les départs en vacances, les coupures de courant, la neige ou le verglas sur les routes, la queue à la caisse, le retard des trains... j’en passe et des moindres..., sont autant de désagréments de la plus haute importance qui gâchent notre existence, spolient nos droits de vivre... Alors que la tempête tropicale Washi qui a balayé le sud des Philippines a fait plus d'un millier de morts et près de 300.000 déplacés.
Et là devrait s’instaurer une distanciation que nous ne sommes pas capable d’appréhender - c’est à dire évaluer cette distance entre les événements et nous-mêmes, profiter de notre “liberté de critique” devant les faits. Sachons observer sans nous identifier tout en conservant quelques sentiments. Prenons du recul, regardons-nous, étrangers à nous-mêmes, parvenons à faire la part des choses et prenons conscience de ce qui nous entoure sans laisser jouer notre égo et notre subconscient bourré de références occidentales et privilégiées.
Nous qui en sommes à revendre nos cadeaux de Noël sur internet - si nous n’avions qu’une mandarine et 2 papillotes ?
Mais là je m’arrête car mon propos pourrait sembler réactionnaire alors que je tente d’être “humaniste”...

Parce que j’aime la littérature, je suis heureux d’apprendre que Nick Sarkozy va prendre la plume pour “se mettre à nu” (source : Le Figaro) “Il sait qu'il doit dire des choses de lui-même”, confirme un proche conseiller. “Un certain nombre de questions lui seront posées pendant la campagne, notamment par la gauche. Il faut les solder une fois pour toutes”, ajoute un stratège de la campagne, qui énumère les sujets que pourrait évoquer le président dans ce livre: “Le Fouquet's, le Yacht de Bolloré, le “casse-toi pauvre con”, le voyage à Petra avec Carla et le fils de celle-ci, les photos à Euro Disney, la nomination avortée de Jean Sarkozy à l'Epad, la réception de Kadhafi à l'Elysée, etc.” “Il ne faut pas imaginer que le président va se couvrir la tête de cendres et se flageller jusqu'au sang, ajoute un conseiller élyséen. Mais ce sera un moyen pour lui de lever un certain nombre d'ambigüités.”
Ce qui est drôle dans ce type de reportage c’est qu’il n’y a rien à ajouter, tout y est, pas besoin de commentaires. Le mal est fait. Si tous les points soulevés ne nous renvoient pas une image réelle de cette gouvernance (dans ce "sommaire" annoncé il n’est pas question de société ni de politique), on distingue une caricature ressemblante. A la limite, si ce livre n’est pas un best-seller, il risque d’être une monstrueuse connerie de chroniques people et fric à gogo. Un moyen pour Nick de se faire du mal en soulevant ces questions qui échappent à l’entendement du français moyen et ne sont que des jeux de nantis.
Nous, nous prenons le bateau à Fromentine pour aller dans l’ile d’Yeu, alors... le yacht de Bolloré... On se fait une douzaine d'huîtres sur le port de l’Aiguillon au “Show moules” ... le Fouquet’s dans tout ça... Et “croyez-vous que je sois jaloux ?... pas du tout... moi, j’ai un piège à fille, un joujou extra...”
Là aussi je n’irai pas plus loin car je me demande, en cette époque d’auto censure extrême et de climat strausskahnien, si ce genre de chanson ne serait pas politiquement incorrecte.

Mercredi 21 Décembre 2011
Jean-Louis Renaudin
Lu 295 fois

Actualités | L'actualité des banques | La vie des entreprises vendéennes | Les chiffres de l'économie | Emploi | Immobilier | Palmares | Bilans | Tendances | Carrières | Patrimoine | Salons | Investir | Enjeux | Agriculture