Connectez-vous S'inscrire

"Tout seul", l'ouvrage règlement de comptes Raymond Domenech sort ce mercredi



Le 21 novembre, le livre de Raymond Domenech intitulé Tout Seul paraîtra aux éditions Flammarion. L'ancien sélectionneur des Bleus règle ses comptes et sort de son mutisme. Il se lâche sur la Coupe du Monde 2010, et révèle l'envers du décor. Certains joueurs en prennent pour leur grade...

Après avoir lu son livre, une question revient sur la bouche d'une grande majorité de journalistes. Comment Raymond Domenech a pu vivre un tel cauchemar ? S'il n'est évidemment pas exempt de tout reproche, l'ancien chef des Bleus en a pris plein la face. Dans son bouquin, Ray contre-attaque.

Nicolas Anelka, ou le malheur de Domenech

S'il ne fallait retenir qu'un trublion lors du naufrage à Knysna, ce serait certainement Nicolas Anelka. À son propos, Raymond Domenech n'y va pas de main morte. Après avoir clarifié le fameux épisode du "Va te faire enculer sale fils de pute !", le Lyonnais a décrit la réaction de l'ancien Blues à la mi-temps de France - Mexique, lors de la Coupe du Monde 2010. "Enculé, t'as qu'à la faire tout seul ton équipe de merde! J'arrête, moi...", lui aurait déclaré Anelka, refusant de prendre la profondeur dans le match. Domenech n'a pas compris ce déchainement de haine : "Je n'ai pas tout entendu. La fin de la phrase m'a échappée dans le brouhaha. Bizarrement, j'ai été moins choqué par l'insulte que par le tutoiement qui cassait une barrière, celle des fonctions, des âges, de la hiérarchie [...] Anelka avait tué le groupe".

En découvrant la Une de L'Équipe le lendemain, le coach a une nouvelle fois été choqué. Les joueurs ne semblaient eux pas concernés : "J'ai ressenti le choc de cette Une et de cette histoire avec une violence inouïe. Mais j'ai vite compris que les joueurs étaient moins affectés par le scandale que par sa révélation. Au sein du groupe, une interrogation tournait en boucle : qui était la taupe ?" En conférence de presse, Patrice Evra préférait en effet chercher celui qui avait ébruité l'affaire plutôt que de s'excuser au nom de son équipe.

Mais après la défaite face au Mexique 2-0, Domenech n'était pas encore au bout de ses surprises : "Au terme de ce naufrage, une image m'a réveillé un peu : Gallas et Anelka en train de rigoler, juste après le match. Quelle inconscience ; ils semblaient heureux de la défaite." Décidément, Anelka était dans tous les mauvais coups à Knysna...

"J'en veux surtout à ceux que j'ai soutenus"

Après le barnum médiatique provoqué par les insultes d'Anelka à l'égard de son sélectionneur, Ray et la Fédération avaient tout simplement décidé de l'exclure du groupe. Face à cette sanction, quelques joueurs de l'équipe de France avaient décidé de faire grève. C'est le fameux épisode du bus de Knysna, où, tous étaient restés enfermés dans leur bus pour affirmer leur soutien à leur (ancien) coéquipier. Les footballeurs avaient alors donné un communiqué au coach, qu'il avait décidé de lire devant la presse. "La première idée qui m'est venue à l'esprit, c'est que les joueurs étaient incapables d'avoir pondu ce texte seuls, sur un ton aussi froid et en recourant à des termes que la plupart ne comprenaient pas", explique Raymond. D'ailleurs, le sélectionneur a montré tout son courage en se faisant humilier devant la presse : "Puisque personne n'en avait le courage, j'allais le lire, moi, leur foutu texte."

Aujourd'hui encore l'ancien joueur de Bordeaux ne comprend pas cet acte de lâcheté : "Deux ans après, je ne comprends toujours pas comment certains d'entre eux ont pu se montrer aussi faibles et inconscients. Et j'en veux surtout à ceux que j'ai soutenus pendant des mois et imposés en me faisant massacrer par la presse." Une référence certaine à Toulalan, dont son avocat n'est autre que l'auteur du fameux communiqué.

"Allez vous faire foutre"

Si les tensions en équipe de France sont réellement apparues aux yeux de tous avec les insultes d'Anelka, le calvaire du sélectionneur avait commencé il y a déjà bien longtemps. À deux jours de l'entrée en matière des Bleus à la Coupe du Monde 2010, Ray s'offusquait déjà : "J'ai les boules. Ma causerie d'avant-match est toute prête : 'Allez vous faire foutre'. [...] J'en ai marre de cette inertie collective. Je n'ai qu'une envie : les envoyer chier. Qu'ils se démerdent. [...] Je n'ai plus d'énergie, je ne les aime plus. Leurs caprices me gonflent."

Aussi étrange que cela puisse paraître, Ray ne bénéficiait même pas du soutien de ses dirigeants et de la FFF : "Ils restaient dans notre hôtel, totalement transparents. [...] Après la défaite contre le Mexique, je n'existais déjà plus à leurs yeux. Je suis le bouc émissaire parfait. Il faut dire que j'ai fait beaucoup d'efforts pour..." Un message certainement destiné à Jean-Pierre Escalettes, alors président.

