Connectez-vous S'inscrire

"la Normandelière n'est pas le bon endroit pour installer un port"

Le projet de port de Plaisance à Brétignoll-sur_Mer a du plomb dans l'aile



"la Normandelière n'est pas le bon endroit pour installer un port"
Quelques nfos bien utiles pour savoir ce qu'il en est de ce projet
Le 29 novembre 2012, les conseillers communautaires du Pays de Saint Gilles Croix de Vie ont voté une motion -sans valeur juridique- de soutien au projet de port de plaisance de Christophe Chabot, projet s'inscrivant sur le site de la Normandelière. A l'instant du vote, les conseillers communautaires ne connaissaient pas la position du préfet de Vendée. Le 30 novembre 2012, Christophe Chabot a présenté la motion de la CC au préfet de Vendée en espérant avoir son accord pour lancer un nouveau projet. Le préfet de Vendée, soutenu par les services de l'Etat, a précisé sa position concernant le projet de port de plaisance : "la Normandelière n'est pas le bon endroit pour installer un port" et, dans l'hypothèse d'un nouveau projet, a suggéré à Christophe Chabot de proposer un autre site. Le 4 décembre 2012, le maire a fait voter une délibération à son conseil municipal pour réaliser un nouvel emprunt de 2 000 000 d'euros afin d'acquérir la ferme de la Normandelière. Cette acquisition et son coût anormalement élevé pour la collectivité locale ne pourraient être justifiés que par la réalisation du nouveau projet de port de plaisance à cet endroit. A l'instant du vote, le maire connaissait la position du préfet de Vendée mais, semble-t-il, pas les conseillers municipaux.


Lundi 10 Décembre 2012
Vendeeinfo
Lu 362 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010