Connectez-vous S'inscrire

PAC 2015-2019 : les élevages vendéens menacés par l’absence de bon sens



Depuis de nombreuses années, les agriculteurs vendéens se sont habitués à changer régulièrement de système d’aides européennes. Une réforme en chasse une autre, la complète ou pire encore s’oppose à la précédente. Pour 2015, le ministre de l’agriculture avait promis simplification et soutien de l’élevage. Le monde agricole découvre petit à petit ce que l’administration a concocté : Une réforme de la PAC complexe et incompréhensible
qui suscite de nombreuses questions … Et des réponses qui se font attendre. Par exemple, les prairies temporaires de plus de 5 ans seront désormais requalifiées systématiquement en prairies permanentes. Ainsi, elles sortiront de la surface arable de l’exploitation. Les conséquences sont nombreuses pour la mise en place d’une partie de la PAC appelée « Verdissement ». Autre exemple : Il y a quelques mois, les agriculteurs ont découvert qu’il leur faudrait enlever toutes les haies de leur surface primable. Cette mesure pouvant paraître anodine impliquait un énorme travail informatique lors de l’élaboration du dossier PAC, avec de nombreux risques d’erreurs dans les tracés de contour des surfaces. La FDSEA85 demande à ce que le ministre de l’agriculture prenne ses responsabilités et face preuve de bon sens. Elle demande aussi des réponses rapides et précises à l’administration. Il n’est pas concevable que toutes les règles ne soient pas encore définies précisément deux
mois et demi avant le démarrage de déclaration obligatoire sur Télépac.


Mardi 20 Janvier 2015
Vendeeinfo
Lu 429 fois

Actualités | L'actualité des banques | La vie des entreprises vendéennes | Les chiffres de l'économie | Emploi | Immobilier | Palmares | Bilans | Tendances | Carrières | Patrimoine | Salons | Investir | Enjeux | Agriculture