Connectez-vous S'inscrire

Londres: un bon investissement pour les étudiants français



Londres: un bon investissement pour les étudiants français
"Pour les étudiants Français, Londres est the place to be, un peu effrayante mais tellementexcitante”, affirme Simon Goldsworthy, professeur à l’Université de Westminster de Londres et aussi à la Sorbonne à Paris. Alors qu’Oxford et Cambridge annoncent des frais de scolarité qui s’élèvent à 11.000€ par an, d’autres universités comme l’Université de Westminster propose des formations à 9.000€ afin de rester attrayante aux étudiants étrangers. Malgré la hausse des frais de
scolarité, Londres reste un choix très intéressant pour les étudiants Français, dans un contexte de crise où l’orientation scolaire est cruciale. Chaque année, plus de 13.000 étudiants Français viennent au Royaume-Uni pour poursuivre leurs études d’après le Conseil Britannique pour les Affaires des Etudiants Internationaux. Dans un contexte de crise, il est primordial de parler anglais afin de trouver sa place dans le monde du travail. Alors que les jeunes sont les premiers concernés par le chômage en France (23,4% des 15-24 ans sont au chômage d’après Eurostat), être bilingue est un avantage incontestable. En plus des compétences linguistiques, le système éducatif Britannique apporte aux étudiants une méthode d’apprentissage beaucoup plus personnelle. Les ‘tuteurs’ comme sont appelés les enseignants en Angleterre, sont très accessibles et proches de leurs étudiants, et leur apportent un soutien personnel et professionnel permanent. De la même manière, ils veulent que les étudiants réfléchissent par eux-mêmes, développent leur sens critique, et leur laissent ainsi beaucoup d’autonomie de réflexion. L’éducation est en effet une des raisons principales de la venue des Français à Londres. « Les Français sont attirés par l’importance accordée aux travaux pratiques dans le système éducatif anglais », affirme Saskia Huc-Hepher, professeur à l’Université de Westminster menant un projet de recherche sur la Communauté Française à Londres. « Les Français semblent aussi apprécier le système de sélection des Universités anglaises, qui est beaucoup plus basé sur l’individu qu’en France. » En effet, en Angleterre, les étudiants sont sélectionnés principalement pour leur personnalité, leurs goûts et leur motivation, ressenties lors de l’entretien ainsi qu’à travers leur portfolio. Silvère Kembakou, ancien élève français de Westminster compare les deux systèmes d’éducation qu’il a expérimenté lors de ses études : “En France, je trouve que l'on n'aide pas assez les étudiants à réussir, surtout à la fac. C'est plus un système d'écrémage que d'aide à la réussite. En école, on est plus aidés, mais on nous demande beaucoup de ressortir ce que le prof nous a raconté pendant ses cours. Alors qu'en Angleterre, on est très bien soutenus et on nous pousse à faire des recherches par nous même, en bref à devenir autonome. C'est grâce à ma tutrice que j'ai pu obtenir ma première offre avant la fin de mes études et je lui en suis très reconnaissant.” Pour ceux qui voient Londres comme une simple étape dans leur vie et souhaitent revenir en France après leurs études, celles-ci resteront très avantageuses en termes de carrière et de salaire de retour dans l’hexagone. Effectivement, d’après une étude du Conseil Economique Social et Environnemental dirigée par J.F Bernardin, “ les expériences à l’étranger influencent le taux d’emploi, le salaire et le développement de carrière”. La mobilité n’est pas seulement importante pour la carrière, mais aussi pour l’enrichissement personnel des jeunes. Londres est une des capitales les plus diversifiées et dynamiques, où des gens du monde entier peuvent se rencontrer. “Dans une classe de 30 élèves, j’ai des camarades de 21 nationalités différentes”, raconte Pauline Sorre, étudiante française en Relations Publiques à l’Université de Westminster. “Vivre et étudier à Londres me permet d’acquérir bien plus qu’une qualification, cela me donne une ouverture d’esprit que je n’aurai sans doute pas pu acquérir en restant dans mon pays. Et si il m’arrive de me sentir seule, il y a alors de nombreux français qui vivent à Londres que je peux rencontrer. Londres peut toujours offrir un home away from home”, ajoute-t-elle.
De plus, il semble que les étudiants français trouvent à Londres, un mode de vie beaucoup plus libre, explique Saskia Huc-Hepher. Lors de ses interviews auprès des
français, une phrase est souvent revenue: “A Londres, je peux être qui je veux être, je peux m’habiller comme je souhaite m’habiller, personne ne me juge ! » raconte t-elle. L’Université de Westminster, qui accueille des étudiants de plus de 140 pays différents, est très consciente de tous les avantages que les classes internationales amènent aux étudiants et veut préserver cette atmosphère cosmopolite. Geoffrey Petts, Vice-Chancelier à annoncé: “ A l’Université de Westminster, nous nous
engageons à demeurer accessible aux étudiants du monde entier qui souhaitent étudier avec nous. Nous ne croyons pas qu’un coût de scolarité unique est approprié, alors que chaque discipline exige un niveau de recherche, des équipements, et des personnels différents. » Les dates limites d’inscription aux Universités anglaises commencent le 15 Janvier.
A propos de l'Université de Westminster:
L'Université de Westminster bénéficie d'un environnement d'apprentissage dynamique qui attire plus de 20 000 étudiants de plus de 150 pays. L'Université ne cesse d'investir dans de nouveaux développements, de nouveaux projets de recherche et de nouvelles idées. L'Université offre des formations basées sur un enseignement "pratique" très attractives etjugées excellentes, bénéficiant pour la plupart d'une reconnaissance internationale. Riche de 170 ans, l'Université de Westminster a ouvert la voie dans de nombreux domaines de recherche, notamment les domaines de la politique, des médias, de l'art et des sciences de la conception, de l'architecture et du biomédical. De plus, située au coeur de la ville de Londres, l'Université entretient des liens étroits avec des personnalités et des organisations dans les domaines qu'elle enseigne ainsi que dans le monde des affaires, le monde des technologies de l'information, le monde politique et du droit. L'engagement à former les étudiants en fonction des besoins de la vie professionnelle attire les étudiants brillants du Royaume-Uni et du monde entier. L'internationalisation, l'employabilité et la durabilité sont des éléments clés de l'enseignement apporté à l'Université de Westminster.


Jeudi 5 Janvier 2012 - 17:01
Vendeeinfo
Lu 2377 fois


Commentaires articles

1.Posté par Veronica le 06/01/2012 16:41

b[Bonjour,

si quel...  

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes