Connectez-vous S'inscrire

6 membres du Pôle Vendée France au départ de la Solitaire du Figaro 2011



La Vendée, département de tradition maritime, sera une nouvelle fois mise à l’honneur sur un événement sportif majeur cet été. La 42ème Solitaire du Figaro, dont le départ sera donné à Perros-Guirec le dimanche 31 juillet prochain, fera étape aux Sables d’Olonne à la mi-août. Parmi les 47 skippers engagés sur cette mythique compétition, pas moins de six membres du Pôle Vendée France de St Gilles Croix de Vie s’aligneront sur la ligne de départ. Créé en 2009, à l’initiative du Conseil Général de la Vendée et de la Fédération Française de Voile, ce pôle d’excellence est le troisième centre de formation à la course au large. Frédéric Rivet (Vendée 1), en porte-drapeau, emporte dans son sillage deux bizuths : Morgan Lagravière (Vendée) et Alexis Littoz-Baritel (Savoie Mont-Blanc). Arnaud Godart-Philippe (Senoble), Loïc Le Garrec (Saveurs d’événements) et Louis-Maurice Tannyeres (ST Ericsson) complètent l’effectif de cette équipe atypique. Tour d’horizon.

La diversité : richesse du Pôle Vendée France

Ayant pour objet la détection, la formation sportive et professionnelle des skippers de haut niveau, le Pôle Vendée France, au sein duquel la cohésion règne en maître-mot, regroupe cette année dans ses rangs une équipe composée de multiples profils. Une diversité dans laquelle il tire toute sa richesse. Six de ses membres vont donc s’aligner sur la Solitaire du Figaro, l’épreuve phare du circuit Figaro Bénéteau. Tout au long de l’année, ils ont fait l’objet d’un suivi sportif régulier. Au programme, de nombreuses navigations au large de Saint-Gilles-Croix-de-Vie bien sûr, mais aussi une multitude de cours dispensés par des intervenants spécialisés, où rien n’est oublié : météo, diététique, gestion du sommeil, préparation physique et mentale, optimisation des outils informatiques, coaching pendant les courses… Tout y passe ! Une formation pour le moins complète, qui leur a donc permis de progresser dans de nombreux domaines et qu’ils espèrent bien mettre en pratique sur cette 42ème édition de la Solitaire du Figaro.

Frédéric Rivet (Vendée 1), le « local » du Pôle, résidant à l’Ile d’Yeu depuis maintenant 15 ans, est le plus expérimenté de toute la bande. Issu du Match-Racing, il compte déjà trois participations à la Solitaire et s’est récemment mis en évidence sur la Transat Bénodet-Martinique. En tête au sixième jour de course, il a malheureusement dû abandonner tout espoir de victoire après la rupture de son étai. A bord du bateau « Vendée 1 », il espère donc effacer cette frustration et porter haut les couleurs de son département de cœur.

Morgan Lagravière (Vendée), jeune et talentueux lauréat de la sélection « Vendée Challenge » en décembre dernier, embarquera lui à bord de l’autre Figaro Bénéteau 2 aux couleurs rouge et blanche. Jeune bizuth sur le circuit, il n’en a pas moins déjà démontré toute l’étendue de ses capacités en remportant récemment 3 manches de la Generali Solo. Pour briller sous le feu des projecteurs, nul doute qu’il pourra compter sur son expérience de la voile olympique (6ème du circuit World Cup 49er en 2010) et sa science de la navigation.

Autre bizuth de l’équipe, Alexis Littoz-Baritel (Savoie Mont-Blanc) a lui multiplié les entraînements intensifs depuis le mois de mai pour préparer ce grand rendez-vous de la saison. Champion de France sénior en titre de Match-Racing, il compte bien ne pas faire que de la figuration pour sa première participation.

Nouveau venu au Pôle cette année, Loïc Le Garrec (Saveurs d’événements) est un habitué du Tour de France à la voile, avec neuf participations au compteur depuis 2001, dont deux podiums empochés au passage. Après avoir découvert la voile dans la baie de Douarnenez, il a toujours su partager et inculquer sa passion aux autres. Pour sa seconde participation à la Solitaire du Figaro, ce spécialiste des régates corporatives vise une place dans le top 20 et compte briller au moins sur l’une des quatre étapes de la course.

Arnaud Godart-Philippe (Senoble) rempile de son côté pour une troisième Solitaire d’affilée. 47ème en 2009, 39ème en 2010, il espère poursuivre sur sa lancée cette année. Pour cela, il s’est notamment préparé en participant à deux épreuves du circuit cette saison : la Solo Basse-Normandie (15ème) et la Solo Concarneau (13ème).

Tout comme ce dernier, Louis-Maurice Tannyeres (ST Ericsson) s’alignera pour la troisième fois consécutive sur cette course qu’il apprécie tout particulièrement. Amateur éclairé et passionné, il vient récemment de terminer 15ème de la Transat Bénodet-Martinique. Agé de 53 ans, ce cadre-dirigeant varois n’aura qu’un seul objectif en tête : se faire plaisir !


Créé en septembre 2009 à l’initiative du Conseil Général de la Vendée et de la Fédération Française de Voile (FFV), le Pôle Vendée France est le troisième centre national de formation à la course au large pour skippers de haut niveau, basé à Saint Gilles Croix de Vie. Bâti autour d’une équipe de professionnels reconnus, il entend offrir aux marins une formation solide et complète. Accueillant dans un premier temps les coureurs de la classe Figaro Bénéteau 2, le Pôle Vendée France souhaite se développer vers d’autres supports sportifs : Classe 40, Multi 50, M34 (futur support du Tour de France à la Voile)…
Pour Christian GOUT, son directeur : « Le Pôle Vendée France est un beau projet avec de vrais moyens mis au service d’ambitions réelles et légitimes. Un projet qui s’appuie sur toute l’expertise et les formidables ressources de la Vendée pour les mettre au service des skippers. Notre ambition, dans les années à venir, est d’offrir à nos hôtes une formation de haut niveau du point de vue sportif et technique bien sûr, mais également dans tout ce qui concerne l’encadrement humain d’un projet sportif voile. »

Lundi 25 Juillet 2011 - 11:47
Vendeeinfo

Lu 663 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017