Connectez-vous S'inscrire

Loïck Peyron et les neuf concurrents accrochés dans sa roue sont bel et bien sortis de la zone de convergence

Leaders se sont extirpés des griffes du pot au noir cette nuit au prix d'un léger remue-ménage dans le classement. Ils devraient franchir l'équateur et faire leur entrée dans l'hémisphère sud dans 24 heures environ. Derrière, le groupe de chasse emmené par Dominique Wavre est en train de pénétrer dans le pot, mais ne semble pas souffrir du moindre coup de frein. Si la zone de convergence se révélait indolore pour les poursuivants, la course serait relancée pour une bonne moitié de la flotte.



Photo : Didier Lefèvre http://vendee.globe.photos.free.fr
Photo : Didier Lefèvre http://vendee.globe.photos.free.fr
Loïck Peyron et les neuf concurrents accrochés dans sa roue sont bel et bien sortis de la zone de convergence. Cette nuit, ils ont bordé les voiles et progressent entre 10 et 13 nœuds dans un vent d'est-sud-est, à 190 milles de l'équateur. Dès lors, il s'agit et pour plusieurs jours, d'une course de vitesse au près océanique au beau milieu de l'Atlantique, entre les côtes africaines et sud-américaines. Au sein de ce groupe homogène, les écarts restent dérisoires à l'échelle d'un tour du monde (72 milles en tout). En dehors des ultra réguliers Peyron et Josse qui monopolisent depuis plus d'une semaine le haut du tableau, chaque classement pourrait donner une nouvelle hiérarchie, à l'instar de celui de ce vendredi matin.
A l'aube du 12e jour de course, le tenant du titre Vincent Riou (PRB) fait son entrée sur le podium virtuel, une place jusque-là occupée par Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2). Derrière eux, Roland Jourdain (Veolia Environnement) et Jérémie Beyou (Delta Dore) ont gagné chacun une place, au détriment de Mike Golding, relégué en 9e position et désormais à portée de fusil de Jean Le Cam (VM Matériaux).

100 milles plus au nord, Dominique Wavre (Temenos II) emmène sa troupe à l'entrée du pot au noir. Mais ni le skipper suisse, ni ses plus proches adversaires Thompson, Davies et plus loin Guillemot, ne semblent souffrir pour l'instant du moindre ralentissement. Leurs vitesses moyennes sont en effet comparables à celles des leaders.

Le troisième groupe de chasseurs, Dee Caffari (Aviva) en tête, n'est plus très loin lui non plus de la zone de convergence intertropicale. La navigatrice anglaise est sans nul doute la prochaine " cible " de Michel Desjoyeaux qui a doublé dans la nuit Steve White (Toe in the Water) et Arnaud Boissières (Akena Vérandas).

Pour le suspense et l'intensité de la régate, un scénario avec plusieurs groupes séparés par moins de 100 milles dans les alizés de l'hémisphère sud, serait idéal !

Classement à 5h00 :
1- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 20896 milles de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 16,1 milles
3- Vincent Riou (PRB) à 26,9 milles
4- Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 27,4 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit'Air) à 40,3 milles

Vendredi 21 Novembre 2008 - 09:54
Jean-Claude Raveneau

Lu 258 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017