Connectez-vous S'inscrire

Surfrider Europe Foundation appelle à un engagement collectif pour stopper la déferlante de plastique.



Surfrider Europe Foundation appelle à un engagement collectif pour stopper la déferlante de plastique.


Surfrider Foundation Europe dévoile son nouveau bilan environnemental clôturant une année 2019 record du programme des Initiatives Océanes, avec une augmentation de 60% du nombre de collectes organisées en Europe. Le constat reste cependant sans appel : 65% des déchets ramassés lors des collectes de déchets sont du plastique. L’ONG de protection de l’Océan, en appelle aujourd’hui à une mobilisation collective de l’ensemble des acteurs de la société pour se battre contre ce fléau. L’heure n’est plus à la réflexion mais à l’action ! En dévoilant la campagne « Break the plastic wave »*, Surfrider Europe a pour objectif de responsabiliser les citoyens, entreprises et institutions publiques à passer à l’action

Tous acteurs de la société pour stopper la déferlante de plastique

Avec 8 millions de tonnes de plastique qui terminent chaque année dans l’Océan, le plastique représente le fléau du XXI ème siècle. Citoyens, entreprises, institutions publiques, tous ont leur part de responsabilité. Il est donc du ressort de l’ensemble de la société de montrer l’exemple et de progresser pour protéger l’éco système marin. Seule une réduction à la source, opérée par un changement collectif aux niveaux local, régional, national, européen et international, y mettra un terme.

100% des déchets étant d'origine humaine, 100% de la solution se trouve au sein même de la société


Pour lutter contre cet ennemi commun à tous, les modèles de consommation, de production et les législations doivent être repensé. Il apparaît urgent que la société se transforme pour adopter des alternatives responsables priorisant la santé de notre environnement et de l’Océan.
Diane Beaumenay-Joannet, en charge de Plaidoyer et de Campagne sur les Déchets Aquatiques, nous l'explique : “Pour stopper cette déferlante de plastique il est urgent d'agir ensemble ! Changer les comportements ne suffit pas, il faut également changer de modèles économique et politique pour y replacer au coeur l'environnement/l'océan. Entreprises et décideurs publics doivent apporter les moyens de ce changement : repenser les produits et leur mode de production, supprimer les plastiques à usage unique et adapter le cadre législatif pour faire payer les pollueurs et généraliser les solutions durables et réutilisables.”

"Break the plastic wave" : une campagne d'engagement


Depuis 30 ans, l’ONG se bat contre les déchets aquatiques, notamment les déchets plastique, en s’appuyant sur différents leviers d’actions à destination des parties prenantes de la société, à savoir :

· Une expertise scientifique et juridique ; c’est à travers un programme de « monitoring » que l’ONG est en capacité d’évaluer les réels dangers et d’établir par la suite des solutions pour préserver l’environnement.

· L’éducation et la sensibilisation des citoyens ; informer et sensibiliser le grand public est une étape cruciale pour accompagner les changements environnementaux, économiques et sociétaux.

· Des actions de plaidoyer ; Surfrider Foundation Europe porte des actions de plaidoyer pour adapter le cadre législatif aux enjeux de protection et de préservation de l’océan, renforcer la politique environnementale, et faire évoluer le modèle économique vers une transition écologique respectueuse de l’Humain, de la nature et du climat.

A travers la nouvelle campagne “Break the plastic wave”, Surfrider Europe met en exergue les différentes actions que l’ONG mène pour atteindre de manière durable ce changement.

L’objectif de cette campagne est double : engager la société à passer à l’action en alertant sur l’omniprésence du plastique.

A l'occasion d’un mois sans plastique, l'ONG souhaite mobiliser une nouvelle fois l’engagement de l’ensemble de la société et des différentes parties prenantes en proposant des actions concrètes pour chacun agir à son niveau.


Le plastique : un fléau aux multiples facettes

La pollution plastique est aujourd’hui un fléau majeur bien connu de tous. Cependant la pollution aux microplastiques est un fléau moins connu, invisible et pourtant tout aussi dangereux.

Ce n’est qu’en 2017 que les Nations Unies ont déclaré que l’Océan contenait entre 15 et 51 milliards de particules, 500 fois plus que le nombre d’étoiles dans la galaxie. Cette pollution impacte la qualité de l’eau, les usagers de l’océan, la biodiversité et à termes, tous les hommes représentant un risque important pour la santé.

Surfrider Europe, fervent militant dans la lutte contre les déchets aquatiques depuis sa création, rappelle aujourd’hui l’omniprésence du plastique sous toutes ses formes.

L’ONG dans son objectif de réduction à la source souhaite interpeller la société à également se mobiliser contre la menace que représente le plastique à usage unique.

D’après le bilan environnemental 2019 du programme des Initiatives Océanes de Surfrider Europe : 65% des déchets collectés sont du plastique à usage unique.



Face à la gravité de la situation, Surfrider Europe travaille à exposer l'impact de cette déferlante de plastique et à mettre en œuvre des changements au niveau individuel et européen.
Elle demande de vive voix un engagement actif de ses responsables politiques, des industries, des entreprises et des citoyens. À travers le mouvement “Break the plastic wave”, l’ONG met le point sur le besoin urgent d’un changement collectif. Il est temps de transformer la société pour mettre fin à la déferlante de plastique qui nous menace.

Mardi 7 Juillet 2020
Vendeeinfo
Lu 183 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes | Elections municipales 2020 | Brétignolles-sur-Mer



Le projet de nouveau port à Brétignolles-sur-Mer fait le buzz



Vendeeinfo
18/09/2019

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010