Henry, Ribéry et Gourcuff pas épargnés non plus

Au Mondial 2010, Thierry Henry bénéficiait du statut de cadre, étant un des joueurs les plus vieux et capés (123 sélections). Pourtant, l'ancien Gunner n'a pas bougé lors de la grève, restant terré à l'arrière du bus avec ses petits camarades. Pire encore, il semblait totalement démotivé durant tout la compétition. "Avant la rencontre face au Mexique, il n'a pas fait un mètre pour s'échauffer. Je l'ai rayé de ma mémoire mais c'est une erreur car on ne met pas un joueur de sa trempe sur le côté sans lui parler. J'ai mis Gignac à la pause à la place d'Anelka mais j'aurais dû mettre Henry. Ça lui aurait plu de jouer les héros. [...] Evra le soupçonne d'être la taupe du vestiaire mais il a ensuite retourné tout le monde, est parvenu à souffler que je pourrais être la taupe. [...] Contre l'Afrique du Sud, j'aurais préféré mettre Réveillère avant-centre, mais le staff m'a convaincu. [...] Finir sa carrière internationale sur l'affaire du bus, c'est tout de même injuste", a détaillé Ray.

L'ancien sélectionneur des Bleus est également revenu sur l'altercation entre Ribéry et Gourcuff : "Ribéry n'aime pas Gourcuff, c'est certain. [...] Avant l'Uruguay, j'ai dit à Gourcuff : 'Je t'ai confié les clés, à toi de jouer !' Le pire, c'est le regard de Franck Ribéry. Je me fais peut-être du cinéma, mais j'ai vu dans ses yeux la haine, le mépris, ou la jalousie. [...] Il est semblable à Anelka et Henry : tout tourne autour de leur nombril. Lorsque ça coince, ils sont les premiers à quitter le navire. [...] Un joueur cadre de 2008 m'avait prévenu à son sujet et moi, je lui ai confié les clés. Quel con je suis..." Le coach était pourtant averti, comme en témoigne un match de septembre 2009 : "Quand j'ai voulu le remercier, il m'a envoyé paître en retirant son bras: Ne me touchez pas ! Tout Ribéry qu'il était, je l'aurais volontiers accroché au plafond."

Malgré un rôle de victime, Yoann Gourcuff en prend aussi pour son grade : "J'ai envie de lui mettre des gifles, avec son air de garçon candide, de pauvre petit malheureux à qui on veut du mal. Réveille-toi Yoann ! [...] Il est dans son monde de bisounours. [...] Le 9 juin, il boude à l'entraînement parce que c'est dans sa nature et qu'il ne peut pas comprendre, avec son sens aigu du collectif, le positionnement de Malouda. [...] A l'entraînement, le 9 juin, il dort ou ne sait plus ce qu'il faut faire pour ne pas déplaire. [...] Contre l'Uruguay, il subit. Il court mais n'apporte rien. Il est trop lent, pas serein. [...] Lors des séances vidéo, on se rend compte qu'Anelka ne passe pas à Gourcuff. [...] A l'entraînement, quand il est intégré à l'équipe des titulaires, ils ont saboté l'affaire. [...] Sur TF1, il met en cause la défense. J'étais défait." Mais l'ancien Bordelais ne se serait apparemment pas laissé faire : "Les attaquants ne le supportaient plus et il y ajoutait les défenseurs. [...] Il s'est mis en colère après le Mexique. Il en est capable ! Plus tôt, cela aurait été mieux. Il a la rage et je lui dis que pour avoir le pouvoir en équipe de France, il faut le prendre."

Mais pourquoi être resté ?

Le cauchemar du sélectionneur ne faisait donc qu'empirer, comme un patient en manque de médicaments voit sa santé se dégrader. Dans son livre, Ray ne manque pas de décrire son calvaire : "De ce journal de bord, remonte la tempête et l'écume d'une douleur [...] La haine est un sentiment remarquablement vivant. Je l'enfouis, mais elle remonte, pour un mot, une phrase, une scène arrachée à l'oubli et à la douleur de ce passé en bleu ; une haine qui me donne envie de taper dans le tas. Mais mon principal problème était de ne pas savoir par qui commencer." S'il reconnaît une grande partie de ses erreurs, on comprend bien pourquoi Ray était désemparé devant une situation devenue incontrôlable.

À la lecture du livre, une question nous brûle alors les lèvres. Après avoir vécu tous ces innombrables cauchemars, pourquoi avoir persisté avec cette bande de joueurs qui ne s'intéressait plus à lui ? Pour Raymond Domenech, la réponse est toute trouvée : "J'ai toujours su que j'avais tout à gagner en quittant mon poste et tout à perdre en continuant ; mais je n'arrive pas à renoncer, je ne sais pas faire. Je me suis régulièrement posé la question du départ en 2006 et 2010, mais à chaque fois que je me sentais vaciller, un signe d'espoir me tirait de mes doutes et me ramenait au combat."

Aujourd'hui, l'ancien coach des Bleus suit toujours avec attention les résultats de l'équipe de France, non sans une certaine ironie : "L'Euro 2012 m'a déçu, comme tous ceux qui aiment le football et l'équipe de France, mais, d'une certaine manière, il m'a également apaisé. Cet Euro m'a en effet permis de réaliser que le football français était capable de rencontrer des problèmes... sans moi ! [...] Le parcours de l'équipe de France à l'Euro 2012 a confirmé qu'il y avait un problème de niveau, que je n'ai pas voulu voir." Tout Seul risque donc bien d'être le best-seller de cette fin d'année 2012 !

Mardi 20 Novembre 2012 - 09:51
Vendeeinfo

Lu 269 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018