Connectez-vous S'inscrire

Armel Le Cléac’h (Brit Air) a repris sa route vers le cap Horn

Vincent Riou en compagnie de Jean Le Cam fait route vers le canal de Beagle : les deux solitaires n’ont pas précisé leur intention clairement, mais il semble qu’ils veulent s’abriter pour débarquer Jean et permettre à Vincent de reprendre sa route vers les Sables d’Olonne au plus vite.



Photo: Didier Lefèvre
Photo: Didier Lefèvre
Les émotions du sauvetage de Jean Le Cam (VM Matériaux) ont été tellement intenses que la description des avaries subies par le monocoque de Vincent Riou (PRB) n’a pas été très claire : on sait que l’outrigger bâbord qui permet de tenir le mât aile latéralement, a été cassé et que le tube a bien failli tomber pendant l’opération délicate d’embarquement de Jean. Mais les deux skippers ont réussi à empanner rapidement et à sauver le mât qui penchait pourtant de 30° ! Magnifique manœuvre qui a permis aux deux hommes de brêler des cordages de sécurité afin de repartir bâbord amure (donc sur le mauvais côté du gréement affaibli), vers les îles chiliennes.

La route suivie par le monocoque orange indique un cap vers le canal de Beagle, une zone abritée de la houle du Pacifique et un ensemble d’îlots où croisent de nombreux bateaux de croisière et de charter extrême. La décision finale des deux hommes n’est pas encore connue, mais le point presse qui sera organisé avec eux à 10h00 en visio-conférence au PC Course parisien du Vendée Globe, devrait permettre d’éclaircir leurs intentions. Seule certitude : Vincent Riou a bien la volonté de repartir au plus vite en course…

Des Malouines à la Nouvelle-Zélande !
Armel Le Cléac’h (Brit Air) qui était resté sur zone pendant toute l’opération de sauvetage, a repris sa route vers le cap Horn après s’être assuré que le gréement de PRB tiendrait le coup. Il n’était plus qu’à 80 milles du cap ce mercredi matin, naviguant à plus de quatorze nœuds dans un bon flux portant d’Ouest 25 nœuds. Et devant, les deux compères de Port la Forêt sont déjà au Nord de l’archipel des Malouines : Michel Desjoyeaux (Foncia) et Roland Jourdain (Veolia Environnement) ont ostensiblement obliqué vers le large pour éviter des micro-bulles sans vent qui vont glisser le long des côtes argentines ces prochains jours. La prévision météorologique n’est pas très claire sur le moyen terme (cinq jours) mais les deux marins ont préféré prendre la poudre d’escampette en contournant ces zones incertaines pour aller chercher des alizés de Sainte Hélène, peut-être contraires mais au moins bien établis…

Dans le Pacifique où navigue donc le reste de la flotte, les vitesses de progression ont sensiblement ralenti car le plus grand océan de la Terre s’est nettement calmé : Samantha Davies (Roxy) pointe son étrave vers les côtes chiliennes à douze nœuds, et Marc Guillemot (Safran) toujours sous voilure réduite, a passé mardi soir la dernière porte des glaces du Pacifique Est. De son côté, Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) a fait le break face au duo Dee Caffari (Aviva) et Arnaud Boissières (Akéna Vérandas) relégués à plus de 300 milles de son tableau arrière. Le Britannique Steve White (Toe in the Water) est quant à lui sur la porte Pacifique Ouest, en plein milieu de cet océan en bordure d’un anticyclone qui a sérieusement assagi la mer.

Mais ce n’est pas le cas pour les trois derniers : l’Américain Rich Wilson (Great American III) subit des vents de plus de trente nœuds de Nord-Ouest en avant d’une belle dépression tandis que Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch) et Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) se sont fait brasser la nuit dernière au passage de plusieurs fronts mais ils devraient bénéficier d’une accalmie pour leur passage sous la Nouvelle-Zélande ce mercredi. Ils pourraient même avoir à tirer des bords dans une dizaine de nœuds de brise de secteur Nord à Nord-Est !

Classement du mercredi 7 janvier à 5h00
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 6 475,7 milles de l’arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 90,9 milles du leader
3- Armel Le Cléac’h (Brit Air) à 641 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 688,2 milles
5- Samantha Davies (Roxy) à 1 855,5 milles

Mercredi 7 Janvier 2009 - 09:28
Vendeeinfo

Lu 296 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017