Connectez-vous S'inscrire
 





Voeux des trois chambres consulaires aux forces économiques du territoire



En ce début d'année, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de Vendée ont souhaité réunir leurs membres et leurs partenaires pour une cérémonie commune de voeux. Cette action s'inscrit dans un environnement institutionnel particulier, caractérisé à la fois par l'installation d'un nouvel exécutif régional, et par l'émergence d'une "nouvelle donne" territoriale en matière d'accompagnement au développement économique des territoires, issue notamment de la Loi sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République
C'est dans ce contexte que les Présidents des trois Chambres, Messieurs Joseph Moreau (CCI), Joël Limouzin (CA) et Maurice Milcent (CMA) ont partagé leur vision et leurs projets pour l'année 2016.

Le rôle des réseaux consulaires en Vendée dans cette "nouvelle donne" territoriale
En Vendée, les trois Chambres consulaires présentent une "force de frappe" tout à fait significative au service du développement économique local (109 élus et 490 collaborateurs). Nourries par une présence quotidienne auprès des acteurs économiques, et fortes d'un maillage territorial sur l'ensemble du territoire vendéen, les Chambres consulaires - en lien avec leurs instances régionales - souhaitent jouer pleinement leur rôle d'interlocuteurs privilégiés du Conseil Régional dans le cadre de son action économique. Elles soutiennent l'idée d'une contractualisation avec le Conseil Régional, qui permettrait une clarification des rôles et responsabilités entre les différents opérateurs des politiques économiques régionales. Elles souhaitent bien sûr conserver une relation de proximité avec le Département dans le cadre fixé par la loi NOTRe, en utilisant l’année 2016 comme année de transition.Par les liens étroits que les Chambres entretiennent avec les collectivités locales, et plus particulièrement avec les Communautés de Communes, elles constitueraient des "traits d'union" pertinents, gage d'efficacité et d'efficience dans un contexte général de rationalisation des dépenses publiques.
La formation et le développement de l'apprentissage en Vendée
La formation est aujourd’hui une impérieuse nécessité ! Le constat est alarmant : alors que la plupart des pays européens ont créé massivement des emplois, la France est restée très modeste dans ce domaine… Parallèlement, les entreprises, qui souffrent déjà de la crise économique, ont des difficultés à recruter, faute d’une main d’oeuvre qualifiée suffisante ou en raison du décalage entre le besoin de compétences et l’offre sur le marché de l’emploi. Il est donc nécessaire d’agir rapidement et l’accent doit être mis en particulier sur l’apprentissage, méthode moderne de transmission des savoirs. Les chefs d’entreprises attendent, ce sont des engagements forts, concrets et inscrits dans le temps. L’instabilité normative est l’un des maux dont souffre notre pays. La stabilité est indispensable pour que le retour à la confiance se concrétise durablement.
Parmi les attentes des entrepreneurs, pour ce qui concerne d’ailleurs l’apprentissage comme d’autres domaines, il faut citer la réduction et la simplification des charges administratives, l’allégement des règles du travail, la revalorisation de l’image de l’alternance, une véritable promotion dans les établissements scolaires, une adaptation permanente des référentiels de formation aux besoins évolutifs des entreprises…
Les chefs d’entreprises sont prêts à s’engager pour le développement économique et pour l’emploi. Ils ont cependant besoin d’un environnement apaisé, dans lequel l’écoute et le dialogue constituent une voie de progrès.
Le soutien aux acteurs de la "future économie"
Les réseaux consulaires agissent pour répondre aux besoins quotidiens des entreprises, mais également pour préparer leur avenir : elles aident les entreprises à anticiper les évolutions, et à favoriser des écosystèmes compétitifs sur les territoires en favorisant le "jeu collectif" des acteurs économiques. Considérant que le réchauffement climatique, la révolution numérique, la transition énergétique et l’épuisement des ressources naturelles vont impacter en profondeur les activités économiques et humaines dans les décennies à venir, les Chambres se sont engagées sur le long terme pour les entreprises dans une démarche de Troisième Révolution Industrielle et Agricole (TRIA).
L'action des Chambres dans ce domaine sera donc amplifiée afin de permettre aux entreprises de Vendée de réussir leur mutation.
A titre illustratif, le « parcours à énergie positive » (PEEP’S) visant à accompagner les entreprises dans leurs démarches de maîtrise des consommations énergétiques sera déployé en Vendée. L’accompagnement des entreprises en matière de déploiement du numérique sera également renforcée (« Usine du futur » et « Ferme du futur »). L’accompagnement des entreprises dans leur performance globale sera également renforcée à travers le renforcement du dispositif « DINAMIC » (dispositif co-financé par l’Etat et la Région).
Le soutien à l'économie de proximité
Dans un contexte de marchés et de prix de plus en plus volatiles, les Chambres consulaires sont très mobilisées pour aider les entreprises à répondre à toutes les opportunités de marchés. L’export, les marchés nationaux et régionaux restent au coeur des axes travaillés. Mais elles sont engagées dans un accompagnement plus fort du développement de l’économie de proximité. Les citoyens sont de plus en plus attentifs à l’origine de leurs produits, aux conditions de fabrication et à l’impact environnemental des filières. Notre département a la chance de disposer d’un outil de production réparti sur tout le territoire et compétitif dans de nombreuses filières industrielles, artisanales et agricoles. C’est pourquoi les Chambres consulaires se mobilisent pour que ces produits ou ces services soient valorisés en proximité. Pour illustrer cette orientation, qui répond à une demande croissante de l’ensemble de nos ressortissants, elles ont mis en place, avec le Département et l’Association des Maires, l’opération « Manger Local, c’est pas banal » afin de Conforter les bassins de production, promouvoir les produits et les savoirs faire d’aujourd’hui,promouvoir et reconnaitre les métiers des acteurs des filières.sensibiliser et éduquer… les jeunes générations (qualité, goût, traçabilité, gaspillage) en accompagnant les producteurs à investir durablement les nouveaux marchés, les restaurants et les filières pour développer l’approvisionnement en produits locaux et de qualité, conventionnels et bio Il s'agirat également de capitaliser les expériences d’accompagnement des restaurants et des filières (mutualisation des outils de conseil…) et de mettre en réseau les acteurs, tisser des alliances fortes (Association des Maires, Département, Conseil Régional, consulaires, service de l’Etat, interprofessions…).


Lundi 25 Janvier 2016
Vendeeinfo
Lu 525 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017