Connectez-vous S'inscrire

Québec Saint Malo 2008: L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire

A presque 15 nœuds sur la route directe, le Class40 « L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire » affiche ce lundi après-midi la meilleure vitesse de la flotte de cette Québec Saint Malo. L’équipage vendéen exploite au mieux le flux de Sud Ouest qui anime aujourd’hui la course. Pointés en 11e position, ce lundi, ils sont attendus demain ou mercredi au plus tard à Saint Malo.



Québec Saint Malo 2008:  L’esprit large, Talmont-Saint-Hilaire
Dorsales sans vent et petits fronts animés de brises portantes se succèdent sur l’Atlantique, poussant et freinant tour à tour les Class40 dans leur progression vers Saint Malo.
L’équipage « L’esrit large, Talmont-Saint-Hilaire », grâce à leur route Sud et a leur motivation sans faille a réussi à bien négocier cette succession de systèmes météo et de transitions.

Nouvelle cavalcade !« Après une belle nuit de surfs à 15-20 nœuds par 25-30 nœuds de vent, la journée d’hier a baissé en intensité au point de voir le compteur passer à 0 nœuds ! Une nouvelle dorsale est en effet venue se glisser avant la dépression qui nous arrive dessus et qui promet d'être grosse !
Ce nouveau front peut nous permettre de revenir sur nos concurrents de devant, il y a également le risque d'un retour rapide de nos poursuivants…. Méfiance donc. Nous sommes prêts à repartir dans une nouvelle cavalcade qui s’annonce chaude pour la fin de nuit et lundi ! »
Combatifs… et sportifs
Après 14 jours d’une course à rebondissements qui n’a laissé aucun répit aux coureurs, ces quelques mots sont représentatifs de la combativité de l’équipage de « l’Esprit large, Talmont-Saint-Hilaire ».Pour preuve, cette jolie performance signée Jean-Edouard Criquioche qui a décroché un beau 22,51 nœuds, au surf, la nuit dernière !
Combatifs… et sportifs les vendéens ont profité de leur dernier mail pour saluer la victoire d’Halvard Mabire en Class40 sur cette Québec Saint Malo : « nous sommes heureux à bord de la victoire d'Halvard et du regard qu’il porte sur notre Class40 et la course au large. »
Quelque soit le résultat final, cette transatlantique en équipage aura montré une belle cohésion d’équipe, des marins battants et positifs d’un bout à l’autre de cette difficile traversée, animée d’une météo capricieuse. Une aventure sportive, mais humaine aussi, qui fait envie…






Lundi 4 Août 2008 - 17:21
Jean claude Raveneau

Lu 422 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017