Connectez-vous S'inscrire

Cap sur le Horn : Michel Desjoyeaux toujours en tête de classement

En franchissant cet après-midi la dernière porte de sécurité des mers du sud, Michel Desjoyeaux, solide leader depuis 15 jours, pourra mettre le cap sur le mythique rocher du bout du monde, le Cap Horn, qu'il franchira entre le 4 et le 5 janvier. Le skipper de Foncia a augmenté son écart cette nuit à plus de 100 milles sur Roland Jourdain.



Cap sur le Horn : Michel Desjoyeaux toujours en tête de classement
Michel Desjoyeaux (Foncia) et Roland Jourdain (Veolia Environnement) jouent de l'accordéon au niveau de leurs écarts. 50 milles hier, 109 milles aujourd'hui, et l'air se répète depuis plusieurs jours. Une chose est sûre, même dans l'hostilité des mers du sud, la bagarre pour la première place est intense entre les deux compères. Lors de l'édition 2000-01, ils s'étaient retrouvés dans la même situation, à la différence que Roland Jourdain était alors handicapé par un rail de mât cassé. Une avarie que connaît de nouveau Marc Guillemot (Safran), huitième, qui s'est déjà arrêté à Auckland Islands le week-end dernier pour réparer ce satané rail récalcitrant. Dans le groupe de tête, Armel Le Cléac'h (Brit Air) a repris la quatrième place à Vincent Riou (PRB). Les deux inséparables ont retrouvé des conditions propices à la vitesse. Ils ont stoppé l'hémorragie de milles des derniers jours par rapport aux premiers et se maintiennent à environ 560 milles de Desjoyeaux.
Le club des cinq leaders progresse quasiment deux fois plus vite que le groupe des cinq derniers. Parmi eux, le Britannique Steve White (Toe in the Water), 12e, est le moins verni. Il doit affronter des vents contraires au sud de la Nouvelle-Zélande et tire actuellement des bords de près pour franchir l'île Campbell, la dernière île du Pacifique Sud avant le Cap Horn. Derrière lui, la communauté internationale du Vendée Globe n'est pas beaucoup épargnée par les Quarantièmes rugissants. Les dépressions se suivent et se ressemblent par leur violence. L'Anglais Jonny Malbon (Artemis), l'Américain Rich Wilson (Great American III), l'Autrichien Norbert Sedlacek (Nauticsport Kapsch) et le Sablais Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) s'étalent sous l'Australie et progressent difficilement entre 9 et 11 nœuds quand les premiers caracolent entre 18 et 20 nœuds ! Pas étonnant que les écarts atteignent aujourd'hui 5100 milles avec les deux derniers et augmentent quotidiennement. A ce rythme, ils arriveront aux Sables d'Olonne un mois et demi après le vainqueur.

Avertissement !
Contrairement à ce que l'on peut lire dans le tableau de classement ce matin, Armel Le Cléac'h n'a pas parcouru 533 milles en 24h, ce qui serait sinon un nouveau record ! Idem pour les 466 milles affichés de Vincent Riou. Les skippers de Brit Air et PRB sont néanmoins les plus rapides sur les dernières 24 heures.

Classement à 5h00 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 8992 milles de l'arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 109 milles
3- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 373 milles
4- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 559 milles
5- Vincent Riou (PRB) à 579 milles

Mercredi 31 Décembre 2008 - 09:25
Vendeeinfo

Lu 451 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017