Connectez-vous S'inscrire




Rechercher un Article sur PriceMinister
logo priceminister
Vous recherchez le MEILLEUR PRIX ?
> Trouvez votre bonheur parmi des milliers d'offres jusqu'à 90% d'économie!

Notre-Dame-des-Landes : une pub de trop à 300 000 euros

Les collectivités soutenant la construction de l'aéroport du Grand-Ouest par Vinci à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) d'ici 2017 veulent redorer leur blason. Pour reprendre le dessus, en matière de communication, sur les militants anti-aéroport qui manifestent depuis des mois, elles ont déployé ce lundi une campagne de publicité qui vante les mérites de son projet. Cette campagne est relayée en autre par Ouest France ce matin avec au mois une page et demie du quotidien consacrée à cette publicité.



Notre-Dame-des-Landes : une pub de trop à 300 000 euros
Une semaine de campagne
La campagne se déroule du 18 au 28 février en Pays de La Loire et Bretagne et notamment dans les villes de Nantes, Rennes, Angers, Saint-Nazaire, La Baule, les départements de Loire-Atlantique, du Maine et Loire, de Mayenne, de Vendée, de l’Ile et Vilaine et du Morbihan.Le plan médias, objet d’une négociation collective, s’élève à 300 000 € répartis entre les collectivités. Il se décline dans les espaces publicitaires des gares de Nantes, Angers, Rennes, des centres commerciaux de Nantes (Atlantis et Beaulieu) et Rennes (Colombia), ainsi que dans la presse quotidienne régionale (Ouest-France, Presse Océan et Courrier de l’Ouest, 20 minutes Nantes et Rennes) et la presse hebdomadaire régionale (L’Hebdo de Sèvre et Maine, Le courrier du Pays de Retz, L’Echo de la Presqu’île et L’Eclaireur). Des spots radio seront également diffusés sur les antennes de FBLO, Chérie FM, NRJ, RTL2, Hit West et Virgin radio 85.Ouverture d’un blog : leblogdelaeroportdugrandouest.eu

Les premières affiches sont déjà visible sur des panneaux dans la presse locale Au lendemain des premières affiches collées, les élus nantais d'Europe-Ecologie-Les Verts ont dénoncé «un publicité financée par les contribuables» des collectivités partenaires du projet, à savoir les Pays de la Loire et la Bretagne. Ils évaluent le coût à «300 000 euros», une somme qui, selon eux, part «en fumée pour promouvoir une infrastructure dont la population voit de moins en moins l’utilité».
A lire aussi l'analyse du Canard enchaIné à ce sujet : 900 000 euros pour la propagande de NDDL


Vendredi 22 Février 2013 - 07:52
Vendeeinfo

Lu 707 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes