Connectez-vous S'inscrire

Démission de Philippe de Villiers: le commentaire de Raoul Mestre Président du Modem Vendée

De cette fin de règne local on retiendra particulièrement son exercice très personnel du pouvoir, appuyé sur un seul bras droit, sans considération réelle des aspirations du plus grand nombre des vendéens.



Démission de Philippe de Villiers: le commentaire de Raoul Mestre Président du Modem Vendée
De 1988 au 29 septembre 2010, la Loi a , hélas, autorisé un tel exercice du pouvoir dont Philippe de Villiers a usé dans toute sa plénitude. La réforme des collectivités territoriales, voulue par la majorité des représentants des français et notre Président de la République, a été adopté définitivement la veille de cette démission.
Cette nouvelle loi redéfinie heureusement les pouvoirs locaux avec une nouvelle répartition autour des pôles urbains plus directement liés aux territoires ruraux sans les opposer. C'est une bonne nouvelle pour les Vendéens.
M. de Villiers a logiquement tiré les conséquences de cette révolution territoriale en démissionnant de son poste désormais une coquille vide.
Une époque se clôt et nous ne le regretterons pas.


Raoul Mestre
Président du Modem 85
Président de Vendée Nouvelle Génération
Conseiller municipal et d'agglomération de la Roche sur Yon

Partager

Lundi 4 Octobre 2010
Vendeeinfo
Lu 894 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017


Les News


L'actu politique nationale



Présidentielles 2012 avec Le Point .fr