Connectez-vous S'inscrire

Une marche silencieuse a réuni environ 350 personnes samedi dans les rues de L'Aiguillon-sur-Mer et La Faute-sur-Mer



Une marche silencieuse a réuni environ 350 personnes samedi dans les rues de L'Aiguillon-sur-Mer et  La Faute-sur-Mer
La marche était organisée à la mémoire des disparus et pour ceux qui restent aussi et qui ont tout perdu. Relayée par les commerçants et le bouche à oreille, elle a réuni de nombreux habitants solidaires qui ont marché de la mairie de L'Aiguillon-sur-Mer à celle de La Faute-sur-Mer où deux gerbes ont été déposées pour "tous les sinistrés". Une minute de silence a été respectée et un mot de soutien d'un touriste du sud de la France, venu en vacances dans les communes touchées et ému par les images diffusées par les télévisions, a été lu, déclarant : "nous pensons très fort aux sinistrés, aux victimes, aux enfants".
Pour empêcher badauds et pilleurs attirés par le spectacle de désolation laissé par Xynthia ou même qui gênent les secours, les autorités ont déployé des renforts ce week-end dans les zones sinistrées .Six jours après la tempête, Philippe de Villiers a demandé que les logements sinistrés en cuvette sous le niveau de la mer ne soient pas reconstruits et que leurs habitants soient indemnisés par les promoteurs qui ont vendu ces maisons.

Des barrages contre les curieux et voleurs
Non loin des maisons éventrées par les flots, les autorités ont déployé des renforts ce week-end dans les zones sinistrées de Charente-Maritime et Vendée pour faire barrage aux badauds et aux pilleurs attirés par le spectacle de désolation laissé par la tempête. Les autorités redoutent une recrudescence de ce voyeurisme avec le week-end, à la faveur du beau temps annoncé.




Dimanche 7 Mars 2010
Vendeeinfo
Lu 1259 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017