Connectez-vous S'inscrire

Projet de porcherie industrielle sur la commune de Poiroux : le Conseil général à la rescousse

Le projet de porcherie industrielle à Poiroux suscite de plus en plus de contestations. Le Conseil général de Vendée se mobilise



Après l’inquiétude relayée par de nombreuses associations environnementales vendéennes, quelques élus et riverains, le Département vient de prendre une position ferme. Il souhaite « que ce projet soit revu, indique-t-il ce mardi, dans la mesure où il ne répond en rien aux critères de qualité de l’élevage vendéen. » Le conseil général demande même officiellement « à l’État » (autrement dit : au préfet de Vendée, qui devra trancher) de « ne pas donner suite à ce projet qui inquiète légitimement les communes concernées et les nombreux riverains. »Ce projet de porcherie industrielle prévoit l’accueil potentiel de 890 truies, et une production annuelle d’environ 22 000 porcelets. Il a reçu un avis favorable après enquête publique fin 2009. Et doit maintenant passer par le comité départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst). Le conseil général s’inquiète surtout des conséquences environnementales d’une telle installation : « Elle va engendrer une production de lisier considérable qui risque de polluer les eaux de surface et souterraines. La proximité de la zone ostréicole de la Guittière est un argument supplémentaire pour refuser ce projet ».
A lire dans Ouest France

Partager

http://olonneambitions.hautetfort.com/archive/2010/02/14/porcherie-industrielle-au-poiroux-olonne-ambitions-demande-u.html http://olonneambitions.hautetfort.com/archive/2010/02/14/porcherie-industrielle-au-poiroux-olonne-ambitions-demande-u.html


Mercredi 10 Février 2010
Vendeeinfo
Lu 921 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010