Connectez-vous S'inscrire

Loïck Peyron (Gitana Eighty) 1er : « Je peux vous dire que ce n'est pas de la croisière ! Les bateaux sont menés à 100% de leur capacité. Des petits plaisirs ? Aller vérifier sur le pont du bateau en tenue d'Adam. L'air est chaud, l'eau doit être à p

L'horizon est désormais penché derrière la ligne de séparation des hémisphères : le vent de Sud-Est est bien installé entre 15 et 20 nœuds et ce régime devrait durer au moins quatre jours, si ce n'est plus ! Les dix premiers ont passé l'équateur, poursuivis par quatre autres solitaires qui devraient franchir la ligne en début de nuit prochaine.



Photo : Didier Lefèvre http://vendee.globe.photos.free.fr/
Photo : Didier Lefèvre http://vendee.globe.photos.free.fr/
Ce n'est pas très important, mais si cela continue à ce rythme comme en ce début de week-end, il va y avoir du doute dans l'air ! Car maintenant que les dix leaders ont franchi l'équateur, les conditions météorologiques sont stables : constater que Loïck Peyron (Gitana Eighty) arrive à gratter encore trois milles par jour sur ses deux dauphins, Sébastien Josse (BT) et Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) et jusqu'à vingt milles sur Jean Le Cam (VM Matériaux) et Jérémie Beyou (Delta Dore), n'est pas de bon augure ! Surtout que les vents de Sud-Est qui soufflent désormais sur la tête de la flotte sont au programme pendant quelques jours… Quatre ou cinq au moins, voire plus. Car l'anticyclone de Sainte Hélène a des velléités vacancières du côté du Brésil, loin, très loin de sa position habituelle au Sud du golfe de Guinée. En conséquence, les leaders vont devoir faire du près dans une mer assez hachée au moins jusqu'à la latitude de Salvador de Bahia, soit plus de 1 200 milles !

Vitesse pure

Deux facteurs vont donc jouer sur le différentiel de vitesse dans ce " club des dix " : le bateau avec son concept architectural et son optimisation ; le skipper avec sa présence sur le pont pour affiner les réglages. Or les quatre premiers sont tous des plans de l'architecte néo-zélandais Bruce Farr ! Le Baulois a l'art de mettre la pression sur ses concurrents en marquant son ascendant par touches homéopathiques : il l'avait déjà fait lors de la descente dans les alizés canariens, il recommence dans les alizés de Sainte-Hélène… Il est probable que le vent est un peu moins établi pour le groupe suivant comprenant Dominique Wavre (Temenos II), Brian Thompson (Bahrain Team Pindar), Samantha Davies (Roxy) et Marc Guillemot (Safran) : ils ont passé l'équateur qu'en milieu d'après-midi. Mais d'ors et déjà, il va falloir surveiller le plan Juan Kouyoumdjian du Britannique : très puissant, très lourd et très toilé, ce monocoque est attendu au tournant car ce sont les conditions idéales pour qu'il s'exprime et à première vue, il grappille déjà presque un nœud sur ses plus proches concurrents !

Changement de Pot
Michel Desjoyeaux (Foncia) peut souffler : il a passé le Pot au Noir la nuit dernière avec quelques grains mais peu de ralentissement alors que celui-ci est en train de gonfler, de se reformer et même de se refermer sur Steve White (Toe in the water)… Sans parler des plus " extrémistes " qui ont voulu " couper le fromage " en cherchant un passage sur le 23° Ouest, trop près des côtes africaines ! Le Basque Unai Basurko (Pakea Bizkaia) en fait les frais avec une des plus faibles progressions vers le but de toute la flotte : cette situation pourrait lui coûter cher, tout comme au Britannique Jonny Malbon (Artemis) qui voit revenir dans son tableau arrière, l'Américain Rich Wilson (Great American III) et Raphaël Dinelli (Fondation Ocean Vital) qui a pourtant perdu son gennaker.

Vu de l'arrière
MJean-Baptiste Dejeanty (Maisonneuve) est toujours le plus rapide de la flotte avec une moyenne journalière de plus de treize nœuds : le benjamin du Vendée Globe a ainsi pu rattraper une grande partie du terrain perdu lors de son deuxième départ, quand le golfe de Gascogne a été très mou… Il n'est plus qu'à 1 660 milles du leader. Tout comme Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) qui est sorti de l'archipel du Cap Vert la nuit dernière : avec plus de dix nœuds de moyenne sur la route, le Suisse a pu repasser sous la barre des 900 milles en écart par rapport au premier. Bonne pioch


Raphaël Dinelli (Fondation Ocean Vital) 22ème à 617 milles : « Je suis en train de tricoter, en approche du Pot au Noir. J'ai un petit vent de Nord-Est, avec une houle un peu croisée, je suis sous les grains : tout à l'heure, j'ai vu des éclairs. Donc, cela demande d'être sur le pont quasiment en permanence. Il y a de l'animation ! »

Michel Desjoyeaux (Foncia) 15ème à 363 milles : « Après un petit ralentissement dans le Pot au Noir la nuit dernière : la transition vers les vents de Sud-Est a été immédiate ! Et hop, je ne me suis pas embêté, j'ai tout de suite mis la trinquette. Par contre, pour la suite, on ne va pas faire le grand tour de la paroisse (de l'anticyclone de Ste Hélène, ndlr). On va avoir du près et encore du près, ça ne sera ni très marrant, ni très rapide… »

Jérémie Beyou (Delta Dore) 9ème à 91 milles : « Je dormais pendant mon passage de l'équateur, donc pas de rituels ni d'offrandes. Je ne suis pas comme Francis Joyon qui relève ses dérives au passage de la fameuse 'ligne'. Pourquoi Loïck Peyron va si bien ? Il sait faire avancer vite son bateau. Et dans tous ses choix, il a été un peu plus extrême que nous… »

Les 5 premiers au pointage de 16h00
1- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 20562,9 milles de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 24,4 milles du leader
3- Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 38,7 milles
4- Vincent Riou (PRB) à 48,5 milles
5- Armel Le Cléac'h (Brit'Air) à 52,5 milles

Les premiers étrangers
7- Mike Golding (Ecover 3) à 75,3 milles
11- Dominique Wavre (Temenos II) à 200,6 milles
12- Brian Thompson (Bahrain Team Pindar) à 206,4 milles

Samedi 22 Novembre 2008 - 16:54
Jean-Claude Raveneau

Lu 348 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017