Connectez-vous S'inscrire

Avec 73 milles d'avance sur Roland Jourdain (Veolia Environnement) Desjoyeaux a nettement profité de la traversée du Pacifique

En tête depuis 19 jours, Michel Desjoyeaux franchira le Cap Horn en premier la nuit prochaine. La flotte s'étale désormais sur près de 6000 milles du Cap Horn à la Tasmanie. Les premiers s'apprêtent à quitter le Pacifique quand les derniers, Sedlacek et Dinelli, vont y entrer.



Avec 73 milles d'avance sur Roland Jourdain (Veolia Environnement) Desjoyeaux a nettement profité de la traversée du Pacifique
Retrouver l'Atlantique, la proximité des côtes, la civilisation des grandes routes maritimes et, surtout, une mer un peu moins déchaînée que celles rencontrées successivement dans les Océans Indien et Pacifique, voilà ce que représente le passage du Cap Horn pour les coureurs du Vendée Globe… Aussi dangereux soit-il, le Cap Horn est attendu avec impatience. Après un mois dans les mers du sud (pour les premiers et deux pour les derniers), il représente un grand soulagement psychologique d'être sorti indemne des tempêtes des mers australes. Comme en 2001, Michel Desjoyeaux (Foncia) devrait franchir le légendaire Cap Horn en chef de file la nuit prochaine. Une dernière journée dans le Pacifique où le vent souffle toujours aussi fort (40 nœuds) et les vagues restent une menace permanente.

Avec 73 milles d'avance sur Roland Jourdain (Veolia Environnement), son plus tenace adversaire, et 452 milles sur Jean Le Cam (VM Matériaux), Desjoyeaux a nettement profité de la traversée du Pacifique pour creuser un écart conséquent avec ses concurrents. A l'entrée du Pacifique, les six premiers se tenaient en 450 milles. Ils ne sont désormais plus que trois sur la même distance. La sixième, Samantha Davies (Roxy), bien que la plus rapide sur les dernières 24h, est reléguée à plus de 2000 milles du leader. Seuls les cinq premiers peuvent encore rêver des honneurs du vainqueur. Et encore, renvoyés à plus de 700 milles de Desjoyeaux alors qu'il reste 7000 milles à parcourir, Vincent Riou (PRB) et Armel Le Cléac'h (Brit Air), 4e et 5e, affichent donc un retard équivalent à 10% de la route à parcourir. Sans un bon coup de pouce météorologique, il leur sera impossible de rattraper un tel écart en vitesse pure. Mais la route est encore longue avec toute la remontée de l'Atlantique au programme et cette 6e édition s'est déjà révélée riche en surprises. Et avant ce dernier grand sprint dans l'Atlantique, il faut déjà franchir le Cap Horn et ses parages redoutés. Pour Michel Desjoyeaux, ce n'est plus qu'une question d'heures…

Classement à 5h00 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 7375 milles de l'arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 73 milles du leader
3- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 452 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 701 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 724 milles

Source audio : Trigone/Vendée Globe
Photo: Didier Lefèvre

http://www.vendeeglobe.org http://www.vendeeglobe.org
audio_vg_vincent__0103.mp3 audio_VG-vincent_-0103.MP3  (2.15 Mo)


Dimanche 4 Janvier 2009 - 10:01
Vendeeinfo

Lu 310 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018