Connectez-vous S'inscrire


Recherche personnalisée


Quatre candidats se positionnent contre le projet de destruction du Blockhaus



Ce mercredi 19 mars 2014, un rassemblement s'était déroulé à l’angle de la rue de Verdun et de l’avenue Alcide-Gabaret aux Sables d'Olonne. Il visait à protester contre le projet de destruction du blockhaus pour laisser place à la future médiathèque.
Quatre candidats aux élections municipales, Gérard Mercier, Caroline Pottier, Didier Gallot et Brigitte Tesson, sont venus soutenir Line Roux-Calviera, organisatrice de l'événement.

Didier Gallot : "je rappellerai que l'opposition municipale était montée au créneau dès qu'il a été question de cette destruction. Pour ma part, je prends l'engagement ferme et définitif de conserver le Blockhaus."

Caroline Pottier : "nous tenons à dénoncer les méthodes peu démocratiques avec lesquelles ce dossier a été traité. Aucune consultation citoyenne et pire encore, les associations des déportés et d'anciens combattants n'ont absolument pas été entendues ni consultées avant de prendre une telle décision. Nous défendons le projet d'une médiathèque aux Sables mais pas au sacrifice d'un des derniers vestiges de la Seconde Guerre mondiale. Nous souhaitons en faire un lieu ouvert pour tous et en particulier aux jeunes générations..."

Brigitte Tesson, adjointe au maire, avait voté le projet de destruction du blockhaus en conseil municipal : "J'ai évoqué le projet de la médiathèque car il est important pour la ville des Sables d'Olonne. Je suis pour le devoir de mémoire... Je pense qu'il faut ici avoir un véritable musée de la Seconde Guerre mondiale et de la résistance... Aujourd'hui, c'est un grand projet ouvert. J'associerai tout le monde, toutes les associations, les spécialistes, les habitants et nous y ferons construire un vrai projet. Un projet qui tienne compte à la fois de la culture d'aujourd'hui avec une belle médiathèque et qui nous tienne aussi à coeur au niveau du devoir de mémoire."

Vendredi 21 Mars 2014 - 10:05
Vendeeinfo
Lu 258 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes | Elections municipales 2020 | Brétignolles-sur-Mer



Galerie
La Course croisère des Ports vendéens juillet 2008
4.JPG
4.JPG
2.jpg


Journées européennes de l'archéologie les 18, 19 et 20 juin

Depuis 12 ans, les Journées européennes de l’archéologie (JEA) invitent le public à plonger dans le passé, à explorer les traces matérielles des sociétés depuis la .Préhistoire. Pendant trois jours, plus d’un millier de manifestations seront proposées à toutes et à tous partout en France : ouverture exceptionnelle de chantiers de fouilles, activités pédagogiques et ludiques, rencontres avec des chercheurs, découvertes de laboratoires, expositions, projections...

2021 : les « Coulisses de l’archéologie » se dévoilent
Cette année, les JEA font un focus sur les « Coulisses de l’archéologie », une sélection de propositions inédites, pour découvrir des lieux ou des collections inaccessibles aux publics : réserves de musée, coulisses d’exposition ou de
laboratoires, ateliers de création, musée en chantier… Au programme : les ateliers réalisant la réplique de la Grotte Cosquer, l’atelier de restauration du musée d’Arles antique abritant les célèbres enduits peints de style pompéiens du site de la Verrerie, la visite en avant-première du futur Musée Narbo Via à Narbonne, un squelette de mammouth au centre Inrap à La Courneuve, des moulages de pas d’enfants néandertaliens… Les visites se feront uniquement sur réservation et enjauge réduite.
Une dynamique européenne
En 2020, 28 pays avaient participé aux JEA et à l’opération numérique #Archeorama.En 2021, pour la troisième édition européenne, les JEA seront ouvertes à tous les pays du Conseil de l’Europe : 11 nouveaux pays ont rejoint la dynamique. Marcher sur les traces de notre passé lors des JEA, c'est enfin dépasser nos confins pour, partout
en Europe, profiter à nouveau des lieux culturels et patrimoniaux, et aller au contact des chercheurs et des acteurs du patrimoine archéologique.
Arte, un partenariat historique
Depuis leur création, les JEA bénéficient du partenariat de la chaîne Arte, qui consacrera, cette année encore, une programmation exclusive à l’archéologie le samedi 19 juin.
Ils soutiennent les JEA
La manifestation bénéficie du soutien de Bouygues Travaux Publics et des groupes Promogim, Demathieu Bard et Capelli.
Tout le programme et toutes les informations > journees-archeologie.fr
Suivez les JEA sur les réseaux sociaux #JEArcheo


Vendeeinfo
30/05/2021

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        


Les archives de la Vendée