Connectez-vous S'inscrire

Mathieu Souben (Crêpes Whaou ! 2) "Tout va bien. On a eu une nuit difficile devant Dunkerque"

Le détroit du Pas de Calais aura joué un rôle déterminant dans la distribution des rôles dans cette première étape de la Vendée Saint-Pétersbourg



Mathieu Souben (Crêpes Whaou ! 2) "Tout va bien. On a eu une nuit difficile devant Dunkerque"
Distillant ses bons de sortie au compte-gouttes, il a provoqué un éclatement de la flotte qui s’étale maintenant sur plus de 400 milles. Les deux leaders devraient doubler la pointe du Danemark dans la nuit quand les derniers espèrent en avoir fini avec le pensum de Manche, au même instant.
La musique adoucit les mœurs mais pas la pétole. Au battement des voiles et aux sons des cornes de brume des cargos surgissant du néant, les coureurs au large préfèrent tous la symphonie d’une coque qui glisse, les vibrations des safrans ou de la dérive quand la coque centrale entre en survitesse, le bruit du vent comme une mélopée obstinée. Difficile quand on est en course de s’extasier sur le vol pataud d’un pingouin torda qui vient de dépasser incidemment sa belle machine de course, voire de faire contre mauvaise fortune bon cœur et se mitonner quelques bons petits plats en attendant des heures meilleures. Le démon de la compétition ronge les cerveaux et les marins joints à la vacation de ce midi laissaient clairement entendre que le temps leur paraissait d’autant plus long que le jeu sur la Manche ressemblait parfois à une grande loterie.
Vertus de l’intuition
A ce petit jeu, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. L’équipage de « Crêpes Whaou ! 2 », s’il a été le premier à s’extirper des griffes du Pas de Calais, peut ainsi méditer la parabole de la bouteille à moitié vide ou pleine, c’est selon. D’un côté, les trois compères peuvent apprécier de tenir à distance respectable le reste de la flotte, d’un autre, perdre cent milles en une nuit sur la tête de flotte a forcément quelques incidences sur le moral. En revanche, Pierre Hingant et l’équipage de « La mer révèle nos sens » ne boudaient pas leur plaisir : le cap Gris-Nez dans le sillage, ils pouvaient se féliciter d’une navigation toute en intuition où, malgré un routage qui leur proposait de se recaler vers la côte anglaise, ils avaient décidé, au vu de leur analyse de l’instant et de leur expérience de régatiers, de privilégier une route directe en négociant chaque risée l’une après l’autre. Avec en corollaire, une quatrième place obtenue sur un des bateaux les plus anciens de la flotte. Derrière, la pétole continue de dicter une loi que les navigateurs subissent avec plus ou moins de philosophie : c’est alors la cohésion d’équipage, les objectifs affirmés en début de course, les petits détails quotidiens de la vie à bord qui font que l’on supporte plus ou moins bien ces heures contraintes. Une chose est sûre : dès que le vent sera revenu, il emportera dans son sillage les scories des heures d’attente. Quand le plaisir est au rendez-vous, les marins ont vite fait d’oublier ce qu’il a fallu endurer pour en goûter les fruits.
Paroles de mer :
Mathieu Souben (Crêpes Whaou ! 2)
« Tout va bien. On a eu une nuit difficile devant Dunkerque. Nous avons même dû mouiller l’ancre pour ne pas reculer avec le courant. Là, on a récupéré un peu de vent et on avance sur la route directe à près de dix nœuds. Ce n’est pas mirobolant, mais c’est mieux que rien. Sinon, tout se passe bien. J’avais l’habitude de courir en catamaran de sport contre Victorien et Loïc, je me retrouve équipier avec eux, c’est très enrichissant. On compare nos méthodes, on discute beaucoup et au final on est toujours en phase…»
Didier Le Vourc’h (FenêtréA cardinal)
« Ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile, le petit temps. Nous ne sommes pas trop mécontents parce que nous pensons avoir réussi à doubler Lalou Roucayrol ce matin dans la pétole. Nous avons profité de la brume pour faire un petit coup tactique, mais moi qui étais venu pour de longues glissades, je pense que je vais demander un remboursement à Erwan. Heureusement, on se connaît tous très bien et il y a une superbe ambiance à bord, sinon ce ne serait pas très facile. »
Rappel
Vous pouvez écouter tous les jours, sur le site Internet de la course, les vacations en direct avec les navigateurs et poser vos questions aux équipages qui seront retransmises directement par l’animateur de la vacation.
Vacation tous les jours de 12h à 12h40.
Classement au pointage de 16 heures
- 1 Actual (Y Le Blévec) à 966,2 milles de l’arrivée
- 2 Crêpes Whaou ! 3 (FY Escoffier) à 1,5 milles du premier
- 3 Crêpes Whaou ! 2 (L Féquet) à 243,6 milles du premier
- 4 La mer révèle nos sens (P Hingant) à 319,5 milles du premier
- 5 Naviguez Anne Caseneuve (A Caseneuve) à 369,2 milles du premier
- 6 FenêtréA-Cardinal (E Le Roux) à 393,7 milles du premier
- 7 Région Aquitaine Port-Médoc (L Roucayrol) à 397,9 milles du premier
- 8 CLM (H Cléris) à 402 milles du premier
- 9 Pi R2 (E Hochédé) à 443,6 milles du premier

Partager


Jeudi 20 Mai 2010 - 07:57
Vendeeinfo

Lu 940 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018