Connectez-vous S'inscrire

Les Sables Horta Les Sables: les dix premiers concurrents sont arrivés aux Sables d’Olonne

Wanted Partner et Hip Eco Blue sont repartis de La Corogne



Les Sables Horta Les Sables: les dix premiers concurrents sont arrivés aux Sables d’Olonne
Il est des antiennes incontournables dans le petit monde de la course au large. Celle qui consiste à refaire dix fois la course au bistrot en compagnie des adversaires d’hier en fait partie. Le bonheur de se retrouver autour d’un verre est aussi le meilleur moyen d’effacer les déceptions pour les uns, de mesurer la fragilité d’une victoire pour les autres… Cette édition 2011 a, en tout état de cause, mis en lumière un resserrement du niveau par le haut, de même que l’arrivée d’une nouvelle génération de coureurs, bien décidés à faire leur trou dans la Class40.
Galway, Pont des Soupirs, Bounty… autant d’évocations exotiques qui pourraient inciter au voyage. Mais pour les concurrents des Sables – Horta, ce sont juste des points de rendez-vous obligatoires, matérialisés par les terrasses de quelques uns des bars de Port Olona. C’est ici qu’ils se sont retrouvés pour refaire une nouvelle fois leur course, chambrer gentiment les attardés du jour, ou saluer les performances de quelques uns des protagonistes qui auront marqué l’épreuve.










Des écarts de plus en plus faibles et des nouveaux postulants

Les Sables Horta Les Sables: les dix premiers concurrents sont arrivés aux Sables d’Olonne
En 2009, Giovanni Soldini et Karine Fauconnier avaient écrasé sans vergogne la concurrence. Un skipper connaissant son bateau sur le bout des écoutes, une navigatrice de charme et d’expérience qui possède l’art de dessiner des trajectoires au cordeau, le duo s’était imposé sans équivoque à l’aller comme au retour. Pour cette édition 2011, ils ont été quatre à pouvoir prétendre à la victoire finale auxquels aurait pu s’ajouter un cinquième larron, Gonzalo Botin, si le skipper de Tales n’avait dû abandonner sur avarie lors de la première étape. La faiblesse des écarts témoigne bien de ce resserrement du niveau. Une seconde d’écart à l’arrivée à Horta entre Mare.de2 et Groupe Picoty, 25 secondes en cumulé sur les deux étapes entre Bureau Veritas, le vainqueur et Aquarelle.com son second. Il fallait avoir les nerfs solides et ne tolérer aucun relâchement pour prétendre à la victoire.


Cette édition témoigne surtout de l’intérêt que suscite la classe auprès de nouvelles catégories de navigateurs. Aux amateurs éclairés, sont déjà venus s’ajouter quelques professionnels ayant parfois fait leurs classes dans d’autres séries, tel Giovanni Soldini, ancien du Vendée Globe ou bien encore Halvard Mabire ou Nicolas Troussel, venu faire une pige sur la Route du Rhum après plusieurs années sur le circuit Figaro Bénéteau. Aujourd’hui, ce sont nombre d’anciens du circuit Mini qui viennent passer à la taille supérieure, avec succès parfois, comme le montre la performance de Stéphane Le Diraison et Vincent Barnaud. De quoi susciter des vocations : il se murmure déjà que des navigateurs engagés sur la Transat 6,50 envisagent de grimper un barreau de l’échelle en 2012. Nouveaux venus, nouvelles cultures, c’est aussi ce brassage qui fait la richesse de la Class40.

Une course révélatrice de talents

Des Sables d’Olonne à Horta, c’est plus d’un tiers de l’Atlantique qu’il faut traverser. Avec une situation météorologique souvent complexe, des conditions de vent et de mer très variées. Il faut savoir anticiper des trajectoires à moyen terme, être capable de tirer sur la bête quand les conditions deviennent difficiles, garder le contrôle de ses nerfs quand la pétole s’installe sur l’archipel des Açores. L’équipage qui gagne Les Sables – Horta dispose forcément d’une large palette de compétences. La pratique du double, autorise aussi bien des navigateurs à participer à une aventure où ils ne se seraient pas forcément sentis d’y aller en solitaire. A cet égard, la performance de Stéphanie Alran sur Velevent est tout à fait significative… Associée à Caroline Olagne – Vieille, elle s’est familiarisée avec les manettes du Class40 avant d’en exploiter tout le potentiel dans l’étape retour aux côtés de Julien Pulvé, pur produit de la filière dériveur. En ce sens, la course démontre aussi toute son utilité : véritable épreuve hauturière, elle ne demande pas, néanmoins, l’investissement financier comme humain d’une course transatlantique. En ce sens, elle mérite toute sa place dans le calendrier de la classe.

Classement général provisoire avant jury

Classement général provisoire avant jury

1 Bureau Veritas 13j 05h 53mn 26s à 8,8 nds de moyenne
2 Aquarelle.com 13j 05h 53mn 51s à 25s du premier
3 Groupe Picoty 13j 08h 10mn 00s à 2h16mn du premier
4 Mare.de2 13j 14h 20mn 03s à 8h26mn du premier
5 L’Express Sapmer 13j 22h 55mn 07s à 17h 01mn du premier
6 Matetmat.com 14j 02h 24mn 33s à 20h 31mn du premier
7 Techneau 14j 06h 41mn 57s à 1j 00h 48mn
8 Velevent 14j 10h 58mn 56s à 1j 05h 05mn
9 Grassi Bateaux 14j 11h 13mn 03s à 1j 05h 19mn
10 Spliff 15j 02h 36mn 25s à 1j 20h 42mn

Wanted Partner et Hip Eco Blue ne sont pas encore classés, puisqu’ils sont toujours en mer. Les deux équipages sont repartis de La Corogne où ils avaient fait escale et sont attendus dans la matinée de vendredi aux Sables d’Olonne.

Mercredi 20 Juillet 2011 - 19:52
Vendeeinfo

Lu 1018 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rugby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018 | Vendée Globe 2020-2021