Connectez-vous S'inscrire

Huit bateaux ont franchi l'équateur

Loïck Peyron a passé l'équateur hier soir à 21hTU soit 22 heures locales et ce matin, de Gitana Eighty à Ecover, ils étaient huit concurrents à naviguer " la tête en bas ". Au près océanique dans des vents de sud-est, la tête de flotte plonge au sud à 11-12 nœuds de moyenne.



Huit bateaux ont franchi l'équateur
Dans l'hémisphère sud
" Adieu le nord, bonjour le sud. Je viens de saluer Eole et Neptune pour leur demander l'autorisation de passer dans l'autre hémisphère (…) C'est toujours impressionnant ces moments-là, même s'il fait nuit, même si on est seul " déclarait Loïck Peyron, posté devant ses écrans, dans une petite vidéo envoyée hier soir. Depuis, ils sont sept bateaux à lui avoir emboîté le pas, Jérémie Beyou et Jean Le Cam (87 milles derrière) n'étant plus très loin de passer cette frontière symbolique.
Les 10 concurrents aux avant-postes font cap au sud, à la faveur d'alizés de sud-est établis qui leur permettent de progresser au " près océanique ", bâbord amures, à des vitesses comprises entre 10,5 et 12 nœuds, Gitana Eighty étant le plus rapide au pointage du matin. Si la bagarre faire rage au sein de ce groupe de leaders, les écarts ont tendance à se stabiliser. A surveiller : le placement à l'ouest de Roland Jourdain (Veolia Environnement) et Mike Golding (Ecover), respectivement 7e et 8e au classement.

Moins de 100 milles dans leur tableau arrière, Dominique Wavre est toujours aux commandes d'un club des quatre très fermé, composé de Brian Thompson (Bahrain Team Pindar), Samantha Davies (Roxy) et Marc Guillemot (Safran). Sortis du pot au noir sans dommages, ils bénéficient des mêmes conditions de navigation que les leaders et seront les prochains sur la liste de l'équateur. Ce matin, ces allures de prés " débridé " semblaient faire la joie du puissant bateau de Thompson qui caracolait 1 nœud plus vite que ses adversaires directs.

A chacun son passage
Plus au nord, Michel Desjoyeaux (Foncia) a doublé dans la nuit Dee Caffari (Aviva). Accompagné d'Arnaud Boissières (Akena Vérandas), le tandem franco-britannique navigue ce matin en plein pot au noir, suivi de loin par Steve White (Toe in the Water). Après un petit ralentissement hier soir, ils ne semblent plus souffrir des affres de la zone de convergence et recouvraient à l'aube des vitesses comprises entre 9 et 11 nœuds. Ce n'est pas le cas de Jonny Malbon (Artemis) et Unai Basurko (Pakea Bizcaïa), fortement freinés à l'est de cette zone. Ces deux hommes pourraient perdre énormément de terrain au cours de cette 13e journée de mer.
A 900 milles de la tête de course, Sedlacek et Stamm ont doublé, chacun de leur côté, l'archipel du Cap Vert (Cheminées Poujoulat entre les îles et Nauticsport-Kapsch à l'est), tandis que Jean Baptiste Dejeanty, en queue de peloton, affiche toujours les vitesses les plus élevées avec 14,5 nœuds de moyenne cette nuit.

Classement à 5h00 :
1- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 20 671 milles de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 21,2 milles du leader
3- Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 36,1 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 43,5 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit'Air) à 49 milles


Samedi 22 Novembre 2008 - 10:09
Vendeeinfo

Lu 300 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018