Connectez-vous S'inscrire

Autoroute A 831 Fontenay-Rochefort : le bout du tunnel est en vue



Lors de sa dernière audition en tant que Secrétaire d'Etat aux Transports devant les députés de l'Assemblée nationale, Dominique BUSSEREAU, également Président du Conseil général de Charente-Maritime, a clairement indiqué, en réponse à une question de Dominique SOUCHET, député du Sud Vendée, que « toutes les conditions sont désormais réunies pour lancer l'appel à concession de l'autoroute A 831 Fontenay-Rochefort ».C'est à l'occasion de l'importante audition organisée le 2 novembre par la Commission du développement durable de l'Assemblée nationale, consacrée à l'avant projet du Schéma National d'Infrastructures de Transports (SNIT) prévu par le Grenelle de l'Environnement et dans lequel doit figurer tout nouveau projet autoroutier, que Dominique BUSSEREAU a longuement répondu, à propos de l'A 831, sur « la dernière étape actuellement en cours avant désignation du concessionnaire ».Interrogé par Dominique SOUCHET sur l'absence de l'A 831 dans le SNIT, Dominique BUSSEREAU a déclaré : « L'absence de l'A 831 dans le SNIT s'explique par le fait que ce projet n'a plus à faire l'objet de débats. L'A 831 appartient à la catégorie des projets considérés comme déjà engagés et la version définitive du SNIT le précisera très clairement ».

Dominique SOUCHET a également interrogé le Ministre sur le sort que le gouvernement compte réserver à l'étude complémentaire qu'il a demandée à la LPO pour favoriser la meilleure insertion possible de l'A 831 dans l'environnement. Dominique BUSSEREAU a répondu qu'« après expertise par le Centre d'études techniques de l'équipement (CETE), un certain nombre de préconisations de la LPO ont été retenues par le gouvernement, mais elles restent strictement dans le cadre de la déclaration d'utilité publique qui a été obtenue. Ces aménagements supplémentaires entraînent un surcoût acceptable que le gouvernement propose de partager entre l'Etat et les collectivités qui co-financent le projet. Dès que l'accord des collectivités aura été obtenu, l'appel à concession sera lancé : il pourrait intervenir fin 2010, début 2011 ».

Selon toutes probabilités, nous approchons enfin du terme d'un long processus. Ce résultat est le fruit de l'engagement résolu et durable des élus vendéens et charentais, et tout particulièrement de celui de l'ancien Président du Conseil général de la Vendée, Philippe de VILLIERS, qui avait fait de ce dossier une des toutes premières priorités de son action, tant il considérait son aboutissement comme vital pour l'avenir du Sud Vendée et le développement de la Vendée toute entière.

Partager

Mercredi 3 Novembre 2010
Vendeeinfo
Lu 1228 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017