Connectez-vous S'inscrire

Vendée - Saint-Pétersbourg: Actual a repris la tête à Crêpes Whaou ! 3

Changement en tête de course, puisque l’équipage d’Actual a repris la tête à Crêpes Whaou ! 3. Un petit décalage stratégique et une vitesse légèrement supérieure aux allures portantes ont permis à Yves Le Blévec de reprendre l’ascendant sur Franck-Yves Escoffier. Derrière, leurs poursuivants reprennent quelques milles sans avoir toutefois l’espoir de bousculer la hiérarchie pour le podium. Mais la quatrième place sera disputée.



Petit instant de désillusion à bord de Crêpes Whaou ! 3 ce matin… Depuis plusieurs jours, Franck-Yves Escoffier et son équipage ne pouvaient que constater les faits. Chaque jour, leur concurrent direct reprenait quelques uns des milles perdus en mer Baltique autour de l’île de Gotland. Hier au soir l’équipage du leader pouvait à nouveau commencer à distinguer les voiles de son dauphin dans son tableau arrière. Un petit décalage tactique, un brin de vitesse supplémentaire et Yves le Blévec s’emparait donc de la tête de flotte. Avec une certaine prudence toutefois : les conditions météorologiques que risque de rencontrer la course sont pour le moins aléatoires avec un anticyclone qui semble bien vouloir prendre ses aises sur la Manche. Et les prévisions de Météo France de subodorer un passage par le travers du Cotentin chaotique. Tous ces facteurs font que l’incertitude règne encore sur l’heure d’arrivée des premiers à Saint-Gilles Croix de Vie. Si les plus optimistes tablent sur un final dimanche après-midi, la majorité des suffrages semble s’accorder pour voir le premier couper la ligne en fin de soirée, voire en début de nuit.
Va sans peur
En lutte pour la quatrième place, Lalou Roucayrol (Région Aquitaine Port-Médoc) contient les assauts en apparence désordonnés de ses poursuivants. Après Erwan le Roux (FenêtréA cardinal), c’est maintenant Anne Caseneuve (Naviguez Anne Caseneuve) qui brandit l’étendard de la révolte. L’équipage de Pierre Hingant (La mer révèle nos sens), quant à lui, a choisi de jouer l’option à haut risque. Sachant qu’ils auront du mal à rivaliser avec leurs adversaires, le trio a choisi de tirer un bord très à l’ouest de la route, espérant récupérer quelques dividendes de leur investissement dans les heures à venir. Une stratégie audacieuse qui correspond bien au tempérament d’un équipage qui, depuis le début de la course, a choisi de se démarquer des chemins balisés. Le résultat sera-t-il au rendez-vous ou bien s’y bruleront-ils les ailes ? Début de réponse dès demain.
Plus à l’arrière encore, Hervé Cléris et son équipage (CLM) viennent de doubler la pointe nord du Danemark. L’équipage de PiR2, lui, prend son mal en patience. Un bateau en aluminium qui accuse le poids des ans, un armement de sécurité parfois peu compatible avec les exigences de performance, tels les deux cents kilos de mouillages embarqués, sont autant de freins à sa progression. Mais Etienne Hochédé sait qu’il possède un bateau pour aller au bout du monde s’il le fallait… et la volonté de boucler cette histoire quoi qu’il advienne.
Paroles de mer
Yves Le Blévec (Actual) : « C’est vrai que le classement de ce matin nous a mis de bonne humeur. C’est une bonne journée qui commence. Maintenant, compte tenu de ce qui nous attend, on sait que rien n’est joué. Actuellement, on descend avec un meilleur angle que Crêpes Whaou, mais on sait que la traversée de la Manche va être difficile à négocier. Mais on a profité de ce que le vent s’était calmé pour nous reposer. On a tous bien dormi, on est en pleine forme pour attaquer le Pas de Calais. »

Erwan Le Roux (FenêtréA Cardinal) : « Tout va bien, on est à l’attaque. Ça continue à avancer on est à douze ou treize nœuds. Il ya des chances qu’on se fasse un nouveau départ à quatre d’ici quelques heures ; je pense que Lalou va bloquer par devant, donc c’est bien la bagarre n’est pas terminée. Je sens que ça va être encore long et de plus, on risque d’avoir des conditions difficiles en Manche avec un temps à moitié orageux. Donc, ça ne va pas être vraiment simple. »
Pierre Hingant (La mer révèle nos sens) : « On reçoit plein de petits messages des copains, de Philippe (Laperche). Hier au soir, on n’était pas très serein, et on voyait que tous nos mais se posaient des questions. C’était rigolo parce que, pour nous, il n’était pas question de lâcher quoi que ce soit. Notre bateau n’aime pas trop les conditions médium : on est à l’aise soit dans le petit temps soit dans du vent vraiment fort. On a tenté un coup à l’ouest la nuit dernière et ce matin c’était la bonne surprise, car on était juste au vent des deux bateaux d’Erwan et d’Anne. Inutile de dire qu’on était content. »
Positions au pointage de 16h (TU+2)
- 1 Actual (Y Le Blévec) à 508,8 milles de l’arrivée
- 2 Crêpes Whaou ! 3 (FY Escoffier) à 29,5 milles du premier
- 3 Crêpes Whaou ! 2 (L Féquet) à 126 milles du premier
- 4 Région Aquitaine Port-Médoc (L Roucayrol) à 369,6 milles du premier
- 5 Naviguez Anne Caseneuve (A Caseneuve) à 378,5 milles du premier
- 6 FenêtréA-Cardinal (E Le Roux) à 386,9 milles du premier
- 7 La mer révèle nos sens (P Hingant) à 398,4 milles du premier
- 8 CLM (H Cléris) à 452,6 milles du premier
- 9 π R2 (E Hochédé) à 567,4 milles du premier

Partager

Vendredi 4 Juin 2010 - 17:48
Jean-Claude Raveneau

Lu 777 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018