Connectez-vous S'inscrire

Josse et Eliès qui naviguent en couple depuis jeudi ne se quittent plus d'une semelle

Après 40 nœuds de nord-ouest dans une nuit presque noire, les marins vivent ce matin quelques heures de relative accalmie. Yann Eliès a profité de cette première colère du grand sud pour s'emparer des commandes de la course d'un cheveu. A moins de 300 milles du cap de Bonne Espérance, chacun a choisi sa voie en Atlantique Sud, en attendant un deuxième renforcement du vent dans la journée.



Josse et Eliès qui naviguent en couple depuis jeudi ne se quittent plus d'une semelle
Chose promise, chose due. Hier soir et cette nuit, le vent a escaladé l'échelle de Beaufort pour atteindre les 40 nœuds et dans une mer désordonnée, les monocoques ont frôlé l'excès de vitesse. Dans un message envoyé au petit matin, Michel Desjoyeaux (10e à 21 milles de Golding) annonçait avoir battu le record de son propre bateau, avec 30,44 nœuds affiché sur son GPS ! " A quand les 35 nœuds " se demandait en trépignant le skipper de Foncia ? Mais la vitesse a un prix et quelques violents enfournements dans les vagues ont rappelé à l'ordre des marins qui péchaient par excès de griserie.
Josse et Eliès qui naviguent en couple depuis jeudi ne se quittent plus d'une semelle. Aussi, devait arriver ce qui arriva : Generali a pris le dessus avec deux infimes milles d'avance sur son ancien lièvre BT ! Qui aurait pu croire à ce fantastique match racing par 43 degrés de latitude sud ? Très rapide cette nuit, Loïck Peyron a retrouvé de sa superbe, en même temps que sa place dans le trio de tête. Il n'est qu'à 12,8 milles d'Eliès. Toujours plus véloce ce matin, il s'est calé sur une trajectoire au nord de ses adversaires.

Portant stratégique par 43° sud
Chacun sa voie pour aller chercher la deuxième porte de sécurité des Kerguelen, 589 milles devant.
Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) a littéralement plongé au sud, et se retrouve sur le 45e, au risque de flirter avec le centre de la dépression (où le vent est quasi absent) qui a balayé la flotte cette nuit. Le top 10 est désormais dispersé sur 250 milles entre Dick au sud et Le Cléac'h/Peyron au nord. C'est reparti pour une formidable régate de portant, dans une brise qui ne cessera de fraîchir aujourd'hui.
Dans moins de 24 heures, les leaders auront franchi la longitude du premier des trois grands caps qui jalonnent ce tour du monde. Bonne Espérance est à moins de 300 milles des étraves !

Les premiers au pointage de 05h00 le 05/12/08 :
1- Yann Eliès (Generali) à 17 757 milles de l'arrivée
2- Sébastien Josse (BT) à 2 milles du leader
3- Loïck Peyron (Gitana Eighty) à 12,8 milles
4- Jean Pierre Dick (Paprec-Virbac 2) à 51,5 milles
5- Jean le Cam (VM Materiaux) à 64,4 milles

Vendredi 5 Décembre 2008 - 10:38
Jean-Claude Raveneau

Lu 346 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017