Connectez-vous S'inscrire

Québec Saint Malo le 1 août , l'équipage vendéen pointe en ...

Les 1000 derniers milles sous spi ?



Québec Saint Malo  le 1 août  , l'équipage vendéen  pointe en ...


Depuis hier, le Class40 « L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire » glisse à nouveau vers l’Est à la faveur d’une brise soutenue. Ce matin, les vendéens filent à plus de 10 nœuds, à l’attaque !... mais pendant plus de 48 heures, l’ensemble du peloton est resté piégé au cœur de l’Atlantique dans une zone sans vent. L’équipage vendéen a fait face et a réussi à trouver une porte de sortie par la Sud. La tête de flotte s’est envolée, mais la bagarre n’a pas faibli d’intensité au sein du peloton. « L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire » pointe ce vendredi en 11e position (4e du peloton). Il reste encore plus de 1000 milles à parcourir. La délivrance Atlantique ne fut que de courte durée. A l’image des caprices du grand fleuve canadien, l’océan a réservé bien des pièges aux concurrents de la Québec Saint Malo.
Le peloton des Class40 s’est retrouvé englué pendant plus de deux jours dans une « dorsale » (zone sans vent entre deux systèmes dépressionnaires, dans le jargon des marins). Les vitesses moyennes ne dépassaient guère les 2-3 nœuds, les neurones cogitaient pour trouver la bonne stratégie, les nerfs tentaient de se calmer…Car le pire dans l’histoire, c’est que le groupe de tête, lui, s’est envolé. C’est le jeu. Ces concurrents là, armés de bateaux plus récents, plus performants, disposaient des quelques milles de décalage à l’Ouest nécessaires pour accrocher une dépression et ses vents portants.
Le rôle clé des placementsCette course à deux vitesses ne manque cependant pas de piment. La régate fait rage au cœur du peloton. Les placements ont joué un rôle clé lors de ces dernières 48 heures. L’équipage de « L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire » a rapidement opté pour le Sud. Bien lui en a pris : c’est par là que la brise est revenue, hier. Depuis 24 heures, en effet, les vitesses des Class40 flirtent à nouveau avec les 12-15 nœuds, la pluie a remplacé le brouillard… et malgré l’humidité omniprésente, les vendéens conservent leur moral d’attaquants !
Message du bord« Après cette grand errance dans cette fichue dorsale, nous voila libérés ! Ce qui est bien avec la Québec-St malo, c'est que l'on va dans le même sens que les phénomènes météo. Ainsi, lorsque l’on arrive sur une dorsale sans vent et bien elle avance à la même vitesse que nous... ça a eu l'effet d’un passage à niveau pour la moitié de flotte : les premiers se sont envolés quand nous, nous restions face au mur !Idem pour le front chaud qui nous suit depuis 48h, résultat, il flotte à grandes eaux depuis deux jours ! Et quand à terre on dit,’'ça va passer’' et bien, nous, on passe avec ! On se croirait en baie de Morlaix à la mi-décembre !Cette ambiance humide est générale : bateau (la condensation fait même pleuvoir à l'intérieur du bateau...), vêtements, chaussettes (!), duvet (re!)… un bonheur !En plus, la bonne nouvelle du jour, c'est que nous sommes en rade de gaz… ça va être encore meilleur de manger les lyophilisés ! Imaginez une purée en flocons humidifiée d'un verre d'eau froide...hummm... et je fais comment pour faire mon chateau dedans ?…... on se demande parfois pourquoi adorer ce sport !?Enfin, l’important est que nous ayons enfin touché les vents de Sud Ouest tant désirés, la vitesse est de retour ! »L’autre bonne nouvelle c’est que le flux d’Ouest-Sud Ouest qui accompagne aujourdhui les concurrents de la Québec Saint Malo devrait tenir jusqu’aux côtes bretonnes. Une belle course de vitesse s’annonce donc sur cette fin de parcours. Préserver son matériel, bien anticiper l’approche des côtes et l’entrée en Manche seront sans doute les clés de performance de ces 1000 derniers milles de course jusqu’à Saint Malo.







Vendredi 1 Août 2008 - 16:18
Jean claude Raveneau

Lu 437 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017