Connectez-vous S'inscrire

A 6h ce jeudi matin, le Class40 Vale Inco Nouvelle Caledonie est à 300 milles des premiers,

Dure, glauque mais efficace l’escale du Class40 Vale Inco Nouvelle Calédonie à La Corogne en Espagne ! Yves et Lionel ont repris la mer à 4h ce jeudi matin, au près, vers le Cap Finisterre. Le front est passé, la mer reste formée, mais ils font à nouveau cap vers le Mexique : le plus dur est derrière



A 6h ce jeudi matin, le Class40 Vale Inco Nouvelle Caledonie est à 300 milles des premiers,
Retour sur ces dernières heures d’escale à La Corogne
« Il pleut depuis le matin, il est 23h30 locale, ce mercredi, nous sommes dans la bannette à écouter la pluie tomber : comme prévu le téléphone sonne et une douce voix presque mexicaine nous dit « the sail is ok, rendez-vous au même endroit que ce matin dans 3/4h… biip, biip, biip » c'est sûrement moi qui ait coupé court dans mon demi sommeil.

Un petit peu d'eau chaude, je réveille Yves, et on prépare la tenue de combat car il pleut toujours. Les outils dans la poche les gants de docker dans l'autre, nous voilà partis la frontale à poste pour 200 mètres de pontons vides, ou presque : les gouelles et quelques bateaux nous regardent bizarrement.

Nous arrivons sur le grand parking vide et grillagé. A l'entrée, au fond, deux phares brillent sous la pluie mais restent derrière la barrière : le gardien de nuit a disparu… à force de klaxoner la « mexicaine » fini par réveiller le vigile qui arrive grimaçant, en uniforme, et sous la pluie.

La voiture vient au milieu du parking sous les projecteurs et ouvre le coffre. Nous palabrons un peu et nous sortons la grand voile pliée sur le béton trempé. Nous la déplions pour constater le bon boulot de la voilerie de SADA, tout est clair.

Nous allons nous retrouver "like two lonesome poor cowboy" devant 75 m² de toile remplis d'eau étalés sur le sol. Beatriz nous embrasse avec un regard à la fois d'admiration mais surtout de pitié !
Il est 0h45 locale nous attaquons la remise en place des lattes et des embouts, chargement sur deux chariots et direction le bateau. Les mêmes mouettes sourient en nous voyant passer dégoulinant de pluie…

Le vent est absent, on en profite pour remonter les chariots en hissant la voile, contrôler tout, remettre les bosses de ris etc.

3h heures locale, tout est prêt. Une soupe, un bout de pain et de saucisson et nous voilà prêts. A 2h TU, nous quittons La Corogne, sous les applaudissements des mouettes et des goélands qui, comme nous, se rappelleront longtemps de cette journée (22h de stop) moche mais efficace.

Il est 5 h, nous tirons des bords vers le cap Finistere, contents d'être repartis. Il ne reste plus qu'à nous remettre dans le match. Merci à tous pour vos encouragements par mails, SMS et téléphone, cela nous a aidé à être efficaces ! »

Hier, au plus dur de l’escale, Yves confiait que sans ses partenaires, les enfants de Nouvelle Calédonie, ceux du Collège René Guy Kadou de Saint Brévin les Pins, les petits d’1 Maillot pour la Vie, ils n’auraient pas pu trouver toute l’énergie nécessaire pour aller de l’avant… Merci à eux !

A 6h ce jeudi matin, le Class40 Vale Inco Nouvelle Caledonie est à 300 milles des premiers, il reste encore 4700 milles soit 8700 km à parcourir, la transat ne fait que commencer…


Partager pub

Jeudi 22 Octobre 2009 - 10:10
Jean-Claude Raveneau

Lu 342 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018