Connectez-vous S'inscrire

Vendée - Saint-Pétersbourg: Chacun cherche son cap



Trois courses dans la course en cette fin de journée. En tête de flotte les deux leaders s’extirpent du détroit d’Oresund et vont commencer à pouvoir à choisir leurs bords en fonction de la stratégie et non des obstacles qui jalonnent le parcours. En troisième position l’équipage de Crêpes Whaou ! 2 s’apprête quant à lui à embouquer le fameux sound, quand le reste de la flotte se chamaille en mer Baltique.

Une course se joue parfois à peu de choses. Actual qui avait pris la course en main depuis le départ de la deuxième étape l’a constaté à ses dépends. Souverains jusque là, maintenant à distance leur grand rival, Yves Le Blévec et son équipage avaient choisi de passer dans l’ouest de l’île de Gotland. Persuadés de la justesse de leur choix, ils attendaient avec impatience le classement du matin pour mesurer l’écart avec Crêpes Whaou ! 3. Et découvrir qu’ Antoine Koch, Franck-Yves et Kevin Escoffier, en passant dans l’est de l’île avaient repris la tête du classement. Rien de rédhibitoire, mais le coup est toujours difficile à encaisser, surtout quand on a le sentiment d’avoir plutôt bien négocié les difficultés rencontrées. D’une certaine manière, cela témoigne aussi du niveau d’exigence que s’imposent les deux équipages de tête.

En recherche de la perfection
Cette lutte au couteau entre les deux leaders a forcément des conséquences sur les écarts avec le reste de la flotte. Crêpes Whaou ! 2, malgré tous ses efforts peine à conserver le contact et ne doit plus qu’espérer un effet de tassement pour revenir. Le contournement de la pointe du Danemark devrait exaucer en partie leurs vœux : les prévisions de Météo France laissent entrevoir pour les deux leaders, des vents forts de face et une mer difficile à négocier, quand leurs poursuivants pourraient déjà bénéficier de meilleures conditions.
Plus à l’arrière encore, Lalou Roucayrol (Région Aquitaine Port-Médoc)et ses collègues contiennent les assauts d’un trio composé de FenêtréA Cardinal, Naviguez Anne Caseneuve et La mer révèle nos sens, qui se tient maintenant en trois milles. Comme à l’aller, c’est une régate au contact qui commence, autrement plus stimulante que de devoir faire sa navigation en solitaire. La solitude, les deux équipages de CLM et PiR2 doivent commencer à la ressentir. Hervé Cléris et son équipage se sont laissés décrocher la nuit dernière à la sortie du golfe de Finlande, sans qu’ils aient encore pu analyser clairement les raisons qui les ont amenés à cette situation. Quand à Etienne Hochédé, il compte avant tout sur sa vaillance et sa ténacité pour vaincre tous les petits démons et doutes de la navigation en queue de peloton. Etienne et ses équipiers ont déjà démontré lors de la première étape qu’ils avaient suffisamment de sagesse pour savoir tirer tout le bonheur possible de cette navigation dans les eaux du nord de l’Europe.
Paroles de mer
Yves Le Blévec (Actual) : « On était surpris ce matin. Quand j’ai reçu le classement, mon premier reflexe fut de me dire qu’on leur avait collé vingt milles avant de réaliser que le n°3 précédait le 53. Là, on tire des bords dans le sound. On vient de passer sous le pont de l’Europe. Crêpes Whaou ! a pris un autre chemin puisqu’il est passé sur le tunnel. En tout état de cause, la situation a l’air encore confuse en mer du Nord. Il peut se passer beaucoup de choses d’ici là. »
Françoise Hanss (PiR2) : « On en profite, il ya du vent. Pour l’instant, on ne souffre pas trop du froid : les planchers sont secs, on mange, on a du gaz. Paul (Coulais) se croit sur une planche à voile, on avance à fond la caisse. On ne connaissait pas Yoann à l’aller comme Paul au retour. Du coup notre course se double d’une aventure humaine extraordinaire. Tout va bien à bord… Un grand merci a tous ceux qui nous ont envoyés des messages pendant la course, ça fait chaud au cœur. »
Ronan Delacou (CLM) : « Avec Hervé on a l’habitude de naviguer ensemble puisque on a une dizaine de transatlantiques en commun. On a perdu un peu de terrain sur Anne au départ et puis le vent est monté, mais visiblement il était plus fort pour ceux de devant. On longe l’île de Gotland qui est très plate avec de drôles de maisons et des immeubles un peu surréalistes. Le froid ? On a l’habitude avec Hervé puisqu’on est déjà allé ensemble en Arctique, au Spitzberg. On y ferait bien un petit détour… »

Positions au pointage de 16h (TU+2)
- 1 Crêpes Whaou ! 3 (FY Escoffier) à 1077 milles de l’arrivée
- 2 Actual (Y Le Blévec) à 12 milles du premier
- 3 Crêpes Whaou ! 2 (L Féquet) à 59,7 milles du premier
- 4 Région Aquitaine Port-Médoc (L Roucayrol) à 150,4 milles du premier
- 5 FenêtréA-Cardinal (E Le Roux) à 166,3 milles du premier
- 6 Naviguez Anne Caseneuve (A Caseneuve) à 167,7 milles du premier
- 7 La mer révèle nos sens (P Hingant) à 169,8 milles du premier
- 8 CLM (H Cléris) à 264 milles du premier
- 9 π R2 (E Hochédé) à 321,2 milles du premier

Partager

Jeudi 3 Juin 2010 - 10:34
Vendeeinfo

Lu 842 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017