Connectez-vous S'inscrire

Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) fait route vers l'île de Trinidade

Le vent a enfin tourné à l'Ouest et la barrière anticyclonique est désormais franchie, du moins pour les leaders. Ce changement de direction de la brise a entraîné un nouveau chambardement dans le classement alors que les leaders peuvent presque faire route directe vers la porte des glaces Atlantique. Sébastien Josse a repris la tête et Raphaël Dinelli envisage un arrêt technique à Trindade.



Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital)  fait route vers l'île de Trinidade

Huit jours que les alizés de Sud-Est ont bloqué toute initiative stratégique pour rallier la première porte des glaces au large de l'Afrique du Sud ! Alors cette vingtième nuit de mer a eut des saveurs particulières pour bien des raisons : d'abord parce que la vie penchée à 20°, ça use ; ensuite parce que entendre son monocoque taper des dizaines de milliers de fois dans les vagues cultive le stress ; mais aussi parce que glisser sous spinnaker est bien plus agréable que percuter de plein fouet la mer ; enfin parce que c'est l'occasion de faire un premier bilan à l'entrée des Quarantièmes sur la hiérarchie… Et finalement, il n'y a pas tant que cela de surprises puisqu'on retrouve, avec des écarts assez similaires, les mêmes solitaires aux avant-postes que ceux qui faisaient le match au large de Madère !

Pas encore le Sud…
Après quasiment 5 000 milles parcourus, ils sont donc toujours neuf concurrents en moins de soixante milles avec encore trois autres prétendants entre 120 et 200 milles et un ancien vainqueur du Vendée Globe qui pointe à 260 milles : ça fait du monde ! Bref, il faudra vraiment attendre le passage de Bonne Espérance pour se faire une idée plus juste de la hiérarchie. Parce que si l'anticyclone est dorénavant dans le Nord du groupe de tête, ce n'est pas encore les brises dépressionnaires qui soufflent sur la zone : il faut gagner des milles dans le Sud-Ouest pour attraper le flux perturbé d'Ouest qui balaie les Quarantièmes, soit 150 milles plus bas. Mais les leaders préfèrent pour l'instant piquer vers l'Est pour enfin se rapprocher de l'Afrique en faisant le point sur le positionnement de chacun à l'issue de ce virage assez franc ce week-end.
Et si les quatorze premiers ont tous mis le clignotant à gauche, sauf Samantha Davies (Roxy) encore en bordure d'anticyclone, il y a aussi des alertes qui clignotent : il ne faut pas entrer de nouveau dans les hautes pressions et donc il faut arriver à s'extraire par le Sud de ces brises encore très modérées : Sébastien Josse (BT) et Loïck Peyron (Gitana Eighty) ne progressent qu'à onze nœuds… Et pour leurs poursuivants ce n'est guère brillant non plus à moins de dix nœuds de moyenne ! Jean Le Cam (VM Matériaux) a ainsi choisi d'empanner pour replonger au 170°, ce qui devrait lui coûter très cher au prochain classement, et il ne peut faire autre chose que de croiser derrière le pack Le Cléac'h, Jourdain, Riou, Dick. Marc Guillemot (Safran) aussi à opter pour un recadrage au Sud, et il faut s'attendre à ce que le duo de tête réagisse à cette attaque en surveillant Mike Golding (Ecover 3) très bien positionné dans leur sillage…

Un pit-stop technique
Quant à Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital), il fait route vers l'île de Trinidade, pratiquement sur sa route à une centaine de milles : un problème de drisse de grand voile lui impose de réparer en eaux calmes et le solitaire devrait pouvoir mouiller sous le vent de cette île brésilienne quelques heures, avant de repartir en course. Et du côté de la queue de la flotte, à noter que Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) a quasiment rattrapé le Canadien Derek Hatfield (Algimouss-Spirit of Canada). Et le plus rapide des vingt-cinq solitaires en course est encore et toujours Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) qui dépasse les quinze nœuds de moyenne et voit les portes de l'anticyclone de Sainte-Hélène s'ouvrir devant lui : bonne pioche !

Classement à 5h00 :
1- Sébastien Josse (BT) à 19 430 milles de l'arrivée
2- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 9,7 milles du leader
3- Yann Eliès (Generali) à 12,1 milles
4- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 15,2 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit Air) à 38,5 milles

Dimanche 30 Novembre 2008 - 14:38
Jean-Claude Raveneau

Lu 428 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017