Connectez-vous S'inscrire

LES AÇORES - LES SABLES : Stéphane Le Diraison a fait le break

Bonne journée en mer pour toute la flotte des vingt-six Mini qui ont déjà plus de 150 milles au compteur dans une jolie brise de secteur Ouest d’une douzaine de nœuds : Stéphane Le Diraison a fait le break et tous les solitaires se préparent à subir un bon coup de vent ce week-end…



LES AÇORES - LES SABLES : Stéphane Le Diraison a fait le break
La flotte a bien progressé depuis le départ donné jeudi à 15h00 devant Horta et l’archipel des Açores est déjà à plus de cent milles des Mini qui avancent depuis la nuit dernière sous spinnaker. Il a en effet fallu parer l’île de Sao Jorge sur un seul bord au près débridé avant de choquer les écoutes dans une brise de secteur Nord-Ouest d’une dizaine de nœuds. Et au fur et à mesure que les solitaires gagnaient dans le Nord-Est, ils pouvaient accélérer et rapidement envoyer le spinnaker dans une brise qui tournait progressivement au secteur Ouest douze nœuds. Une mer plate, un flux régulier, un soleil bien présent, une lune montante, des bateaux à vue, cette entrée en matière est plutôt paisible et les skippers peuvent se mettre dans le rythme après quelques jours seulement d’escale à Faïal.www.lessables-lesacores.com

Il faut en profiter car si la nuit prochaine et la journée de samedi seront encore baignées par ce régime d’Ouest régulier et modéré, il n’en sera plus de même dès samedi soir lorsque la dépression venue de Terre-Neuve et se déplaçant rapidement vers l’Irlande, va intéresser la flotte. Ce flux puissant d’Ouest va dépasser les vingt-cinq nœuds et surtout générer une mer plus agitée voir forte. Des creux de plus de trois mètres, de la pluie et des grains, des rafales à trente nœuds et plus, le tempo va sensiblement changer et les skippers devront avoir conservé du jus pour profiter pleinement de cette accélération : il faut s’attendre à des moyennes très élevées dimanche, l’avantage étant que ce coup de vent sera vécu en pleine mer, donc avec une houle propre et régulière qui favorise les surfs…

Du côté de la flotte, la dispersion latérale est la conséquence directe du choix des solitaires de laisser à tribord ou à bâbord la dernière île de l’archipel, Graciosa… Et il s’avère que par rapport au but, la divergence de route n’a pas apporté une réelle différence de vitesse ou de cap. Certes Stéphane Le Diraison (Cultisol-Institut Curie) donne déjà la cadence avec des moyennes proches des huit nœuds sur une route directe vers puisqu’il avait laissé Graciosa à son vent la nuit dernière. Il a dans son sillage Sébastien Stéphant (Déphémèrides) alors que Arnaud Vasseur (Nat’che) a incurvé sa route après avoir laissé Graciosa à bâbord, pour revenir dans les traces du leader. Tandis que Sébastien Picault (Kickers) qui a indiqué qu’il avait dû faire une stratification pour renforcer son arceau de quille à l’intérieur, perdure plus sur un cap septentrional qui pourrait porter ses fruits puisque le renforcement du vent se fera sentir d’abord par le Nord.
Et pour les voiliers de série, les leaders ont tous choisi de passer l’île de Graciosa à son vent pour sortir de l’archipel plus décalé au Nord. Charlie Dalin (Antalis) menait un peloton très groupé puisque le vainqueur de la première étape, Francisco Lobato (Looking for…) n’était qu’à moins d’un mille sur une route similaire, suivi par Benoît Sineau (Cachaca). Le Britannique Oliver Bond (Base Camp) et le second à Horta, Jérôme Lecuna (I feel good) se recalaient dans leurs sillages après avoir opté pour la voie intérieure dans les îles. Difficile encore de dire s’il y a un réel avantage d’une option sur une autre puisque les divergences sont faibles et les vitesses similaires. Même s’il faut tout de même souligner que ce sont les premiers arrivés à Horta qui donnent le rythme et il faut s’attendre à des écarts beaucoup plus marqués dès samedi soir quand la brise va rentrer par l’arrière de la flotte. En tous cas, après 28 heures de mer, les Mini ont déjà parcouru plus de 150 milles, un changement majeur par rapport à la première étape !


Classement des voiliers de série le 15 août à 17h00
1-Charlie Dalin (Antalis) à 1 135 milles de l’arrivée
2-Francisco Lobato (Looking for…) à 0,5 milles du leader
3-Benoît Sineau (Cachaca) à 1,5 M
4-Oliver Bond (Base Camp) à 4,5 M
5-Jérôme Lecuna (I feel good) à 5,5 M

Classement des prototypes le 15 août à 17h00
1-Stéphane Le Diraison (Cultisol-Institut Curie) à 1 120 milles de l’arrivée
2-Sébastien Picault (Kickers) à 11 milles du leader
3-Arnaud Vasseur (Nat’Che) à 15,5 M
4-Sébastien Stéphant (Déphémèrides) à 16,5 M
5-Marine Feuerstein (C20) à 20 M

Info presse www.lessables-lesacores.com

://">[[

Dimanche 17 Août 2008 - 08:53
Jean claude Raveneau

Lu 503 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017