Connectez-vous S'inscrire

Bonne rentrée chiffrée pour l'Enseignement catholique de Vendée

L'Enseignement catholique de Vendée se porte bien, comme l'indique son directeur diocésain Jean-Christophe Merieau (photo) : + 1,8 % dans le primaire, + 1,2 % dans le secondaire.



61 000 enfants et jeunes scolarisés dans le privé

Bonne rentrée chiffrée pour l'Enseignement catholique de Vendée
Pour cette rentrée scolaire 2008-09, les effectifs dans les écoles sont supérieurs à 33 500 élèves, soit une augmentation de 600 élèves (+ 1,8 %). La progression dans le second degré est de plus de 300 élèves (+ 1,2 %). Un bon chiffre, dû principalement à la présence de 16 220 élèves dans les collèges (+ 350 élèves, soit + 2,5 %).
Les effectifs dans les lycées d'enseignement général et technologique (7 600 élèves) sont, en revanche, en baisse : - 10 élèves, soit - 0,1 %. Les entrées en seconde sont supérieures aux prévisions : - 25, soit - 1% alors que les classes post-bac augmentent de plus de 50 étudiants (+ 4,5 %).
Les lycées d'enseignement professionnel accueillent plus de 2 600 jeunes. Une baisse de moins 35 élèves est annoncée. A noter que les nouveaux bacs professionnels post 3e en trois ans ont, selon le directeur diocésain, des effectifs " suffisants ".

3 700 enseignants

Afin de répondre aux besoins, liés aux ouvertures de classes, et pour compenser les mutations et les départs en retraite, des emplois d'enseignants titulaires ont été créés : 55 enseignants nouveaux ont été titularisés (47 sortants du centre de formation des professeurs et 14 venant d'autres départements) dans le primaire.
En collèges et lycées, 69 enseignants ont trouvé un nouvel emploi de professeur contractuel titulaire : 37 nouveaux enseignants certifiés ont obtenu un poste définitif et 32 enseignants qualifiés ont pu être mutés en Vendée, suite aux nombreux départs en retraite (101), aux mutations vers d'autres départements (19) et aux départs volontaires (3).
Il faut aussi noter que le direction diocésaine a été confrontée dans le secondaire au retrait de 17 postes en équivalents temps plein et que, conséquence, les classes sont parfois un peu surchargées. Enfin, dans certaines écoles maternelles, on n'a pu accepter, comme par exemple à Talmont-Saint-Hilaire, on n'a pu accepter des enfants de moins de trois ans.

Fermeture de deux écoles primaires, fusion de deux collèges

Deux écoles primaires ont été fermées : Richelieu à La Roche-sur-Yon et Sainte-Marie à Vouvant. A Challans, les écoles primaires Saint-Joseph et Saint-Dominique ont fusionné.
Enfin, à Saint-Laurent-sur-Sèvre, les classes des collèges Saint-Gabriel et Saint-Michel sont été regroupées dans un seul collège, qui a pris le nom de collège Saint-Gabriel-Saint-Michel. Les classes de 6e et 5e restent sur le site géographique de Saint-Michel ; celles de 4e et 3e sur celui de Saint-Gabriel.

Mercredi 3 Septembre 2008 - 00:00
guyandre.coquet@orange.fr
Lu 898 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes