Connectez-vous S'inscrire

Noël en mer… ou à terre

Alors qu’en cette veille de Noël, les six premiers ont franchi l’antiméridien, le menu du jour est marqué par le franchissement de la porte de Nouvelle-Zélande et le positionnement pour la prochaine porte qui a été remontée en raison de la présence importante de glace dans le Pacifique. Le rythme est très soutenu avec le passage d’une série de dépression



Noël en mer… ou à terre
La crainte des leaders était que la perturbation venue de Nouvelle-Zélande se mette en travers de la route et génère des vents de secteur Nord-Est, voir Est forts si elle tardait à s’évacuer vers le cap Horn. Heureusement pour Michel Desjoyeaux (Foncia) et Roland Jourdain (Veolia Environnement), le scénario était bien écrit et les acteurs n’ont pas eu à improviser pour retrouver des vents puissants et portants : le déficit sur 24 heures n’est finalement que de cinquante milles par rapport à Sébastien Josse (BT) et Jean Le Cam (VM Matériaux) qui sont calés un peu plus au Nord, ce qui n’est pas pour leur déplaire… Pour Armel Le Cléac’h (Brit Air) et Vincent Riou (PRB) malgré des vitesses supersoniques toute la journée d’hier, le gain est moins marqué puisqu’ils engrangent chacun une trentaine de milles. Toujours ça de pris à 11 000 milles des Sables d’Olonne alors que ces deux « inséparables » étaient en approche à 5h00 (heure française) du passage de la ligne virtuelle de changement de longitude Est-Ouest. Un deuxième 23 décembre dans l’escarcelle !


Tous (ou presque) à la même enseigne


Si la hiérarchie n’a pas été bousculée ces derniers jours, il va être intéressant d’éplucher les temps de passage à l’antiméridien puisque le grand balancier du temps à changer de camp : le retard accumulé à Bonne Espérance sur la référence de 2004 n’est plus qu’un mauvais souvenir et c’est en 43 jours 23 heures 33 minutes que Michel Desjoyeaux a franchi l’antiméridien de Greenwich. Une avance de 1j 06h 55mn qui devrait en partie, compenser le rallongement de la route dû à la remontée des portes des glaces. D’ailleurs si la prochaine (Nouvelle-Zélande) devrait être abordée dès ce réveillon de Noël pour les leaders, la suivante est déjà plus au Nord de cinq degrés de latitude, soit trois cents milles (45°30 Sud) ! C’est dire si les icebergs concomitants à la déliquescence d’un tabloïde grand comme la Corse et détaché de l’Antarctique depuis six ans (sic !), sont nombreux au Nord de la mer de Ross…
Mais pour les poursuivants de cette « bande de six », la priorité n’est pas encore la même. Certes Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) est en train de sortir de la mer de Tasman sans trop avoir souffert d’une dorsale anticyclonique qui voulait le happer. Et pour Samantha Davies (Roxy) et Marc Guillemot (Safran), c’est l’entrée en Pacifique qui va être gravé pour ce réveillon : le couple doit passer la longitude de la pointe Sud de la Tasmanie ce mercredi matin. Et tout ce beau monde est propulsé par des dépressions qui sont moins violentes que programmées, à seize voir dix-neuf nœuds de moyenne ! C’est en queue de flotte que le tempo est moins enlevé : Jonny Malbon (Artemis), Rich Wilson (Great American III) et Derek Hatfield (Algimouss-Spirit of Canada) sont à la porte Ouest Australie, en approche de la longitude du cap Leeuwin. Quant à Raphaël Dinelli (Fondation Océan Vital) et Norbert Sedlacek (Nauticsport-Kapsch), ils ont largement laissé dans leur sillage le redoutable archipel des Kerguelen.
En cette veille de Noël, il ne faut pas oublier ceux qui ont été débouté par l’océan Indien : Jean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) est arrivé mardi à Port Elizabeth en Afrique du Sud, Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) est toujours à bord du Marion Dufresne entre les îles de Saint-Paul et d’Amsterdam, Mike Golding (Ecover 3) doit arriver ce jour à Fremantle en Australie, suivi par Dominique Wavre (Temenos II) probablement le 28 décembre et par Loïck Peyron (Gitana Eighty) le 30 décembre. Bonnes fêtes à tous !


Classement du mercredi 24 décembre à 5h00 :
1- Michel Desjoyeaux (Foncia) à 10 963,5 milles de l’arrivée
2- Roland Jourdain (Veolia Environnement) à 60,1 milles
3- Sébastien Josse (BT) à 139,7 milles
4- Jean Le Cam (VM Matériaux) à 149,4 milles
5- Armel Le Cléac’h (Brit Air) à 371,7 milles

Sélection internationale :
8- Samantha Davies (Roxy) à 1509,3 milles
10- Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) à 1898,4 milles
11- Dee Caffari (Aviva) à 2016,6 milles

Mercredi 24 Décembre 2008 - 09:37
Vendeeinfo

Lu 338 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018