Connectez-vous S'inscrire

Le renoncement est la soumission du faible sous le fort…



Le renoncement est la soumission du faible sous le fort…
« Bonjour! C'est le dernier jour du mois aujourd'hui…
˗ Bonjour! Et ça sera mon dernier billet d'humeur, mon dernier billet d'humour, mon dernier billet d'amour…
˗ Comment ça! Tu renonces? Le renoncement est la soumission du faible sous le fort…
˗ J'ai aussi le droit de vivre, non? J'ai aussi le droit de me battre contre les injustices, les intolérances, et contre le refus de dire qui je suis… Le serf ne peut-il être que le vassal du seigneur, le citoyen l'administré du maire? Je renonce au renoncement des faibles, des administrés, des soumis et des convenances… Tu me vois sous
tutelle d'un président, d'un notable, d'un curateur?
˗ "On peut être attaché au principe de la Laïcité et avoir une croyance! Beaucoup en seront d'accord, mais dans la pratique on navigue entre les écueils et c'est là qu'il convient d'exercer une veille attentive, comme on le demande aux marins."
˗ Renoncer à mes engagements, renoncer à répondre aux sollicitations qui me sont faites… Moi, jamais! Laisse-moi renoncer à pérorer ou à philosopher tout seul, comme un zombie,
par convenance ou par délégation. Laisse-moi renoncer de faire comme ceux qui s'asservissent de leur liberté d'expression pour espérer l'égalité des droits dans une
fraternité de république bananière…
˗ "Non, il n'y a pas de blessure, René. En ce moment on parle et on discutaille beaucoup mais c'est comme dans une famille, on ne dit et on n'insiste pas assez fort, il me
semble, sur l'importance de sa stabilité pour l'enfant. Je ne sais pas rédiger des billets d'humeur, mais je peux parler avec mon for intérieur que j'appelle aussi le
cœur. Il me semble que l'enfant a besoin d'une famille avec des repères stables. Même si la famille est fracassée, que l'enfant garde des repères : Il peut y avoir deux maisons,
si l'enfant connaît bien le chemin de chacune, il est chez lui dans les deux. Si l'enfant a deux papas ou deux mamans il lui manquera peut-être le complément ? J'ai été élevée par
des femmes, tante et grand-mère, et j'ai désespérément cherché un papa. Bien sûr, mon petit vécu ne peut faire l'universalité. Et je ne doute pas que les couples homosexuels ayant un enfant sauront trouver un substitut pour le développement harmonieux de ce petit qu'ils aiment. D'autant qu'on est beaucoup plus aidés psychologiquement maintenant
qu'autrefois, où les deux principaux soucis étaient de nourrir à la fois le corps et le fameux for intérieur, qui s'appelait la religion."
˗ Tu veux que je te dise…
˗ Non mais…, tu vas me le dire…
˗ Tu me fais penser à tous ses écolos qui nous polluent de leur suffisante connaissance de la nature… Savent-ils simplement ce que sont les typhlodromes?
˗ Les phytoséeidae, ces petites bestioles que j'utilise depuis près de trente ans, dans
ma pratique de lutte raisonnée…
˗ Tu pourrais me parler même de lutte intégrée… Je les ai observés dans les vignes de Champagne…
˗ C'est nécessaire de faire des observations dans les vignes tout au long de l'année pour limiter l'application des produits phytosanitaires au strict nécessaire.
˗ C'est même plus que nécessaire aujourd'hui de renoncer à l'absurde marchandisation de la Nature… Le typhlodrome est le plus redoutable prédateur des araignées rouges… Protège-
le, aide-le à se reproduire, et tu n'auras plus à utiliser d'acaricide de synthèse!
˗ Tu vois que le renoncement est parfois une nécessité… Tu as fait comme moi, tu as choisi, une méthode douce, efficace, qui respecte tes convictions et notre planète…
˗ J'ai renoncé d'accompagner le renoncement en pointillé des faibles qui plient devant le fort… J'ai renoncé d'accompagner le renoncement des ceux qui sous prétexte de tolérance,
ne respectent même pas leurs propres convictions… J'ai renoncé d'accompagner le renoncement de ceux qui n'ont pas le temps, ou qui n'osent pas dire faiblement ce que je
devrais dire tout haut pour eux…
˗ Oui, mais tu sais, nous sommes en Vendée…
˗ Et alors, nous sommes en France, en République et ce n'est pas le for intérieur de l'évêque de Luçon, du député de notre circonscription, du maire de notre commune, du
présentateur du JT, ou même de celui qui rédige ces billets d'humeur qui doit guider notre conscience, notre for intérieur… A demain…
˗ C'était mon dernier billet d'humeur, mon dernier billet d'humour, mon dernier billet d'amour… Le renoncement est la soumission du faible sous le fort… Mais je ne suis pas sous le fort, et je ne me sens pas faible… Par contre si tu veux continuer de voyager dans mes pensées, demande le moi… Je n'ai plus envie de forcer la marche des indécis et des soumis… A demain.»

31 janvier 2013 René Dubois


Jeudi 31 Janvier 2013 - 09:42
Vendeeinfo

Lu 194 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017