Connectez-vous S'inscrire

Alan Roura attendu à 9h00 sur la ligne

Alan Roura est attendu ce lundi matin aux alentours de 9h sur la ligne d'arrivée du Vendée Globe. A 6h00 ce matin, le skipper de La Fabrique n'était plus qu'à 18 milles de la ligne et progressait dans un petit flux de 5 à 6 noeuds de vent. Il lui reste quelques derniers virements à effectuer avant d'atteindre Port Olona. Alan franchira donc la ligne d'arrivée de son premier Vendée Globe en 12ème position, ce lundi 20 février aux alentours de 9h00 française.



Sur les vingt-neuf marins qui s'étaient élancés des Sables d'Olonne le 6 novembre dernier, il y a 105 jours, il n'en reste plus que sept encore en course. Onze concurrents ont rallié la ligne d'arrivée et onze autres ont malheureusement été contraints à l'abandon. Ils ne seront bientôt plus que six en mer car Alan Roura (La Fabrique) est attendu demain matin sur la ligne d'arrivée. D'ici-là, il va devoir batailler dans des vents faibles jusqu'aux Sables d'Olonne où il est attendu entre 9h et 14h. A noter que le chenal est accessible jusqu'à 15h15.

Alan Roura, 12e : « Je suis plus que fier de cette place »
Le benjamin suisse (23 ans) s'emparera de la 12e place et montera sur le podium des bizuths, ceux qui participent pour la première fois au Vendée Globe à l'occasion de cette huitième édition. Une performance remarquable pour Alan qui navigue sur l'un des plus anciens bateaux de la flotte. Il confie sa joie dans un tout dernier message du bord : « 12e ? C'est drôle car au fond j'ai vraiment trouvé un coureur en moi, je suis plus que fier de cette place, et je pense qu'avec un bateau de 17 ans on ne pourra pas faire beaucoup mieux. 1er des anciennes générations, ça semble bête mais pour moi c'est une grande victoire. Naviguer avec Eric (Bellion), Cali (Arnaud Boissières), Fabrice (Amedeo) et Rich (Wilson) a été un grand honneur. Je n'ai absolument aucun regret, j'ai couru comme j'ai toujours navigué, sans vouloir changer ma manière de faire, car ce n'était ni le moment ni la course pour tenter d'être un autre marin. Je crois que je ne réalise pas encore ce qu'il se passe, que demain je serai à terre, à regarder Superbigou dans le port et dire : On l'a fait mon pote ! On l'a fait !! »

Les arrivées vont s'enchaîner : Rich Wilson mercredi, Didac Costa jeudi, Romain Attanasio vendredi…
Après le benjamin, ce sera au tour du doyen d'en finir : l'Américain Rich Wilson (Great American IV), 66 ans, devrait boucler son deuxième Vendée Globe mercredi entre 9h et 16h. Il aura passé environ 110 jours en mer et il améliorera ainsi son temps de 2008-2009 (121 jours). Il deviendra au passage le skipper le plus âgé à avoir terminé un Vendée Globe. Une récompense méritée pour ce grand Monsieur.
L'Espagnol Didac Costa (One Planet One Ocean) devrait arriver le lendemain, jeudi 23 février. Reparti des Sables d'Olonne quatre jours après tout le reste de la flotte, en raison d'une avarie, Didac a réalisé une très belle course à bord d'un bateau emblématique du Vendée Globe, à bord duquel Ellen MacArthur avait terminé 2e de l'épreuve, en 2000-2001. En plein contournement de l'anticyclone des Açores, Didac file à bonne allure vers le grand bonheur. Pompier à Barcelone dans la vie civile, Costa va recevoir un accueil inoubliable car ses confrères des Sables lui préparent de belles surprises… Une arrivée à ne pas manquer !
Vendredi, un autre bizuth en finira également : Romain Attanasio (Famille Mary-Etamine du Lys). C'est à force de courage et de détermination qu'il viendra à bout de son premier tour du monde, lui qui a heurté à trois reprises des OFNI. Romain a en effet dû s'arrêter près du cap de Bonne Espérance pour réparer, en totale autonomie, ses deux safrans endommagés par l'une des collisions. Puis, il a perdu il y a dix jours sa dérive bâbord qui va lui faire défaut sur cette fin de course…
Lui aussi a fait preuve d'une combativité exceptionnelle : suite à son démâtage survenu à 700 milles de l'arrivée, Conrad Colman (Foresight Natural Energy) a réussi à mettre en place un gréement de fortune qui lui permet ce soir de n'être plus qu'à 400 milles du but. Ce sera difficile jusqu'au bout. Dans des vents faibles et contraires, Conrad a gagné dans le Nord-Ouest. Cet après-midi, il a viré et fait désormais cap sur les Sables. Demain soir, on en saura sans doute plus sur sa possible date d'arrivée…

Destremau a franchi l'équateur, 43 jours après Le Cléac'h !
Pieter Heerema (No Way Back) pourrait toucher terre le lundi 27 février. Le Néerlandais viendrait ainsi à bout de son défi très personnel : boucler le tour du monde en solitaire et sans escale à bord d'un IMOCA de dernière génération doté de foils. S'il y parvient, cinq foilers sur sept au départ boucleront ce Vendée Globe (seuls Morgan Lagravière et Sébastien Josse ont dû abandonner).
Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean) a franchi l'équateur ce matin après 104 jours et 20 heures de course, soit 43 jours après le vainqueur Armel Le Cléac'h ! Il est toujours empêtré dans le Pot au noir mais ce retour dans l'hémisphère Nord doit lui redonner le moral. Sébastien est parvenu à descendre l'Atlantique, à traverser les hostiles mers du Sud (Indien et Pacifique) et à remonter l'Atlantique Sud. Son dernier défi est de résister à l'Atlantique Nord. Il est encore à plus de 3200 milles des Sables d'Olonne…

Lundi 20 Février 2017 - 07:37
Vendeeinfo

Lu 344 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017 | La Golden Globe Race 2018