Connectez-vous S'inscrire

En première ligne, les Banques Alimentaires ont besoin de renfort



Le 27 août 2020 – Mobilisés depuis le début de la crise pour répondre à la demande d’aide alimentaire en hausse de 20 à 30% selon les territoires, le réseau des Banques Alimentaires appelle à la mobilisation de toutes et tous pour venir renforcer ses équipes de bénévoles. Sur le long terme ou de manière ponctuelle lors de la Collecte Nationale du 27, 28 et 29 novembre, chaque soutien est nécessaire pour faire face à une crise économique et sociale qui s’annonce majeure.

Derrière la crise sanitaire, la crise économique et sociale


Dès le 17 mars 2020, le réseau des 79 Banques Alimentaires s’est mobilisé pour assurer la continuité de ses missions : lutter contre la précarité et le gaspillage alimentaire. Chaque année, les Banques Alimentaires apportent leur soutien à près de 2 millions de personnes en distribuant plus de 230 millions de repas. Conséquences directes de la crise sanitaire, le réseau enregistre d’ores et déjà une augmentation de 20 à 30% de la demande selon les territoires.

La crise économique à venir entraînera inévitablement une augmentation importante du nombre de bénéficiaires : les prévisions actuelles indiquent que près de 8 millions de personnes vont avoir recours à l’aide alimentaire contre 5,5 millions actuellement. Dans l’étude réalisée par le CSA pour les Banques Alimentaires en 2018, sur le profil des bénéficiaires de l’aide alimentaire, 35% des bénéficiaires interrogés précisent que le recours à l’aide alimentaire fait suite à une perte d’emploi. Si les conséquences de la crise sanitaire sur l’économie ne sont pas encore quantifiables, on sait le rôle que joue la perte d’un emploi sur l’aggravation de la situation financière des personnes.

Le réseau des Banques Alimentaires se doit d’être prêt pour continuer à répondre aux besoins de ces personnes fragilisées par la crise et en appelle à la mobilisation de toutes et tous pour renforcer ses équipes.

Gilets Orange : un engagement au quotidien


Au quotidien, ils sont près de 7 000 bénévoles permanents au sein du réseau des Banques Alimentaires. Un bénévole “Gilet Orange” de plus, ce sont 30 000 repas supplémentaires par an qui peuvent être servis. Pour chaque envie et chaque disponibilité il y a un poste de “Gilet Orange”. Chauffeurs, prospecteurs, comptables, chargés de communication, informaticiens, etc… Les profils de ces héros du quotidien sont variés.

En s’engageant au minimum 4 heures par semaine, un “Gilet Orange” devient un véritable acteur de la lutte contre la précarité et le gaspillage alimentaire, aux côtés des associations partenaires.



Collecte Nationale le 27, 28 et 29 novembre prochains : un renfort ponctuel et essentiel


La Collecte Nationale représente près 11% des stocks des Banques Alimentaires récoltés en un week-end. Organisé partout en France dans les grandes et moyennes surfaces et dans le respect des normes sanitaires le 27, 28 et 29 novembre prochains, cet événement permet de collecter 12 000 tonnes de produits secs. Les stocks, fortement diminués pour répondre à l’augmentation de la demande lors du confinement, rendent le succès de la Collecte Nationale d’autant plus crucial cette année. En rejoignant le mouvement des 130 000 “Gilets Orange” sur tout le territoire pour quelques heures le temps d’un week-end, c’est au moins 23 millions de repas qui pourront être distribués aux plus démunis.

Ensemble, continuons d’aider l'Homme à se restaurer.

Pour rejoindre les Banques Alimentaires, toute l’année ou le temps d’un week-end ou plus, vous pouvez candidater sur le site internet : www.banquealimentaire.org

À propos des Banques Alimentaires


Créées en 1984, les Banques Alimentaires luttent depuis plus de 30 ans contre la précarité́ et le gaspillage alimentaires. Premier réseau national d’aide alimentaire, 79 Banques Alimentaires collectent chaque année sur tout le territoire près de 115 000 tonnes de denrées alimentaires auprès de la grande distribution, de l’industrie agroalimentaire, des agriculteurs et du grand public,avec également l’aide de l’Union européenne et de l’Etat francais, pour les distribuer à un réseau de 5400 associations et CCAS partenaires (Centre Communaux d’Action Sociale) et grâce à̀ l’engagement quotidien de plus de 6 880 bénévoles et 527 salaries répartis sur tout le territoire

Mercredi 2 Septembre 2020
Vendeeinfo
Lu 87 fois


Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes | Elections municipales 2020 | Brétignolles-sur-Mer