Connectez-vous S'inscrire

La Manche et l'Atlantique sont derrière les quatorze M34 du Tour de France à La Voile

Devant, à quelques 800 km de là, la Méditerranée et l'Espagne ouvrent leur bras : la ville de Roses marquera la 6ème étape de ce Tour 2012. Dans le rétroviseur, 16 parcours techniques, 4 ralliements et un côtier : 21 courses à jouer en neuf jours ! A l’heure où les bateaux sont sortis de l’eau les uns après les autres, c’est une étape de ralliement particulière qui attend les équipages, sur l’autoroute cette fois !



La Manche et l'Atlantique sont derrière les quatorze M34 du Tour de France à La Voile
Manche-Atlantique : une première partie de course éprouvante

« Ca a été une partie très très difficile physiquement et techniquement. Depuis Dieppe, nous avons beaucoup enchaîné. On a eu des conditions météo dures, en particulier le manque de soleil, beaucoup de vent, des mers souvent hachées et fortes, tout ça joue sur la récupération. » raconte Daniel Souben, le skipper de Courrier Dunkerque 3.
En effet, depuis Dunkerque le soleil était aux abonnés absents, les étapes de ralliement tout particulièrement ont été froides et physiques, disputées dans du vent soutenu et une mer casse bateau. A Talmont St Hilaire les concurrents ont pu retrouver le plaisir du soleil et un avant-goût du sud. Des conditions qui ont successivement plu à TPM Coych (auteurs d’une première et deuxième place sur les deux parcours techniques d’hier) et aux Dunkerquois (vainqueurs de l’ultime parcours technique ce matin). Ces deux-là ne se lâchent pas et assurent un incroyable match en tête de flotte. Alors que tout le monde s’apprête à plonger vers la Mediterranée, le suspens est total et la bagarre très belle.Depuis Dunkerque et le début de ce Tour de France à la Voile, de l'eau a coulé sous les ponts et le classement s'est peu à peu affiné. Il y a les favoris, ceux que l'on attendait et qui sont bien là, occupant leur place en haut du tableau. Ils se livrent une bataille âpre dans laquelle chaque point compte. Il y aussi les jeunes, ils se disputent le classement amateur et rêvent plus ou moins ouvertement de bousculer le classement général en taquinant les meilleurs. Ces équipages saisissent leur chance de briller, auteurs de coups d'éclat et de très belles manches. Il y aussi les autres, ceux qui surprennent et qui s'y tiennent.
Après 16 jours de course, deux équipages ont pris le large au classement : les Nordistes de Courrier Dunkerque 3, en tête du classement général et du classement technique avec 599 points, et les Sudistes de TPM Coych à tout juste 7 points derrière (592), eux même leaders du classement au large. A quelques encablures, Bretagne Crédit Mutuel Elite prend la troisième place du général avec 564 points.
Les Suisses de Ville de Genève Carrefour Prévention font leur retour remarqué sur le Tour de France à la Voile. Leur maitrise est impressionnante et les résultats mérités, ils surprennent par leur régularité aux avant-postes : après 21 courses ils sont premiers au classement amateur et surtout 5ème au général 13 points derrière les Omanais de BAE Systems. Quant à Bertrand Pacé, associé cette année au défi Belge de Région De Bruxelles – Capitale / Brussels Hoofdstedelijk Gewest, il partage toute son expérience : les résultats sont éloquents, en 20 ans, les Belges n'avaient pas enregistré une seule victoire, en deux semaines, sous la baguette de Pacé, ils remportent 2 parcours techniques ! La rigueur et la concentration sont les maître-mots à bord et le professeur constate avec plaisir (et mesure) la progression. Les jeunes de la filière espoir, les Normands de Bred / La Normandie et les Bretons de Côtes d'Armor Bretagne, ont fait aussi preuve d'un bon niveau technique. Il manque encore un peu de vécu et d'expérience à ces teams pour gagner en régularité et tenir la distance face aux ténors du classement général. En « Med », ils auront encore le temps de faire quelques coups d’éclats !



La Manche et l'Atlantique sont derrière les quatorze M34 du Tour de France à La Voile
Cap au Sud !
Cet après-midi, les bateaux se succédaient sous la grue. Au programme rinçage, séchage, démontage, démâtage et entretien avant de mettre les M34 sur leur remorque. « Nous faisons toujours un check lors des sorties de l'eau, entre les casiers, les algues, le fouet à algues, les appendices du bateaux ont forcément un peu souffert. Après, il faut aussi tout bien nettoyer, les conditions ont été un peu humides depuis le départ » explique Fabien Henry, skipper de TPM Coych.
Seul Courrier Dunkerque a fait appel à un transporteur spécialisé pour le convoyage routier jusqu'à Roses, les autres équipes ont choisi de confier cette tâche à leur équipe technique. Pour les tacticiens navigateurs, c'est aussi le repos puisque pour cette étape, deux routages ont été fournis par l'organisation.
Remise à l'eau des bateaux mercredi, les premiers parcours techniques se courront jeudi après-midi après le midlogue (coefficient 0). Rendez-vous à Roses !

La Manche et l'Atlantique sont derrière les quatorze M34 du Tour de France à La Voile
Une oreille sur les pontons :
Fabien Henry – TPM Coych
« Si on fait un bilan Manche / Atlantique, sur les ralliements nous avons été très bons puisque nous en avons remportés deux sur quatre. Nous faisons des places d’honneur (2ème et 3ème) sur les autres et nous remportons en plus le côtier à Dunkerque. Nous avons eu quelques petits moments difficiles sur les parcours techniques, comme à Dieppe et à St Cast. Je pense que cela était dû à un manque de niak et un manque de lucidité par rapport à la fatigue. Courrier Dunkerque ne lâche rien et ne lâchera rien ! »

Daniel Souben – Courrier Dunkerque 3
« L’objectif était de terminer en tête – on est en tête, et des parcours techniques aussi. L’écart de points au général est quand même très, très faible : rien n’est fait pour la victoire finale et c’est tant mieux pour le suspens. Le bassin Méditerranée va retrouver toute son importance pour le classement final. Il faudra profiter de ces journées de transit de bateau pour se reposer sans se démobiliser. L’objectif n’a pas changé : on est là pour gagner le Tour. On sait qu’il faudra avoir la même envie de gagner dès les premiers jours en Méditerranée. »

Elodie Jane Mettraux – Ville de Genève Carrefour Prévention
« Nous nous réjouissons de la Med, ça va nous faire du bien aussi d'avoir quelques jours de pause de se reposer un peu, la fatigue commence à se faire sentir. Le bilan est très positif, nous avions vraiment envie de finir sur une note positive histoire d'être confiants pour la suite de la course. Nous avons fait 5 sessions d'entrainement à la Grande Motte l'hiver dernier, un peu trop seul d'ailleurs, la Méditerranée est un bon spot, venté et technique, la suite de la compétition s'annonce intéressante. »

Josselin Le Moine - Côtes d’Armor Bretagne
« Nous n’avions pas d’objectif de résultats au départ. Nous avions bien commencé en étant premiers amateurs à Dunkerque. Mais les Suisses sont vraiment au-dessus ! Notre objectif est de battre Bred ! Nous avons 10 jours pour le faire. Une nouvelle équipe va arriver en Med. Cela va apporter du sang neuf aux équipiers restants. L’image que je garde de cette première partie du tour, c’est notre départ au tas sur Roscoff-Talmont ! Je pense même que nous avons sorti notre bulbe tellement nous étions penchés ! Il faut dire que faire du kite-surf ça ne marche pas trop en M34 (rires).»


Mardi 17 Juillet 2012 - 09:40
Vendeeinfo

Lu 501 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018 | Vendée Globe 2020-2021