Connectez-vous S'inscrire

Candidats aux municipales, après jeudi 18 heures, il sera trop tard

La Vendée est sereine, toutes les communes ayant une candidature ou un rendez-vous pour le dépôt



La préfecture appelle les aspirants à un siège municipal à se manifester au plus vite.

Relances téléphoniques, tweets, conférences de presse : les préfectures sonnent le tocsin pour que les postulants aux municipales n’attendent pas la dernière minute pour déposer leurs candidatures. Après le 6 mars à 18 heures, ce sera trop tard.

Pour la première fois, chaque aspirant a l’obligation de déclarer sa candidature auprès de la préfecture de son département, quelle soit la taille de la commune. Jusqu’à présent cette obligation ne s’appliquait qu’aux têtes de liste des communes d’au moins 3 500 habitants. Dans les villages, il était possible d’être élu sans s’être porté candidat et même être élu dans plusieurs communes, l’intéressé devant alors choisir. Ce n’est plus possible et ce changement concerne 33 702 communes (sur 36 769) comptant moins de 3 500 habitants.
En cas d’absence de candidat, on ne vote pas et le préfet institue une «délégation spéciale» de fonctionnaires territoriaux ou d’ex-élus faisant fonction de conseil municipal. Une élection partielle est organisée au bout de trois mois et s’il n’y a toujours pas de candidat, le préfet propose la dissolution de la commune et son rattachement à une commune voisine. Un cas inédit... peut-être jusqu’à ces élections.

Jeudi 6 Mars 2014
Vendeeinfo
Lu 176 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017 | Elections europénnes 2019 | Elections municipales 2020


Les News


L'actu politique nationale



Présidentielles 2012 avec Le Point .fr